Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les journées du patrimoine (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Seconde photo 1900 inédite : "Sur le chemin d'accès à Rustéfan"

Seconde photo 1900 inédite : "Sur le chemin d'accès à Rustéfan"

Les journées du patrimoine (fin)

Nous venons d'apprendre que le Gouvernement de la France venait de missionner un "brave gars de la TV" pour inventorier les Monuments Historiques du pays en danger d'écroulement. 

J.M. :  Voilà encore une aubaine à ne pas rater pour obtenir de nouvelles subventions.

Toi qui connais mieux que quiconque sa commune, n'y aurait-il pas dans un coin du coin un vieux tas de cailloux à restaurer (ou faire semblant de restaurer)  afin de profiter de cette manne tombée des cieux ?

Avec ces précieux cailloux ouvragés, tu pourrais faire d'une pièce haute d'un manoir, deux coups bas :

- Tu pourrais enrichir le patrimoine architectural de ton fief en surélevant d'un étage : avec des pierres en granit "bien de chez nous", le bureau du ministre du gratte-sous Gratte-Ciel Culturel de ta conserv'actrice.
- Cela permettait à la Belle Angélique de s'élever un peu plus encore vers les firmaments de sa culture hors-sol.

---------------------------------------------------------------------

Un commentaire tombé du ciel sur ce blog il y a quelques jours :

Communiqué de Jean-Pierre AUDREIN

Apprenant hier, la nomination de Stéphane Bern comme Conseiller, nous l'invitons ce jour à prendre connaissance de la situation critique de Rustéphan en NIzon, commune de Pont-Aven 

---------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Les mortelles journées du Patrimoine pontavénin

Publié le par chercheur d'histoires

Des cheminées d'antan : c'est quoi pour toi J.M. ?

Des cheminées d'antan : c'est quoi pour toi J.M. ?

Mais J.M. : Celles de Rustéfan ne fument plus depuis au moins 3 siècles. Et puis : fumer tue tu sais !

Mais J.M. : Celles de Rustéfan ne fument plus depuis au moins 3 siècles. Et puis : fumer tue tu sais !

Les mortelles  journées du Patrimoine pontavénin

Dans cet exceptionnel théâtre breton au patrimoine architectural et culturel inouï au regard des communes avoisinantes, la CHARLiO'T trouve bizarre autant qu'étrange, que la minicipalité en place "hors la Place" n'ait pas trouvé une idée pour manifester son attachement aux valeurs patrimoniales et culturelles de la commune durant ces journées ...

... d'insoutenables corvées pour M le maire.

Partout ailleurs dans le coin, les municipalités, ou des associations locales, ont manifesté leurs attachements "à ces choses" en organisant des manifestations publiques envers "ces p'tites choses là ", en profitant de l'opportunité annuelle qui se présentait pour mettre en perspective, ou en valeur, des Patrimoines locaux d'ordinaire mis au placard.

Par exemple :

"La ville de Concarneau a levé le voile sur ses trésors cachés : Une collection d'œuvres d'art constituée de 400 pièces"

J.M. : A Pont-Aven, ce sont aussi des centaines d'œuvres d'art et de précieux documents de toutes sortes, que la commune avait accumulés depuis la création d'un musée municipal en 1961.

Pourquoi les laisses-tu moisir dans les plac'arts ?

Auraient-ils par haz'art tous été confisqués par un Ordre Supérieur ???

Ce sont également des dizaines de costumes bretons anciens du coin : que de généreux habitants avaient offerts à une association patrimoniale de Pont-Aven créée en 1984, qui se morfondent dans la moiteur d'une salle de la mairie.

De la gueule de qui te fous-tu J.M. ?

Tu ne vois pas, ou tu ne veux surtout pas voir, que ta commune est foutue par ta faute et celle de tes deux prédécesseurs  ?

A suivre demain sans faute. N'est-ce pas les élu'stupides ?

--------------------------------------------------------------------- 

Les photos patrimoniales du jour :

Les cheminées d'antan : C'est quoi pour toi J.M. ?

Des bidules pour enfumer les andouilles du coin peut-être ?

--------------------------------------------------------------------- 

 

Partager cet article

Repost 0

Seulement 2 000 entrées ? : Une misère ! (Page n°2) 

Publié le par chercheur d'histoires

Les journées du patrimoine : Je sais, c'est une tuile pour toi Jean-Marie.

Les journées du patrimoine : Je sais, c'est une tuile pour toi Jean-Marie.

Seulement 2 000 entrées ? : Une misère ! (Page n°2) 

2000 entrées gratuites pour combien de dépenses inutiles ? : C'est la question du jour.

En effet, il y a quelques semaines, l'un de nos canards nous a dévoilé quelques confidences au sujet des coûts de ce temple de la peinture en tout genre.

- - -   Suite  - - -

Extraits choisis :

- Fréquentation du musée de la pêche durant le 1er semestre 2017 : 19 621 visiteurs

... dont 10 512 entrées payantes !!!!!!!!!!!!!!

 Pour le seul mois de juillet : 7 518 entées

- Fréquentation du musée de la Cc'ânerie implanté à Pont-Aven  durant le mois de juillet :

= 17 098 entrées 

(pas de chiffre proposé pour l'ensemble du semestre)

Ce qu'il faut globalement retenir de ces chiffres est que plus de la moitié des entrées correspondant à des accès gratuits. (53%)

Ainsi, nous pouvons maintenant imaginer plus précisément : qu'à la louche (et c'est louche), que sur les 150 000 entrées 2016 annoncées  glorieusement pour le musée Cc'ânesqueux implanté à Pont-Aven, il se pourrait qu'en réalité, il n'y ait eu qu'environ 70 500 entrées payantes ?????????????????

..........................................................................................................................................................................................................................................................

"Depuis que Pont-Aven s'est dotée d'une conserv'atroce, il n'y a plus de limites dans les cachotteries" nous fait remarquer la CHARLiO'T.

..........................................................................................................................................................................................................................................................

J.M. : Pourrais-tu apporter des informations à tes sujets sur ce sujet ? 

En versant 320 000€/an à la CCA pour que FIDELIN puisse se la péter en gérant comme un âne le plus grand musée au monde consacré à l'Ecole de la décollation de Pont-Aven,

... tout compte fait, ce serait tout de même 4,5 € que tes paroissiens verseraient pour chaque entrée payante du musée dont tu es le mini- ministre de la Culture hors-sol.

(et non plus 3 euros comme je l'avais comptés antérieurement)


M le Maire de Pont-A-Vent, Tu ne trouves pas : papa pas net, que c'est beaucoup ?

... surtout que les pauvres gens dont tu as la charge de rendre heureux, ne bénéficient plus d'entrées gratuites comme avant le second agrandissement de notre feu Musée de Pont-Aven  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!   

A suivre demain

------------------------------------------------------------------ 

Partager cet article

Repost 0

Seulement 2 000 entrées ? Une misère !

Publié le par chercheur d'histoires

Photo inédite de Rustéfan vers 1900  (Mon cadeau pour vos journées du patrimoine)

Photo inédite de Rustéfan vers 1900 (Mon cadeau pour vos journées du patrimoine)

Seulement 2 000 entrées ? : Une misère ! (Page n°1) 

"Les journées du patrimoine dans le coin"

Encore une belle occasion pour le musée de la CC'ânerie de se la péter dans les canards du coin.
"Gros succès : 2000 entrées comptabilisées"

"Le Musée de Pont-Aven très fréquenté"

Plus exactement pour moi, une goutte d'eau coupée en quatre au regard du tableau "échec et mat" de cet évènement pontavéniais.

Aussi mate qu'une sombre et ténébreuse peinturlure ratée.

Un week-end sans la moindre surprise pour les adeptes de ce lieu saint pas si sain de corps et d'esprit que ça.

Rien que de l'ordinaire à mourir d'ennui, à ingurgiter pour ceux qui aiment les émotions artistiques fortes, comme tout authentique Amateur d'Art Pontavénin ...

... ayant connu le Grand minuscule musée communal des années 1961 à 1984.

2000 entrées gratuites pour combien de dépenses inutiles ? :

C'est la question du jour.

En effet, il y a quelques semaines, l'un de nos canards nous a offert quelques perles confidentielles au sujet  des bénéfices  des coûts générés par ce temple de la peinture en tout genre.

A suivre demain

--------------------------------------------------------------------

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

En ENFER comme sur terre, Pont-Aven n'a pas son pareil (la fin de la fin de Pont-Aven)

Publié le par chercheur d'histoires

J.M. le plaisantin : dis nous STP que ... " C'est mieux aujourd'hui"

J.M. le plaisantin : dis nous STP que ... " C'est mieux aujourd'hui"

En ENFER comme sur terre, Pont-Aven n'a pas son pareil (la fin de la fin de Pont-Aven)

 - Un retour aux sources :

Loïc BARBOTIN : Le plus grand Barbotineur des peinturlureurs des deux décennies de l'après 1985, est revenu cet été : tel l'enfant prodigue, se distinguer dans l'une Galerie "touristiquée à donf" du centre des cendres de  Pont-Aven.
"Se refaire sans doute une jeunesse ?"  se dit la baratineuse CHARLiO'T

Hélas, il a manifestement vite compris que la source de ses succès antérieurs s'était tarie à force d'être sucée sans modération comme un sucre d'orge d'orgueil.

Les jambes au cou, il vient de déguerpir, le pinceau entre les jambes. 

C'est pas grave : A Pont-Aven un virtuose du pinceau cache toujours un autre ...
... Un autre prêt à prendre sa place avant d'être lui aussi éjecté !

- Un départ définitif en catimini :

En catimini ?

- Oui, car personne ne le remarquera.

- Oui, car dans ce bas-fonds devenu "peinturlureur" depuis au moins 20 ans, plus personne ne remarque que l'artiste contemporaine Judith FARRO : Membre fondateur du groupe artistique COLTAR en 1984, continuait courageusement et inlassablement jusqu'à présent à exposer ses remarquables œuvres à Pont-Aven.

Ne serait-elle pas pourtant une artiste de la même veine que Georges ORIOT ? 

Ce prochain week end, elle fera discrètement ses adieux à Pont-Aven,

... après 33 ans de bons et loyaux services, au service de la gloire et de la mémoire picturale de la Cité des anciens Peintres de Grand talent.

----------------------------------------------------------------------------------------------------- 

"Dans la vie locale : Oui, encore du nouveau à Pont-Aven. Au paradis comme sur terre Pont-Aven n'a pas son pareil" (signé : LBjy et Laëla OLLIVIER)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

En ENFER comme sur terre, Pont-Aven n'a pas son pareil (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Chez Zicou en avril 1977

Chez Zicou en avril 1977

En ENFER comme sur terre, Pont-Aven n'a pas son pareil (fin)

- Et gâteau breton sur la cerisette pouet! pouet! :

"Le dernier moulin à grains de la Cité des Moulins vit ses derniers beaux jours de gloire".

Une histoire fondée au XVIIe siècle : "C'est queue dalle la cerise" doit sûrement se dire J.M. le futuristique.

"Au paradis comme sur l'eau de l'Aven, Pont-Aven n'a pas son pareil ... pour couler"

Comme il est à-peu-près dit dans le BIM pontavéniais.

----------------------------------------------------------------------

- Le GPS Pipe Band :

M Jean-Marie LEBRET, maire en titre du Grand Pont-Aven : Où est donc passé le GPS Pipe Band ?

De très inquiétants bruits planent au-dessus des chapeaux ronds de Nizon.

Ce groupe : de passage éclair dans la Cité des Peinturlureurs du Hang'art, aurait fui vers Riec sur Bélon.

Ce groupe dont tu étais si fier d'avoir accueilli dans ton fief, il y a peu !!!

"J.M. en aura des choses à raconter dans son édito du prochain BIM !" nous fait remarquer la tigresse CHARLiO'T.

----------------------------------------------------------------------

 - Un retour aux sources :

Loïc BARBOTIN : Le plus grand barbotineur ...

La fin de cette fin de Pont-Aven sera pour demain matin.

---------------------------------------------------------------------- 

Le document du jour :

Chez Zicou en 1977 ...  dans un Pont-Aven "bien de chez nous", et une atmosphère locale pas encore minablement édulcoré.

---------------------------------------------------------------------- 

 

Partager cet article

Repost 0

En ENFER comme sur terre, Pont-Aven n'a pas son pareil

Publié le par chercheur d'histoires

Une enseigne de passage" éclair" comme le gâteau du même nom.

Une enseigne de passage" éclair" comme le gâteau du même nom.

En ENFER comme sur terre, Pont-Aven n'a pas son pareil

Bonne nouvelle :

- La naissance récente d'une nouvelle boulangerie de proximité à Pont-Aven.

Cela aurait aussi  valu un article dans le BIM : Te ne trouves pas M le maire ? 

La prochaine fois peut-être J.M. ? ... ou peut-être pas ... ???
Un article dans le BIM  du type par exemple pour dire vrai :

"Le four du nouveau boulanger n'a pas fait long feu !!!"

Selon les bruits des caniveaux du coin, son pain serait dégueulasse.

OK, mais un doute m'habite. soit disant médisant dégueu à Pont-Aven, et pourtant bien apprécié à Névez : Bizarre autant qu'étrange : NON ?

Je remarque que l'on dit à peu près la même chose de l'étal du nouveau poissonnier.
Bien sûr : comme toujours dans le coin, il ne faut pas s'inquiéter plus que ça. 

En effet, Pont-Aven crève à petit feu la bouche ouverte, comme prévu depuis le 1er agrandissement du musée en 1985,

ce qui : en effet, n'empêche pas les heureux pontavénounours d'arrêter de respirer les uns après les autres.  

- Très, très, très, très, très, très et très mauvaise, mauvaise, mauvaise, mauvaise nouvelle :

(Sic le BIM) "Encore du nouveau à Pont-Aven"

"L'Hostellerie de Rosmadec éteint définitivement ses hauts fourneaux"

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

"J.M. : C'est la honte pour ton peuple" lui dit une CHARLiO'T  très très très en colère.

- Et, gâteau breton sur la cerisette pouet-pouet ! :

 

Suite et fin demain matin

 

---------------------------------------------------------------------- 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Le BLOG NOTES de la rentrée (IV)

Publié le par chercheur d'histoires

Ils courent tous admirer le beau Port de Pont-Aven comme vous le voyez !!!

Ils courent tous admirer le beau Port de Pont-Aven comme vous le voyez !!!

C'est caca boudin ou quoi  : Pourquoi faire cette tête ?

C'est caca boudin ou quoi : Pourquoi faire cette tête ?

Le BLOG NOTES de la rentrée (IV)

Privatiser le PARVIS du musée de la CC'ânrerie : en obligeant les habitués du coin, les oies blanches du pays, et les passants par là, ...
...  à circuler dangereusement sur les chaussées de la Place Julia entre les bagnoles, les cars à toutous, les charrettes du mois d'août,,sans oublier les grands oubliés que forment les troupeaux de personnes à mobilité réduite !!! :

J.M. : Tu trouves cela malin ? 

- - -  Suite  - - -

La CHARLiO'T : Encore elle ???, proteste fermement : 

" OK : l'occupation gratuite d'un petit bout de la commune, ce n'est pas grand-chose au regard de l'immensité de la stupidité qui suinte sur le pays,

" Mais moi la future mairesse sans culotte de la commune (si vous votez pour moi lors de la prochaine érection minicipale)  je pense que le compte n'est pas bon. J'aurais attribué  à ces braves commerçants mitoyens au Temple de la Culture CC'âneuse, des dommages et intérêts à la hauteur du faîtage de l'édifice d'à côté.

" Et puis J.M. : as-tu déjà oublié que l'illégal permis de construire du musée raté a été accordé à la CCA.

" Toi l'ancien adjoint aux travaux ratés de ta commune, ne sais-tu pas que dans le cas de dommages de ce type, c'est le maître de l'ouvrage qui en est légalement responsable.
Alors pourquoi serait-ce une fois de plus à tes paroissiens de casquer pour les très lourdes fautes commises par d'autres ???

C'est vrai que pour circuler sur cette Place de tous les dangers, il vaut mieux parfois être casqué ! 

---------------------------------------------------------------------

Les photos du jour :

"Pont-Aven :  Les mardis de l'été 2017" 

Où vont-ils si pressés comme des sardines en boîte ?

Ils courent tous admirer les belles vues cachées du  beau Port de Pont-Aven comme vous le voyez !!!

A la recherche du "beau"...  ou du "beau bordel"

---------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Le BLOG NOTES de la rentrée (III)

Publié le par chercheur d'histoires

Pressés comme des citrons ... du marché du mardi, eux aussi  ? ? ?

Pressés comme des citrons ... du marché du mardi, eux aussi ? ? ?

Le BLOG NOTES de la rentrée (III)

C'est-à-dire : les seuls qui bénéficient "à donf" du saccage de la remarquable : historique et intouchable, Place de l'Hôtel de Ville lourdement défigurée.

Une place aujourd'hui autant mal traitée que maltraitée, autant illisible qu'imprévisible, autant irrationnelle que dangereuse, jusqu'à en faire la plus stupide de tout l'Ouest de l'Europe.

- - -  Suite - - -

Que les commerçants aient subi des préjudices durant ces quatre années (Trois années selon le Président de la CC'ânerie qui a sans doute perdu deux doigts en se mordant la queue), est une chose : bien compensée en quelques mois d'ailleurs, mais que 99% de la population subisse de plein fouet les effets ravageurs d'un musée bouffeur du patrimoine communal et des finances publiques municipales, est pour tout dire : un immense scandale national.

"J.M. : Réfléchis un petit peu pour une fois" : ose déclarer publiquement notre CHARLiO'T.

"Qu'elles sont les réelles victimes de la politique touristique de ta commune ?

"Uniquement les serveurs du Café de ton petit café au café du matin ?

" Ce Café qui a changé de propriétaire juste au moment de l'ouverture du musée. Le précédant ayant déposé son bilan en raison des ces quatre années d'inactivités ??????????????????? 

....................................................

Privatiser le PARVIS du musée de la CC'ânrerie : en obligeant les habitués du coin, les oies blanches du pays, et les passants par là, ...
...  à circuler dangereusement sur les chaussées de la Place Julia entre les bagnoles, les cars à toutous, les charrettes du mois d'août,
,sans oublier les grands oubliés que forment les troupeaux de personnes à mobilité réduite !!! :

J.M. : Tu trouves cela malin ? 

La CHARLiO'T : Encore elle ???, proteste fermement : 

A suivre demain

---------------------------------------------------------------------

La photo du jour :

"Pont-Aven :  Les mardis de l'été 2017" 

Où vont-ils si pressés ?

Vous ne voyez pas ? :

Ils courent chercher du  Port Salut

Ça lutte bretonne !

---------------------------------------------------------------------

     

Partager cet article

Repost 0

Le BLOG NOTES de la rentrée (II)

Publié le par chercheur d'histoires

Au pas de course ?

Au pas de course ?

Le BLOG NOTES de la rentrée (II)

- Pont-Aven : Coup de froid dans le dos  :

"Des assassins arrêtés à Pont-Aven après avoir sauvagement tué une femme"

Pour l'instant, nous ne savons presque rien de cette affaire qui pourtant est au centre de toutes les conservations du comptoir du bistrot de la mairie de Pont-Aven.

Cela dit, je trouve très injuste que le sort se soit abattu sur une brave dame sans histoire, et non pas sur le plus grand malfaisant chercheur d'histoires du coin que tout le monde souhaiterait voir disparaître au plus vite.

C'est à croire qu'il y aurait un bon dieu pour ce type de nuisibles  ! 

- La nouvelle fraîche de la Cité des Moulins à moudre les caf'arts :

Je parle du  bruit tout neuf qui court dans les caniveaux de ce trou de peinturlure en tout genre.
Ce n'est pour l'instant qu'un bruissement non vérifié par le chercheur d'histoires du coin, mais tout de même :

Comme le dit la CHARLiO'T : "Il n'y a pas d'odeur sans caca"

De quoi s'agit-il ? vous demandez-vous.

Il paraîtrait que les exploitants des terrasses privatisées du triangle d'or (pour eux) du centre de l'ancienne Grand' Place, occuperaient pour l'instant gratuitement cet espace public à titre compensatoire aux préjudices qu'ils auraient subis durant les quatre ans de la fermeture du musée.

C'est-à-dire : les seuls qui bénéficient "à donf" du saccage de la remarquable : historique et intouchable, Place de l'Hôtel de Ville lourdement défigurée.

Une place aujourd'hui autant mal traitée que maltraitée, autant illisible qu'imprévisible, autant irrationnelle que dangereuse, jusqu'à en faire la plus stupide de tout l'Ouest de l'Europe.

---------------------------------------------------------------------

La photo du jour :

"Pont-Aven :  Les mardis de l'été 2017" 

Où vont-ils si pressés ?

Attendez demain matin

 

---------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>