Comme dans les années 1955/1985 (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Comme dans les années 1955/1985 (suite)

Job GUEVEL a également offert au paysage portuaire de Pont-Aven, un admirable morceau d'architecture d'un pur style ART DECO : ce fut son atelier d'artiste qu'il avait imaginé et construit vers 1950.

Ce Maître verrier fut un avant-gardiste dans l'art religieux breton en imposant à la cure d'introduire dans l'esthétique des vitraux d'églises - d'un classicisme à bout de souffle - de remarquables  touches de modernité en phase avec l'évolution du monde artistique.

Une touche Seiz Breur par exemple.  

Job fut remarqué et agrée par le ministère des Monuments Historiques.

Son épouse Léa, issue d'une  famille de très anciens souffleurs de verre de l'est de l'Europe, le suivra dans son destin artistique en participant activement à ses travaux.

Marie-Jo et Michel : deux de ses enfants, ont emprunté le chemin artistique de leur père. 

Cette conférence était à : surtout ne pas rater. Je viens de le dire.

Et pourtant : Point d'élu, point de responsables du muséum de la CCânerie, de commerçants de la ville très attachés soi-disant au futur musée, très peu d'amis du musée et de pontavénounours.

Cette conférence aurait pourtant été très utile aux rigolos pleins de poils qui ont pris la lamentable décision de transformer trois Œuvres de Job Guével en un banal lampadaire de rue sans âme, implanté sur le rond-point de la gendarmerie.

Que la honte orne ces petites têtes de rats crevés !

La photo du jour : L'ancien atelier d'artistes de la famille GUEVEL

------------------------------------------------------------------------------------------

Comme dans les années 1955/1985 (suite)

Commenter cet article