Quatre pages dans la Gazette Drouot (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Encore deux potiches de retour sur la Place : Gast-à-gast, ça n'en fini plus

Encore deux potiches de retour sur la Place : Gast-à-gast, ça n'en fini plus

Quatre pages dans la Gazette Drouot (fin)

Totalement repensé ? ? ? ...

- Si elle le dit, c'est forcement vrai : n'est-ce pas ?

Mais n'oublie-t-elle pas toutes les innombrables malfaçons et conneries en tout genre que nous avons : stupéfaits, découvertes au fur et à mesure de la construction de ce bâtiment ?

- Totalement bien pensé bien sûr ...  afin qu'un permis de construire profondément illégal soit accordé au projet du "Plus Grand musée au monde consacré à l'Ecole de Pont-Aven" ???

Totalement repensé ... 

... Sans penser aux conséquences désastreuses sur le centre de la ville.  

... Sans penser aux éventuels accidents : qui pourraient s'avérer mortels, pour les passants par là.

... Sans réfléchir aux conséquences ravageuses sur la vie des habitants du coin.

Certains d'entre eux commençant déjà à s'entre bouffer comme vous le savez.

En 1986, à l'occasion de premier agrandissement du musée pontavénain "bien de chez nous" la presse nationale avait déjà amplement jacassé sur l'histoire de la Belle Epoque Artistique de la Cité.

Je viens de relire l'article publié à cette occasion dans Paris Match.

La différence est de taille :

(et sûrement pas de la taille de guêpe de la conserv'actrice dont il est question ici)

En 1986, l'article se concentrait sur l'histoire authentique des Artistes Peintres de talent ayant séjourné  dans la Cité, sans déborder sur quoi que ce soit d'autre.
Aujourd'hui le sujet se (dé)concentre en mettant presque exclusivement l'accent sur le génie d'une conserv'atroce se la pétant à chaque phrase de l'article.

Je dirai qu'elle fait tout ce qu'il faut pour mettre en lumière son petit nombril. 

Un vo-lumineux organe qui peut d'ailleurs, à bien des égards, en cacher beaucoup d'autres dans le coin !

-------------------------------------------------------------------

Commenter cet article