La fin du p'tit ch'val dans les bras de Z'a Maire

Publié le par chercheur d'histoires

En Bulgarie aussi les névezlustucrus ont mis des ânes à la disposition de leurs toutous  !

En Bulgarie aussi les névezlustucrus ont mis des ânes à la disposition de leurs toutous !

La fin du p'tit ch'val dans les bras de Z'a Maire

Rappelez-vous du cirque qu'avait provoqué dans la circulation - devenue fluide après le rush de l'été - ces dites "salvatrices" navettes.

Selon les dires de ses initiateurs, ces navettes auraient  le pouvoir "surhumain sans doute !" de désengorger l'épicentre concentrationnaire de la ville durant la saison touristique ...

...  en trimbalant comme des baudets les toutous depuis les aires de stationnements périphériques directement jusqu'au musée et vice ver...ça-craint-de-cheval.

J.M. le Grand Ministre de la culture des projets râtés : STP, Arrêtes de faire l'âne comme un bonnet de nuit :

Ne pourrais-tu pas mettre ton pouvoir surnaturel au service de tes circoncitoyennes et leurs compagnons d'infortune, en exigeant que la CCânerie construise dare-dare le grand  espace de stationnements de proximité (hors espaces publics) nécessaire au public du Musée funéraire de ton Ministère, conformément aux règles d'urbanisme locales dont tu as la lourde charge et l'honorable responsabilité de faire strictement appliquer ?

Tout le reste, tout le cirque que ce musée provoque dans ton trou de peinture, n'est que de la gnognotte incontrôlable et néfaste au maintien d'un peu de vie dans ton pays ...

Ce pays que tu aimes autant qu'un bon café au Café de la Place.

Conclusions à tirer de cette triste affaire ... tirée par les cheveux  par des chevaux de trait ?

 Les quadrupèdes présents lors de cette réunion du conseil municipal ont dû se coltiner les 25 pages du rapport concernant les essais de fonctionnement des navettes.
Un très sérieux rapport établi par un Monsieur ou une Madame "pince sans rire" sous le titre "Faire à cheval"

Manifestement, il y en a qui n'ont rien d'autre à foutre  que de faire à cheval que de faire chier nos tendres élustucrudités durant leur hibernation. 

Cet ordre du jour du soir fut une fois de plus l'occasion de papoter sur des questions de gros sous : Ceux qu'il faudrait puiser dans les caisses vides de la commune pour pérenniser cette coûteuse ânerie à deux balles. 

Voyez-vous : La poursuite de la fulgurante carrière de la Conserv'atroce est à ce prix.

Qui l'eut cru lorsqu'elle a débarqué de façon inattendue - comme Gauguin - à Pont-Aven pour la première fois ?

.........................

La dernière pour la route proposée par une CHARLiO'T  en cette saison : aussi piquante qu'une bogue de châtaigne :  

Est-ce grave docteur, si des ânes venus d'ailleurs, tournent en bourrique autour de la Place Julia de la CC'ânerie ...

... à la place des traditionnels idiots du village du coin ?

----------------------------------------------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article