Victoire, où te caches-tu ?

Publié le par chercheur d'histoires

Ça craint : même mon Canon tremble d'effroi

Ça craint : même mon Canon tremble d'effroi

Victoire, où te caches-tu ?

"Pont-Aven et Orsay, les nouveaux frères d'art"

"Depuis hier, les musées d'Orsay et de Pont-Aven sont partenaires. Une alliance qui permettra au musée finistérien d'accueillir régulièrement quelques chefs-dœuvres du musée parisien"

"Et vice-versa  évidemment"rajoute la délicieuse pince de crabe  la malicieuse pince sans rire CHARLiO'T

- - -  Suite  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

"Mais lequel a pécho l'autre" se demande-t-elle ? 

Il faut savoir pour ne pas passer pour un âne, que depuis 50 ans les traîtres amis du musée pontavénin attendaient ce moment mémorable.

En effet : durant ce demi-siècle, ce musée parisien comme bien d'autres de par le monde, prêtèrent régulièrement leurs Gauguin et autres vrais chefs d'œuvre du "Groupe de Pont-Aven" au musée municipal pontavénain"bien de chez nous", mais jamais ces deux pôles Culturels n'avaient signé de contrat d'exclusivité ... de câlins et bisous ? entre gens bien conservés dans des cercueils ... hermétiques au peuple  ! ! ! ?

Cela dit : encore une fois un doute m'habite :
je pensais jusqu'à présent que le classement des musées régionaux en "Musée de France" permettait aux heureux bénéficiaires de cet immense honneur, d'avoir un accès aux fonds des Musées Nationaux. 

N'était-ce pas le cas de l'authentique Musée de Pont-Aven avant qu'il ne soit lamentablement détruit ???

Vous ne le savez sans doute pas bande de nouilles, mais même la modeste  Maison Musée du trou perdu du POULDU en est bénéficiaire depuis des lustres "design ?".

Cela dit ...

Je le dirai demain

----------------------------------------------------------------

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article