En vœux-tu ? en voilà encore

Publié le par chercheur d'histoires

A un brun de poil roux près, les mêmes qu'en 2016 !

A un brun de poil roux près, les mêmes qu'en 2016 !

En vœux-tu ? en voilà encore

Les vœux 2017 de la municipalité  sont à un brun de poil roux près, les mêmes que ceux qu'elle a présentés à sa population en 2016.
C'est rassurant car ça signifie incontestablement que le conseil municipal pontavéniais  n'a pas pris la moindre ride durant l'année 2016 !

Ce qui est moins rassurant pour moi, c'est l'inflation exponentielle de cette stupide formulation de complaisance, qui pour le moins :  ne vœux rien dire.

Que les gens aient un besoin vital de se laisser berner : et surtout rassurer, par des actes de bienséances de ce genre, je trouve cela très inquiétant pour l'avenir de l'homme, de ses épouses, et de ses petiots.

Le conseil municipal du jour :

J.M. : Si tu souhaites que ta minuscule côte de popularité grimpe dans les sondages (de ton cerveau) :

Dépêche-toi d'annoncer à tes copains du coin que tu ne te représenteras pas lors des prochaines élections.

Ce truc marche à tous les coups c'est temps-ci, et de surcroît : crois moi, rien ne t'empêchera de te faire repêcher ... dans la rivière comme autrefois lors d'une fête bien arrosée de la Belle Angèle !

.............................................................................

Cela dit : que vais-je pouvoir raconter de plus sur cette cérémonie autant ennuyeuse que monotone pour tout le monde ?

Vous n'avez pas une petite idée à me souffler dans le trou de mon culot ?

-------------------------------------------------------------------- 

 

 

 

L'image du carton de vœux : autant flatteuse que lamentablement trompeuse.

L'image du carton de vœux : autant flatteuse que lamentablement trompeuse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article