La MEMOIRE du QUARTIER de la GARE (Page n° 3)

Publié le par chercheur d'histoires

Jean COUSTUMER  (garagiste) et LE HEC devant le Café Restaurant du second

Jean COUSTUMER (garagiste) et LE HEC devant le Café Restaurant du second

La MEMOIRE du QUARTIER de la GARE (Page n° 3)

Je peux sans risquer de me tromper vous annoncer d'ores et déjà, qu'une nouvelle et profonde catastrophe non naturelle se pointe à l'horizon.

- - -  Suite  - - -

Sans me tromper : en sachant que les élus dans leur ensemble :

- non seulement, n'ont aucune compétence en la matière.

- non seulement, ne connaissent pas leur commune dont ils n'ont d'ailleurs rien à foutre.

- mais de surcroît, sont tous dans le déni de la triste et lamentable situation du patelin.

Allez faire quelque chose de bon et d'utile pour l'avenir du pays avec ça !

Dans ces conditions : que faire, que proposer, pour assurer un avenir heureux aux futurs habitants de la commune lorsque l'on est vraiment attaché à ce pays autrefois de rêve ?

C'est bien la première question que chaque habitant ayant le sens de ses responsabilités civiques devrait avoir en tête : non ?

Dans ces conditions, il faudrait peut-être que les pontavénounours commencent enfin à se poser les bonnes questions, plutôt que de se recroqueviller en apnée dans le jus du lointain passé de la commune.

Poser des questions pertinentes, c'est ce que j'essaye de faire ici sans arrêt, mais dans la Cité des jemenfouristes au cerveau surgelé, il ne faut pas espérer de retour sur investissement personnel, pour ne pas être déçu.

Dans ces conditions, pourquoi préparer une exposition sur la mémoire du quartier de la gare sachant que les pontavénistes (quel vilain nom !) s'en tapent éperdument ?

J'ai de sérieuses et profondes raisons bien évidemment, et sachez le :

A suivre demain

------------------------------------------------------------------

La photo du jour :

 Deux personnages d'un autre temps (celui de l'après première guerre) qui ont participé à la création et au développement de ce quartier

------------------------------------------------------------------

 

Commenter cet article