Un mois d'élucubrations médiatiques (Paragraphe n°3)

Publié le par chercheur d'histoires

Aujourd'hui : quelle est la "Place à Gauguin" comparée à celle réservée aux pontavénains dans ce trou de peintures  ???

Aujourd'hui : quelle est la "Place à Gauguin" comparée à celle réservée aux pontavénains dans ce trou de peintures ???

Un mois d'élucubrations médiatiques (Paragraphe n°3)

Gast-à-gast : Avec le 1% culturel déduit du montant du coût des travaux et réservé légalement à une création artistique indépendante, et non pas pour les réintégrer frauduleusement au montant des travaux.
C'est ce que la justice devrait condamner lorsqu'elle a se prononcer sur des détournements avérés de fonds publics. 

- - -  Suite - - -

Conclusions :

Il y a des gens qui se la pètent tellement, que si vous leur enfonciez un sifflet dans le cul, ils trouveraient une place de chef de gare sur la maquette de la gare de Pont-Aven.

Et pour finir en "Beauté cet article comme l'Art", je me permettrais de vous faire remarquer que dans le cas où la règle du 1% culturel aurait être applicable à la publication des ouvrages consacré à l'Ecole de Pont-Aven, je l'aurais sans hésitation attribuée à celui d'André CARIOU publié l'année dernière.

J'espère que je n'aurais pas été le seul pontavénin à reconnaitre la qualité de cet ouvrage de référence.

Cela dit, mon petit doigt à l'ongle "PLANTU" me dit que l'adjoint à la Culture de la CC'ânerie n'a même pas pris la peine de lire les images de cette référence.

C'est vrai qu'un maire de Pont-Aven ne peut pas être à la fois :

aux p'tits fours des vernissages, et au moulin à grains de la culture de son pays !

------------------------------------------------------------------

La photo du jour :

Autrefois, il y a bien longtemps, ce sont les terrasses de la petite Place qui se moquaient de celles de la Grand'Place.

C'est la vrai Histoire de l'Ecole de Pont-Aven qui nous le dit.

------------------------------------------------------------------

Commenter cet article