100 mètres

Publié le par chercheur d'histoires

Un authentique Pen baz de Nizon comme il se doit en cas de menace médiatique ... ?

Un authentique Pen baz de Nizon comme il se doit en cas de menace médiatique ... ?

100 mètres

Drôle de titre pour une histoire de m2 ???

Vous allez très vite comprendre  pourquoi.

Le dernier conseil municipal a été perturbé par un coléreux élu de l'opposition, très énervé d'appendre qu'un bout de terrain allait être cédé à un citoyen : boulanger de son état, pour une bouchée de pain.

Vous avez pu prendre connaissance de cet intermède dans la presse.

Si je suis un peu responsable de tout cela d'une certaine façon, moi au moins je ne vous roulerai pas dans la farine de la politique pontavéniaise.

"Que se passe-t-il donc ?" me demande la curieuse CHARLiO'T

Il y a quatre ans, ce citoyen de Nizon : propriétaire d'une petite maison d'habitation isolée dans la campagne nizonaise, me faisait part du gros souci que lui donnait le chemin d'accès à sa propriété dès que le temps devenait pluvieux.

Pour accéder à sa maison, il fallait patauger dans la gadoue du chemin.

Une situation comme l'on n'imagine plus depuis le  XIXe siècle en Bretagne.

Le géomètre expert que je fus durant ma carrière professionnelle décela très vite l'origine du mal.

Le chemin traversait une parcelle d'environ 3000 m2 en état de "bien sans maître" exactement comme les ruines de Rustéphan.

C'est la raison pour laquelle ce chemin n'avait jamais été correctement aménagé ni entretenu depuis la Révolution.

Prenant mon bâton de pélerin  mon pen baz  ...

A suivre demain

----------------------------------------------------------------------
 


 

 

 

 

Commenter cet article