Au musée de la CC'ânerie ...

Publié le par chercheur d'histoires

Toi aussi, tü es tréma tique J.M. ? lorsque tu te préoccupes du naufrage de nos modèles pour Artistes

Toi aussi, tü es tréma tique J.M. ? lorsque tu te préoccupes du naufrage de nos modèles pour Artistes

Au musée de la CC'ânerie ...

Il y a des ânesses qui veulent refaire le monde des Beaux Arts en  suivant la route des peintres dans le sens contraire aux aiguilles d'une pendule.

Vous ne me croyez pas ?

Revenons - dans le bon sens - sur l'article publié ici hier matin.  

Les grands experts de ce musée proposent à leur public  "de mieux comprendre les différences entre les thématiques évoquées par les colonies de peintres"

Les thématiques ? c'est-à-dire : les sujets, les motifs, les genres etc.

- C'est-à-dire : Se coltiner des papotages sur des caractères purement techniques des savoirs faire des peintres classiques ? ? ? ? ? ? ? 

Qui n'a pas peint un paysage, un petit bateau, un petit garçon nu dans les eaux claires de l'Aven ?

- C'est-à-dire : Ramener des prétendus papotages intellectuels en des radotages du dessous de la ceinture du niveau du certificat d'étude !  

- C'est-à-dire : Mettre à bas tout ce que durant son demi-siècle d'existence, le petiot musée pontavénin "bien de chez nous" avait essayé de faire comprendre à ses visiteurs.

Depuis que BERNARD a posé pour la première fois ses pieds sur le sol de la Cité des futurs Peintres de talent, on ne peint plus les sujets (paysages, bateaux, têtes ou culs des modèles pour artistes), mais selon l'idée et le sentiment que la mémoire sensible de l'artiste : le vrai, en a retenus.
Si les grosses têtes aux oreilles longues de la CC'ânerie ne comprennent pas la subtilité, elles n'ont rien à foutre dans le plus grand trou de peinture au monde.

Elles ne peuvent pas déclarer qu'elles aiment aussi profondément Gauguin que la grosseur de leur Nombril, sans mentir comme des arracheuses de dents du Maître.

Pour ces individus si accrochés comme des tiques à la thématique : le portrait d'Angélique Cannevet ne peut être qu'une horreur...

... Une horreur comme pour ceux qui restaient il y a 130 ans à Pont-Aven et ailleurs,  très attachés à la peinture obscure de l'Ecole de Fontainebleau par exemple.

 A suivre ... au musée peut-être ?

-------------------------------------------------------------------

 

Commenter cet article