De la chie-en-lit médiatique

Publié le par chercheur d'histoires

Attention de ne tomber pas dans le panneau ... des annonces du musée

Attention de ne tomber pas dans le panneau ... des annonces du musée

De la chie-en-lit médiatique

C'est pour l'instant, ce que j'ai retenu de la pluie des annonces de presse concernant les futures expositions du musée de la CC'ânerie.

"Deux expositions retraçant l'histoire de l'art moderne en Bretagne de 1870 à 1940"

- La première  : de 1870 à 1920 : "de Claude MONET à Lucien SIMON". Près de 90 œuvres qui permettront de découvrir le naturalisme, l'impressionnisme, le néo-impressionnisme, ou encore le fauvisme.

- La seconde : "Le renouveau artistique breton de l'entre-deux-guerres" 

Ça sent pas bon : vous ne trouvez pas ?

Moi je sens le coup fourré.

Les visiteurs de ce musée : "piège à con-con" vont une nouvelle fois, se farcir QUE du "restachoù" de l'histoire de l'art moderne en Bretagne.

Depuis longtemps, les musées bretons ont déjà fait le tour du sujet en profondeur, en ayant su nous présenter d'inoubliables expositions de qualité, mettant en lumière de vrais Chefs d'Œuvre des artistes ... énumérés dans le programme 2017 de la CC'ânerie.C

De vrais et nombreux Chefs d'Œuvre : C'est ce que le Musée de l'épicier de Landerneau propose depuis son ouverture. 

- Je ne vois donc pas ce qu'il y aurait à découvrir dans un musée de second rang, qui essaye par tous les moyens de voler la vedette aux plus méritants

- Ne connaissant rien de l'histoire de l'art, ce ne sont pas les touristes désœuvrés qui déboulent à Pont-Aven durant l'été, qui sortiront plus cultivés des superficielles expositions de façade. de la CC'ânerie.  

Cette affaire d'exposition sent le marchand de tableaux de bas niveau ayant réussi à fourguer sa camelote à la conserv'atroce, afin d'essayer de prendre de la hauteur dans le Milieu.

Le coup est classique, même s'il n'est pas très Classe !  

Conclusions :

 

Suite et fin demain matin

 

------------------------------------------------------------------

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article