Annonce de la construction d'une nouvelle école du diable

Publié le par chercheur d'histoires

2011 : Construction à Nizon, de niches pour les petits diables de Pont-Aven

2011 : Construction à Nizon, de niches pour les petits diables de Pont-Aven

Annonce de la construction d'une nouvelle école du diable

Cette annonce a été faite par la "P'tite Solange" : adjointe à l'urbanisme, durant ce dernier conseil municipal que je viens de longuement analyser ici.

Serait-ce une bonne ou une mauvaise annonce ?

Pour moi, c'est surtout la résurgence d'un des innombrables projets foireux, ou d'une des nombreuses réalisations ratées, à mettre à l'actif de l'inactivité des trois dernières  municipalités.

Cela dit : 
L'Ecole publique de Pont-Aven  ? : N'en parlons pas, ce n'est pas le sujet du jour.

L'Ecole publique de Nizon ?

Cette école, entièrement reconstruite il y a environ 25 ans, avait dû être agrandie trois ans plus tard ...
...  parce que des élus sans cervelle avaient oublié de réfléchir à l'avenir de leur commune ! ! !
Agrandir non pas parce que la population augmentait, mais parce que, pour tout dire, les nouveaux habitants de Nizon "n'avaient plus honte" lorsqu'ils décidaient librement de placer leurs enfants à l'école du Diable.

Aujourd'hui : six ans après l'implantation de baraquements préfabriqués dans la courette de cette école afin de parquer les enfants chassés de leur école de Pont-Aven, la commune se retrouve dans l'obligation de démolir ces affreuses baraques.
En effet : je l'ai à plusieurs reprises signalé en son temps ici, ces horreurs furent implantées dans un espace classé en Zone Naturelle au PLU, avec la bénédiction de l' Architecte des Bâtiments de France (d'ordinaire intransigeant) mais avec pour lourde réserve d'une démolition au terme de 9 ans. 

( En principe selon la règle en usage, de 3 ans pour ce type d'ouvrage préfabriqué ??? !)

Une zone de surcroît protégée par trois Monuments Historiques. 

A suivre demain ...

... après la prière du matin pour certains.

-----------------------------------------------------------------

   

   

 

Commenter cet article