Attention aux rouleaux compresseurs (suite n°1)

Publié le par chercheur d'histoires

Des pontavénounours en balade : Une photo-souvenir devant l'Everest ?

Des pontavénounours en balade : Une photo-souvenir devant l'Everest ?

Attention aux rouleaux compresseurs (suite n°1)

M le maire : Avez vous déjà oublié que vous avez très récemment augmenté de nombreuses taxes locales de 3 à 6 % ?

Sans parler pour l'instant de votre projet d'installation de stationnements payants dans la commune.

C'est pas grave : nous avons un beau musée bien sûr ... pour vous.

"Se faire rouler dans la farine c'est, me direz-vous : "Toujours mieux que de se faire entuber "

En êtes vous si sûr monsieur le sécurisant plaisantin ?

- La municipalité vient de décider de contenir les dépenses ... "Malgré une nouvelle hausse de la masse salariale"

Merde alors : et moi qui avais cru M le 1er Sacré Président de la CCA, lorsqu'il déclarait "que la fusion des communes ne se traduirait pas par des augmentations de ce type" !

- Et l'Equibus dont J.M. tient tant afin de respecter la première de ses promesses électorale

Le coût annuel de son fonctionnement vient d'être annoncé :

Un coût tombant comme un coup de couperet :

55 000 €/an !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Il faut espérer que durant le second essai à blanc de ce transport en "car-à-blanc" qui se déroulera sur nos pieds l'été prochain, un couillon se fasse écraser afin que J.M. renonce à son stupide projet.

Et oui sur nos pieds : JM a dit que dans les incontournables embouteillages du centre du bourg, les pompiers pourront emprunter les trottoirs pour circuler. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

En écrasant les gosses, les chiants chienchiens, les fauteuils roulants, sans oublier les mauvaises herbes : 

"En voie de disparition ?" se demande sans voix la CHARLiO'T 

Que dire de plus lorsque l'on atteint comme cela ... les sommets de l'Eve'rest-du-cerveau.

------------------------------------------------------------------------------------

Tout n'est pas pour autant perdu pour toi mon pauvre J.M. ...

A demain : La balade n'est pas finie

------------------------------------------------------------------

 

 

Commenter cet article