Une nouvelle école du diable chez les catho's extrémistes?

Publié le par chercheur d'histoires

Une nouvelle école pour les Aven"arts  Fêt'arts du coin comme avant.  Vous y croyez vraiment ?

Une nouvelle école pour les Aven"arts Fêt'arts du coin comme avant. Vous y croyez vraiment ?

Une nouvelle école du diable chez les catho's extrémistes ? 

Se délivrer un permis de construire sur un terrain non-constructible et protégé par trois Monuments Historique  = Quatre impardonnables lourdes Fautes Capitales : non ?

"Il faut essayer de comprendre cette grenouille de bénitier" nous dit l'ange CHARLiO'T.

 "Elle n'a jamais pu piffer les écoles de Lucifer"

Cette diablerie étant aujourd'hui à classer dans les faits divers accomplis, le temps de la démolition de ces cabanons approchant, la municipalité doit impérativement se préoccuper de l'avenir proche de cette dernière Ecole de la République sur la commune. 

Hélas :  Sur place il n'y a pas la place disponible pour reconstruire en dur les deux classes concernées.
C'est donc l'ensemble de l'Etablissement qu'il va falloir déplacer ... 25 ans après la construction de la partie principale.

Bravo les veaux !

..........................

La construction des baraquements de ces deux classes primaires avaient coûté 600 000 €  HT

si ma mémoire ne me trompe pas.

Il faudra bientôt y ajouter le coût de sa démolition et la remise en état du terrain.

Adieu les avarices : Calculez, voilà encore près de 1 000 000 € jeté par la fenêtre.

1 000 000 d'euros au seul profit de la carrière d'une conserv'atroce et quelques loueurs de galeries du bourg-d'en-bas de la commune.

Ne cherchez pas, il n'y a pas d'autres raisons pour justifier cet immense scandale.
- 1 000 000 € passés à la trappe inutilement, et toujours pas un centime pour sécuriser Rustéphan

- Pas un kopek investi pour l'avenir de la commune et celui de l'ensemble de ses rares jeunes paroissiens :

"Ces pauvres habitants en réalité débiteurs de cette gabegie" nous susurre la CHARLiO'T

Bravo les vaches !

............................

La municipalité commence à réfléchir à la construction d'une nouvelle école communale.
Qu'elle prenne son temps : dans 25 ans, on en reparlera.

On reparlera de ...

A demain

---------------------------------------------------------------

 

 

 

 

Commenter cet article