Le conseil municipal le plus radin au monde (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

La photo du jour : En avant : Au son du moulin ...  et du canon

La photo du jour : En avant : Au son du moulin ... et du canon

Le conseil municipal le plus radin au monde (fin)

Mon commentaire  sur le sujet :

Voilà encore l'exemple type de la façon dont les élus traitent par-dessus la jambe, les problèmes de fond qui se posent de plus en plus lourdement sur les épaules de la commune.

N'ayant : ni la volonté, ni les capacités intellectuelles pour comprendre et traiter les problèmes les plus importants du pays, ils s'embrouillent et se perdent dans des broutilles. 

L'interrogation du jour :

Un élu gendarme dans chaque association ?

Je rêve : Serait-ce pour se tourner les pouces ou grignoter des cacahuètes ...

... en décourageant définitivement les initiatives patrimoniales et culturelles ?

Celles que pourraient prendre les quelques derniers courageux habitants, malgré l'adversité qu'ils encourent en raison de la stupidité des politiques municipales à la soviétique qui règnent depuis les temps maudits de Rivet ?

Madame la MINISTRE de la CULTURE pontavénaine : dans l'intérêt public, ne serait-il pas plus utile de placer une compagnie de CRS dans les comptes du musée de la CC'ânerie ?

Le mot de la faim :

Après cette réunion du conseil municipal où : par tradition et obstination, il n'a pas été question de discuter sur le minuscule problème du manque d'EMPLOIS VALORISANTS sur la commune, les élus se sont retrouvés joyeusement autour d'une bonne table pour se goinfrer. 

(se goinfrer durant leur dîner annuel)

"Où ça ?" me demande la CHARLiO'T

Au restaurant-terrasse de la Place Julia bien évidemment.

Juste à côté du Grand Café de la mairie ... des fois qu'une soif soudaine leur chatoullerait la gorge profonde. 

Les pauvres : ils ne connaissent plus rien d'autre à Pont-Aven, que le musée de la CC'ânerie, et les commerces ultra privilégiés de sa Grand'Place défigurée ... à usage de terrasses privatisées. 

 ------------------------------------------------------------------------------- 

Commenter cet article