Le conseil municipal le plus radin au monde

Publié le par chercheur d'histoires

Qu'elle est belle cette célèbre Cité aux vieilles bittes

Qu'elle est belle cette célèbre Cité aux vieilles bittes

Le conseil municipal le plus radin au monde.

Vous l'avez compris, j'ai l'intention d'égratigner une fois de plus le C.M. le plus pontavéniais au monde.

La dernière séance "de cinématographe" fut consacrée à la distribution des subventions aux associations.

L'une des plus grandes traditions du coin depuis la création de son Temple de la Culture le plus gratiné au monde, est le tour de passe-passe pratiqué par les élustucrus pour transformer ces subventions aux associations en cacahuètes.

Et oui : un tour de passe-"passe moi le plat désargenté", pour détourner sans modération les subventions aux associations locales, vers la pompe à fric du musée de la CC'ânerie (et de son environnement proche), dont M le maire est le minuscule-ministre comme vous le savez.
Un détournement qui se pratiquait déjà modérément : certes, mais qui s'est considérablement amplifié depuis que cet établissement est devenu l'aspirateur de toutes les subventions patrimoniales et culturelles - publiques et privées - destinées à Pont-Aven et à ses associations.

Cela dit : lors de cette dernière réunion, les plus primates du conseil se sont battus comme des chiffonniers pour ces cacahuètes chichement distribuées.

LE DRAME :
"Dorénavant, les associations devront signer une convention avec la municipalité pour lui donner un droit de regard sur l'utilisation des arachides." 

La Ministre de la culture pontavénaine "évoquant le concept d'un élu au sein de chaque asssociation" !

"Comme dans les pays totalitaires !lui demande la patriote CHARLiO'T

Comme vous pouvez le remarquer, même mes polices d'écriture se sont exclamées.

Suite demain

------------------------------------------------------------------------------- 

   

  

Commenter cet article