le sauvetage des tragiques ruines de Rustéfan

Publié le par chercheur d'histoires

Rustéfan : Ce n'est pas la muraille de Chine, mais du granit breton bien taillé : "bien de chez nous"

Rustéfan : Ce n'est pas la muraille de Chine, mais du granit breton bien taillé : "bien de chez nous"

Le sauvetage des tragiques ruines de Rustefan

Depuis plus d'un an, je reçois régulièrement sur mon compte face book de nombreux messages de soutien envers cette éventuelle initiative.
Depuis un mois, le nombre  de ces envois venus d'un peu partout, s'est amplifié de façon significative.

Je l'ai déjà signalé ici, je ne suis pas l'initiateur de cette opération médiatique, et : à mon avis d'idiot du village (de Rustéfan ?), ça ne sert à rien de gesticuler de cette façon. 

Il n'y a plus dans le coin que des cervelles humaines aussi molles que de la compote de coings ...
...  alors que Rustéfan exigerait le granit bleu que l'on trouve dans le coin.

Ce n'est pas des milliers de coups de pouces sur les boutons d'ordinateurs qui pourront : dans la situation actuelle, interpeller qui que ce soit dans le pays ayant le pouvoir institutionnel ou politique d'actionner la manette du démarrage du sauvetage de ces ruines.

Je parle des coincés élustucrus de la majorité du coin, et des responsables de la CC'ânerie. Ces derniers ayant  dorénavant la lourde compétence politique dans les domaines de la construction, l'urbanisme, le patrimoine, et même (l'in)Culture sur l'ensemble de leur territoire.

Sachant en outre que les puissants (en nombre) élus de Concarneau, et subsidiairement ceux de ses deux satellites : Rosporden et Trégunc, ont le pouvoir - et manifestement la volonté - d'écraser les autres. 

Il ne faut hélas plus compter sur les Architectes des Bâtiments de France : mouillés jusqu'au cou comme bien d'autres fonctionnaires, dans le scandale du permis de construire du musée.

Que voulez-vous : Ces "tout-puissants" ont la cervelle à l'état de  momie dès qu'il est question de Rustéfan.

Pour autant je ne baisse pas les bras.

Je dois prochainement ...

Suite et fin demain matin

-------------------------------------------------------------------- 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article