Une campagne électorale décousue ... en loques de Haute Couture

Publié le par chercheur d'histoires

13000 € le veston. Tonton, pourquoi tu ris ?

13000 € le veston. Tonton, pourquoi tu ris ?

Une campagne électorale décousue ... en loques de Haute Couture

Ce dimanche : 9 individus recevront une veste ... gratuitement.

Cela dit : gratuitement aussi, porter un veston à 13 000 € en période des soldes à 70 %, c'est à la portée de la bourse de tout fonctionnaire de haute catégorie me semble-t-il ?

Tous ceux qui se sont lourdement compromis dans le permis de construire du musée de la CC'ânerie par exemple. 

N'est-il pas reconnu qu'il n'y a pas de fumée sans feu ?

Alors : où est le problème pour lequel les médias ont fait des montagnes de cacas nerveux, alors qu'un monstrueux gouffre se creuse sous les pieds des Français ?

Dans le timing des périodes des soldes peut-être ?

Une veste proposée dans un magasin bling-bling du centre d'une grande capitale doit forcément être vendue "hors de prix" pour respecter la hiérarchie sociale vestimentaire   mondialement établie, et la notoriété internationale d'un magasin dit de Haute Couture Française : non ?

C'est comme ça : pour être crédible, il faut vendre cher son bout de gras.

Il n'y a donc pas de quoi en faire des pelotes de laine ... avec des restes de chaussettes trouées ... aussi puantes soient-elles.

Les insolubles problèmes qui se présentent en ce moment sont bien plus graves que ça. 

Pour tout dire : Le don de ce bout de gras n'a en réalité coûté à son fabricant qu'un morceau de tissus, quelques tours de bobine de fil de nylon, et un peu d'huile de coude.

C'est exactement ce qui se pratique à Pont-Aven depuis de lustres dans la vente de fragments de toile de chanvre peinturlurés : NON ? ... et tout le monde est content !

Alors : où est le problème ?

A suivre demain

 ---------------------------------------------------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article