Le PADD suite 2

Publié le par chercheur d'histoires

Gast-à-gast : V'là du boudin frais pour le musée de la CC'ânerie ... et noir-musée en plus !

Gast-à-gast : V'là du boudin frais pour le musée de la CC'ânerie ... et noir-musée en plus !

Le PADD suite 2

Une exigence Madame : savez-vous ce que ce mot veut dire ?

Est-ce vraiment ce que vous avez respecté depuis que vous être urbaniste en chef de la Commune ?

Cet extrait du SCOT, n'interdisait-il pas de facto la construction du musée de la honte,

mais également le saccage de la Grand'Place de la ville ?

Où étiez-vous planquée lorsqu'il fallait hurler haut et fort contre ces méfaits passibles d'emprisonnement ?

Madame, que pensez-vous du respect des lois de la République ?

Ce respect dont les politiques de tout bord font l'étiquette de leur éthique, ne l'auriez-vous pas oublié en fuyant vos responsabilités de citoyenne lors de ces gravissimes méfaits ?

Pour vous, les viols des plus importantes règles d'urbanisme de la commune commis par les dernières municipalités ne vous ont pas inquiétés plus que ça ?

Les emmerdements à n'en plus finir que des pauvres pontavénounours ont dû subir durant les règnes des deux prédécesseurs de J.M. dès qu'ils avaient à respecter ces mêmes règles d'urbanisme, ça ne vous chatouille pas les parties sensibles ?

La sans culotte CHARLiO'T ne vous comprend pas : Pourriez-vous lui expliquer les contradictions de votre posture ?

Apaiser le flux de la circulation ?

... A bon ! Pourquoi n'avoir pris que des décisions opposées à ce bons sens depuis 2014.

Pourquoi n'avez-vous pas demandé des comptes aux Grands Architectes Urbanistes honteusement responsables de la déstructuration du centre du bourg-d'en-bas ?

Une déstructuration ayant eu pour effet de transformer ce trou de peinture en un illisible et dangereux Barz'art Breiz 

Je dirais même plus : En Haute saison, en un abominable chaos en ayant tordu le cou : jusqu'à l'étouffement, à la fluidité de la circulation.

Madame l'adjointe à l'urbanisme, pourquoi dès votre élection, ne vous êtes vous pas opposée au massacre de notre intouchable Grand'Place Historique ?

Madame, voilà la réalité :

Vous et vos acolytes, n'avez pas la moindre crédibilité pour poursuivre et mener à bien la mission que le code de l'urbanisme vous a confié.

Mais non bien sûr : Excusez-moi, je déconne comme toujours ici.

Mettre en valeur l'identité forte et le patrimoine exceptionnel de la commune ?

A suivre

--------------------------------------------------------------------

 

 

 

Commenter cet article