Le PADD suite 3

Publié le par chercheur d'histoires

Du vieux Pont-Aven ?  Beurk, plus personne n'aime ça dans le coin

Du vieux Pont-Aven ? Beurk, plus personne n'aime ça dans le coin

Le PADD suite 3

Mettre en valeur l'identité forte et le patrimoine exceptionnel de la commune ?

Je terminerai (presque) cet article en apportant mon sentiment sur ce sujet.
Depuis 20 ans, c'est exactement la mission que la toute petite association Le carré Long que je dirige s'est donnée pour objectif.

Avec trois francs et six sous sortis uniquement de ma poche, Je n'ai eu de cesse de mener des actions patrimoniales et culturelles militantes afin de réveiller les consciences des habitants du coin, et d'essayer de préserver, sauvegarder et de mettre en valeur l'héritage que nous ont transmis les générations précédentes.

Vous ne pouviez pas le savoir bien sûr car je ne vous ai jamais vu à aucune de mes performances patrimoniales.

Et pourtant : comme la quasi-totalité de la municipalité, vous ne connaissez votre commune que de façon partielle et superficielle : C'est-à-dire sans connaître ses particularités, son caractère, l'esprit des lieux. 
Tout comme vos prédécesseurs, vous n'avez même pas essayé de comprendre et de mettre sur la table du projet du futur PLU, les immenses besoins de la population.
Pas la moindre écoute, la moindre concertation préalable, pas de débats,

Vous vous comportez la même honteuse manière que dame la soutane lorsqu'elle a décidé de créer le musée de la CC'ânerie. Un musée qui vient bouleverser de façon considérable l'avenir de la population.

C'est vrai que vous venez de proposer à la population d'assister à deux réunions publiques "pour répondre aux questionnements des Pontavénistes"

(Questions à transmettre préalablement à la mairie)

Ces réunions répondent aux exigences obligatoires de la procédure, vous permettant ainsi de respecter la forme des choses, mais sur le fonds qu'en est-il ?

Qu'en est-il pour vous du manque d'emploi, du vieillissement de la population, de la fuite des jeunes, de la décomposition de la commune quasiment ruinée ...)

Quelles questions pourraient d'ailleurs poser les habitants sur un dossier qu'ils ne connaissent pas ? 

De quelle manière la population pourrait-elle se sentir impliquée, alors même que vous ne lui avez pas proposé de concertations ou de débats préalables ?

Et pourtant, ce retour à l'implication des habitants à la vie publique, reste l'un des plus grands défis à mener pour imaginer apporter un avenir heureux aux futurs habitants.  

Mon petit doigt me dit que personne ne répondra à l'appel de J.M. ...

... comme systématiquement depuis des lustres à Pont-Aven.

 

Suite et fin demain matin

---------------------------------------------------------------------

 

Commenter cet article