Le PADD (suite et fin))

Publié le par chercheur d'histoires

Beurk, beurk, Beurk,  toujours Beurk J.M. ? . Attends, ce n'est pas fini, loin de là !

Beurk, beurk, Beurk, toujours Beurk J.M. ? . Attends, ce n'est pas fini, loin de là !

Le PADD (suite et fin)

Cela dit, je viens de prendre connaissance du dernier BIM (le mini bulletin d'informations municipales) du mois de mai, et du second article du même genre paru dans la presse locale.

Le PLU en est la vedette.

En prenant connaissance de cette nouvelle mouture de l'annonce, mon sentiment reste le même que celui que j'exprime ici depuis huit jours.

Je ne vais donc pas épiloguer plus longtemps sur le sujet, mais j'aurai sûrement l'occasion de revenir rapidement et plus profondément sur ce dossier brûlant dont dépend l'avenir de la Cité des anciens Moulins.

Pour l'instant je me concentre sur l'idée de la création d'une association patrimoniale et culturelle digne des prétentions que nous pouvons manifester envers la Cité des anciens  Moulins.

L'association Pont-Aven Patrimoine et Culture créée en 1984 est définitivement morte.
Après avoir proposé quatre remarquables expositions amplement documentées et consacrées à la richesse patrimoniale et culturelle du pays (Ses Moulins et sa rivière, son port, ses costumes, Botrel), la plupart de ses membres ont rejoint "la secte du christ jaune" lors du 1er agrandissement du musée en 1985, pour ne plus s'intéresser à la mémoire du pays et de ses habitants.

A l'époque : grâce aux largesses de la municipalité en place, cette association avait reçu d'importantes subventions provenant de fonds publics communaux. Elle avait par ailleurs collecté des documents et surtout des costumes anciens de Pont-Aven.
- Où sont passés les documents  présentés lors de ces quatre expositions ?

- Où sont passés les fonds publics non utilisés ?

- Qu'est-il advenu des comptes sociaux et inventaires des biens acquis par dons ou achats ?

- Aucune municipalité ne s'est par la suite préoccupée du devenir des costumes anciens entreposés dans de très mauvaises conditions à la mairie : pourquoi donc ?  

Recréer une association  patrimoniale et culturelle : Une idée à mettre en marche en profitant de l'air du temps : NON ?

Une association qui aurait à mon sens  comme vous l'avez deviné, un lien direct avec les propos que je viens de développer dans cet article.

En ayant continué à sauvegarder et à mettre en valeur les trésors de la commune avec autant de force qu'à ces débuts, l'association créée en 1984 aurait sans aucun doute, permis aux élus d'aujourd'hui de parfaire leurs ultra-légères connaissances du pays.
Des connaissances indispensables pour diriger la commune et mener à bien une révision intelligente du PLU.  

-----------------------------------------------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article