Le PADD (?x6 + ??)

Publié le par chercheur d'histoires

01/05/17 -Le panneau "info-jeunes" - Aucun doute : Il déchire. Il y en a un qui a même failli en perdre un œil !

01/05/17 -Le panneau "info-jeunes" - Aucun doute : Il déchire. Il y en a un qui a même failli en perdre un œil !

Le PADD (?x6 + ??)

Vous avez peut-être reçu le message que j'ai diffusé hier après midi. Ma ligne téléphonique est de plus en plus perturbée. Je risque d'être totalement coupé du monde durant quelques jours ou même plusieurs semaines.

Qui vivra verra. Il y a pire à supporter en ce moment non ? Le fâchisme frappe à la hachette à la porte du pays, avant comme toujours, de cogner à la massue sur la population qui l'a porté au pouvoir.

- - - Le PADD - Suite  - - - 

En ce qui concerne l'emploi valorisant, je me suis déjà très longuement et profondément exprimé ici.
Pont-Aven disposait d'un immense privilège qui lui était propre.

"Sa notoriété internationale"

- - -  Suite - - -

Ce cadeau tombé du ciel il y a plus d'un siècle, vient être confisqué par la CC'ânerie pour n'en faire que de l'appât à touristes désœuvrés et au seul profit de quelques "profiteurs" laissant sur le bord de la route des peintres, 99% de la population.

Le pire est que les populations des huit autres communes de la CCA pensent que l'ensemble des habitants de Pont-Aven profitent "à donf" d'une locomotive économique (le musée de la CC'ânerie) promise par dame la soutane à ses paroissiens.

On ne peux blâmer nos voisins : La délirante et inflationniste propagande de merde de ce musée ne peut que les mener vers cette fausse appréhension de la douloureuse réalité qui est le lot des pontavénins.

Pour imaginer sans rêvasser de sauver la Cité, la commune devrait avant tout autre mesure, récupérer ses plus précieux biens de famille afin de les mettre au service de la création d'emplois valorisants :
Des emplois d'avenir faisant appel à l'imagination, à l'inspiration créative, à la force et aux idées neuves de futurs entrepreneurs.

Des entrepreneurs-employeurs d'un genre nouveau, enthousiasmés de s'installer dans la Cité des anciens Peintres de talent. Une Cité qui grâce à ces forces vives pourrait se redynamiser au profit de tous.

En entrant sans faire gaffe dans le giron de Concarneau, Pont-Aven a perdu l'essentiel de ses forces constructives, de son esprit singulier, de ses attachantes particularités.

Elle est tombée dans le bourbier du tourisme intensif et d'un nivellement par le bas.  

Avec un peu de volonté, d'attaches avec le pays, son patrimoine et sa mémoire, de détermination et de couilles en granit "bien de chez nous", il serait possible de mettre en marche le processus de revitalisation du pays.

Cela dit : l'établissement de nouvelles règles d'urbanisme est une opportunité pour le moins : tombée du ciel comme une pluie sur une terre asséchée.

Mais voilà, A Pont-Aven, le soleil fini toujours par couvrir les nuages : n'est pas J.M. l'optimiste prévisionniste ?

A suivre (si le ciel ne me tombe pas sur la tête avant demain)  

--------------------------------------------------------------------

 

Commenter cet article