Pas de pot (feuillet n° 5)

Publié le par chercheur d'histoires

Demandez le programme des réjouissances !

Demandez le programme des réjouissances !

Pas de pot (feuillet n° 5)

Un AVAP'oreux qui en dit long sur les ignorances et incompétences de la municipalité.
Comment-peut-on oser se présenter honnêtement aux élections municipales d'une commune comme Pont-Aven, en n'ayant jamais porté le moindre intérêt au patrimoine remarquable et à la culture singulière du pays des anciens moulins ?

Comment peut-on se regarder dans la glace lorsque l'on a le destin de la commune entre les mains, et que l'on ne s'est jamais soucié de la décomposition de cette Cité autrefois remarquable.

Que vient-on de lire dans la presse ?
"PATRIMOINE. L'AVAP bientôt définie"

Objet : protéger les sites remarquables

Voilà des gens qui se définissent comme des anti-passéistes, et qui baignent comme des canards en plastoc dans un Pont-Aven du XIXe siècle qui depuis 1985 ne cesse de s'AVAP'poré ? ? ? 

Déclarer vouloir protéger des pseudos sites remarquables ...
.... remarquablement et systématiquement saccagés depuis le premier agrandissement du musée, mais d'où sortent donc ces grands esprits momifiés vivants ?

"Le dossier a été monté par des bureaux d'études en concertation avec la municipalité"

Ce dossier, nommé pompeusement l'air de rien, "aire de valorisation de l'architecture et du patrimoine", est en cours de présentation à la population comme l'exige le protocole administratif.

Cette procédure de présentation obligatoire au peuple va - bien entendu - être suivie sagement par quelques curieux.
Des curieux sûrement subjugués par les discours platonique-que-nique d'un maire ... adepte de la langue de bois mort !

Je viens de le dire : "Le dossier a été monté en concertation avec la municipalité", 

mais également avec "les responsables de la CCânerie, des services départementaux, de l'architecte de Bâtiments de France,
On ajoute à cette purée nauséabonde le précédent Préfet du Finistère, et il ne reste plus à la République que de faire appel au panier à salade pour les mener tout droit à la maison d'arrêt.

Il y a des moments où pour le bien de notre démocratie, il est nécessaire de sortir de la poubelle "les quatre vérités" des gens les plus respectables du pays : NON ?      

On en est là et pourtant rien ne changera ...
...  tant que la TV n'aura pas décidé de faire des scandales de Pont-Aven son plat du jour du jouir !

 

A suivre demain

 

-----------------------------------------------------------------  

 

 

Commenter cet article