Tenez vos enfants et vieux en laisse SVP

Publié le par chercheur d'histoires

J.M. : C'est la vitrine d'un ancien bistrot.Nous comptons sur toi pour sauvegarder la mémoire des anciens piliers des bars du coin

J.M. : C'est la vitrine d'un ancien bistrot.Nous comptons sur toi pour sauvegarder la mémoire des anciens piliers des bars du coin

Tenez vos enfants et vieux en laisse SVP

Je dirais même plus : J.M. : si par hasard il restait d'ici quelques années quelques rares vieillards ayant échappé par miracle à la morgue, prendrais-tu un arrêté d'interdiction de ce type :

"Tenez vos vieux en laisse" ? ? ?

J.M. : Si le but de cette vaste opération d'embellissement de ta commune serait de ne plus être obligé d'admirer les tas de merdes qui encombrent les trottoirs du coin, il serait également nécessaire de mettre en laisse tous les peinturlureurs qui polluent l'atmosphère picturale de la cité des anciens Peintres talentueux .

Et puis : si le but serait plutôt de ne plus glisser sur les trottoirs du coin, ou se faire écraser par une bagnole, ou une moto, ou un bus, ou un char bancs, il faudrait aussi poser aux quatre coins de cette placette des panneaux de ce troisième type :

"Tenez vos enfants et vos vieux en laisse SVP"

J.M. : Es-tu sûr que tes chevaux estivaux ne s'emballeront pas durant les prochaines GRANDES EXPOSITIONS du musée de la CC'ânerie qui s'annoncent "GRANDIOSES" (à lire ici prochainement !) ?

Et oui : un maire doit penser à tout s'il veut assurer la sécurité publique.

M le maire du plus grand champ de ruines au monde : Il est plus que temps que tu fasses peindre des panneaux du type : 

"Tenez vos char à bancs de cavalcade en laisse SVP"

Il y en a marre des crottins   

Et ce n'est pas fini :

- Ne faudrait-il pas de surcroît imposer la camisole de force aux sagouins qui dirigent la commune ? 

... mais également aux abrutis qui vont mettre leur nez dans les dangereuses ruines de Rustéfan que tu aimes plus que tout ? ? ? ? ? ? 

"Que tu aimes plus que les habitants que tu (dé)laisses !" te dit l'enragée CHARLiO'T :

... Notre pontavénus-beauté "bien de chez nous" que je vais dorénavant devoir tenir en laisse !

Et une dernière pour la route  des peintres  aux mille piquets.

J.M. : n'oublies pas la camisole de force à 13 000 €

... à offrir généreusement à une certaine conserv'actrice :

... celle qui chie dans la colle de l'Ecole de Pont-Aven.

J'arrête là la tirade : Impatient, Pile-Poil mon chien veut me mettre en laisse avant que nous descendions dans le trou de peinture pour prendre notre café au café matinal.

------------------------------------------------------------------   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article