Un retour en douceur sur terre

Publié le par chercheur d'histoires

J.M. que prévois-tu pour ici : de l'emploi ou du chômage pour tous ?

J.M. que prévois-tu pour ici : de l'emploi ou du chômage pour tous ?

Un retour en douceur sur terre

L'heure est revenue du "parlons peu, mais parlons bien"

Soyons à nouveau optimistes.
En effet, il n'y a plus de raison de se soucier de l'avenir de nos six millions de sans dent  de sans-emploi

A la louche, j'ai calculé que si l'on additionnait toutes les promesses d'emplois promises par les onze prétendants au trône, ce fléau serait éradiqué en France.
Dix d'entre-eux ne poseront pas leurs fesses pas sur le trône de France ; OK. 

 Ainsi libérés du poids du pouvoir, il n'ont plus de prétexte pour ne pas immédiatement se mettre à la tâche pour remplir les kilomètres de formulaires nécessaires à la création d'activités ou établissements d'emplois.

Manifestement, tous avaient à cœur de mettre tout leur cœur pour réussir cette éradication : Non ?

Allez-y bon sang : la France et ses millions de chômeurs vous attends.

Des dizaines de millions de Français ont adhéré de tout leur cœur, à ces généreuses promesses humanitaires.

Il ne devrait donc pas être difficile de trouver 1 million de volontaires pour  combler le trou formé par l'armée du "UN MILLION d'employeurs en cavale" : 

Un million de déserteurs planqués un peu partout dans la société.

Ne serait-ce pas très exactement là que se pose l'un des problèmes majeur du pays ?

Ce mot "employeur"sur lequel certains vomissent en ce mettant le doigt dans la gorge, ne serait-ce qu'une notion virtuelle, impalpable, correspondant à une ignoble race "à part" de la société ?

Et bien non : Ces déserteurs sont potentiellement dans chacun d'entre nous et rien ne peut se faire, rien ne pourra se faire, si ces déserteurs continuent à ne pas assumer leur devoir élémentaire de citoyen responsable. 

Un million d'employeurs se remettant au travail, et il en sera fini : non seulement du chômage, mais du trou de la Sécu, du trou des caisses des retraites ... etc

"Et peut-être du trou de peinture pontavéniais se dit la CHARLiO'T "

C'est tellement simple que tout le monde trouvera sûrement mes propos simplistes, et c'est sans doute pour cela que le sujet n'est jamais abordé de cette façon par quiconque.

---------------------------------------------------

Conclusion 

Après toutes les promesses de ces derniers mois,

 De deux choses l'une :

- Ou ils y vont : et le peuple aura positivement voté pour lutter contre le chômage, en dégageant dix prétendants de la  lourde charge présidentielle qui les attendait, afin de leur permettre de s'occuper très concrètement des sans emploi,

- Ou ils n'y vont pas : et le peuple aura eu raison d'avoir déjà éliminé 10 de ces faux-culs.

Quand pensez-vous ? 

----------------------------------------------------------------------

Commenter cet article