La tête plongée dans un pot de peinture jusqu'au cou (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

J.M : Pourquoi les piétons doivent-ils obligatoirement prendre leur pied ... ???

J.M : Pourquoi les piétons doivent-ils obligatoirement prendre leur pied ... ???

La tête plongée dans un pot de peinture jusqu'au cou (suite)

Non J.M. : L'amour n'est pas dans le pré des rencontres pontavéniaises que tu proposes.

L'origine du mal est ailleurs, et tu en es l'un des fautifs.
Je pense en déclarant cela aux très graves irrégularités que l'idiot du village que je suis a décelées dans le pernicieux permis de construire du musée de la CC'ânerie et dans sa ahurissante instruction de complaisance.

Tout les malheurs actuels et futurs de Pont-Aven et de ses habitants ont pour origine les intolérables irrégularités que j'ai découvertes en consultant le dossier de ce scandale National.

Je parle des multiples méfaits passibles de poursuites au pénal que l'ensemble de la classe politique et  les Grandes Institutions Républicaines du coin s'efforcent d'étouffer !

- C'est d'autant plus inquiétant que les actuels élustupides pontavéniais sont incapables de gérer la crise provoquée par ces mécréants.
- C'est d'autant plus préoccupant que J.M. est incapable d'assumer ses responsabilités de maire après avoir de façon irresponsable ordonné l'aménagement de cette illisible et ultra-dangereuse Place. 

Devrais-je ajouter pour me faire bien comprendre que cet aménagement est tout aussi illégal que la construction du musée ?

J.M : Pourquoi les piétons doivent-ils obligatoirement prendre leur pied ... sur les chaussées de cette placette piétineuse ? ? ? 

A suivre demain

-------------------------------------------------------------------------

L'annonce du jour :

Dès demain, vous devrez jeter votre micro-onde à la poubelle.

"Pour quelle raison ?" me demande la CHARLiO'T ?

Il sera à remplacer par un four "macron-onde de choc" !

-------------------------------------------------------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article