Où sont passés les Critiques d'Art (Suite 4)

Publié le par chercheur d'histoires

Le garde champêtre connaîtrait-il la réponse ?

Le garde champêtre connaîtrait-il la réponse ?

Où sont passés les Critiques d'Art (Suite 4)

Second extrait de cette bafouille : 

Un égal manque d'intérêt :

Au sein du "Cercle de Gauguin en Bretagne", comme on a choisi de titrer l'exposition, Sérusier est peut-être le plus proche de cette préoccupation. A ce détail près que son exotisme trouve refuge dans un Moyen Age de pacotille :

Son "Hommage à la duchesse Anne dans la forêt de Brocéliande" est un morceau pathétique avec duchesse en sabots et chapeautée d'un hennin, et des petits Bretons vêtus de peaux de bête. Hilarant, hélas !

Signé : Harry BELLET

Voilà un sujet de débats bien plus d'actualité aujourd'hui qu'en 1994

Mais : Où sont donc passés les Critiques d'Art ?

................................................................................

Récemment, un intéressant SERUSIER de la première heure fut âprement disputé en Salle des ventes de Brest avant d'être cédé pour près de 600 000 €

"Le battage du blé noir"

Pour moi, le petit amateur d'art formé sur le tas ... de paille, je le situerai comme le 101ième chef d'œuvre du "Groupe de Pont-Aven/Le Pouldu"

Par contre, presque tout ce qu'il a produit ultérieurement et qui est vendu aujourd'hui comme de l'art de haut niveau, n'est plus pour moi que du barbouillage tardif.

Hélas pour sa mémoire, il a vécu (comme Emile BERNARD) trop longtemps pour rester un pur jus du Groupe de Pont-Aven/Le Pouldu.

Madame l'orgueilleuse défroquée : n'aurait-il pas été infiniment plus intelligent que notre petit musée pontavénin puisse continuer à acquérir des œuvres de cette tenue, plutôt que de se fourvoyer : jusqu'à perdre son âme, dans une immense Tour de Ba'Belle Angèle manifestement démesurée au regard :

- Des lourdes déficiences de ses capacités culturelles,

- Des faiblesses de votre paroisse en matière d'accueil dans son centre bourg,

- De l'épuisement des finances communales de cette ancienne pépère Cité prospère ?

 

Suite et fin demain matin

 

----------------------------------------------------------------

La photo du jour :

Le garde champêtre connaîtrait-il la réponse ?

Je ne sais pas, mais par prudence, demandez lui ce qu'il en pense avant de vous garer dans cette zone de stationnement.

A mon sens, même un énarque y perdrait son latin.

- Serait-ce une zone à 30 mn : Juste le temps d'avaler un sandwich (de dernière dégénération) ...  avant de déguerpir de ce sale trou ?

- Serait-ce une zone à 90 mn : Juste le temps de déguster prestement un bon repas sur la terrasse du restaurant situé juste après "le buisson" de la photo ?

- Ou alors :

Celle vous permettant plus simplement de prendre une prune comme dessert ? 

----------------------------------------------------------------
 

Commenter cet article