Où sont passés les Critiques d'Art (suite 2)

Publié le par chercheur d'histoires

Les raisins de la colère ... ? (à suivre demain)

Les raisins de la colère ... ? (à suivre demain)

Où sont passés les Critiques d'Art (suite 2)

Avec ça, ou plutôt sans ça, Pont-Aven ne pouvait imaginer devenir le plus grand musée au monde consacré à l'Ecole de Pont-Aven.

Relisez cette phrase SVP Madame la Conserv'atroce.

- - -  Suite de l'article - - - 

Nos héritages communs sont : ou plutôt étaient, autre chose de plus populaire sans doute, mais authentique et plus profond pour les vrais indomptables pontavénins de toujours. 

Gauguin ne fut en son temps qu'une anecdote. Un personnage important certes pour l'univers culturel, mais sans plus pour les habitants du coin.

L'histoire des peintres de Pont-Aven ne peut se résumer au travers d'un seul nom. Et des travers il y en a de plus en plus en n'exploitant abominablement plus que ce nom. En 1994, l'auteur de l'article du Monde s'inscrivait déjà dans cette dérive. 

Aujourd'hui, les nouveaux marchands du temple ne font plus de ce nom que du folklore touristique.

Rien n'a donc changé,  et ne pourra changé, tant que l'art ne sera pas remis en débat dans la Cité des anciens Artistes Peintres, graveurs et sculpteurs ...
... sans oublier comme c'est le cas :  les PHOTOGRAPHES !

La ségrégation picturale est une imposture. L'histoire de la peinture à Pont-Aven est un tout qu'il serait nécessaire : pour être crédible, de replacer dans l'atmosphère, l'ambiance et l'esprit du pays de chacune de ses Belles Epoques afin d'en savourer pleinement ses divers aspects. 

Il n'y a pas pour des idiots de village comme moi, à chercher du pire ou du meilleur dans la riche et passionnante histoire picturale de ce pays, mais à extraire et mettre en valeur le potentiel induit pour que la Cité soit reconnue comme un lieu de rencontres privilégiées entre les amateurs (ou futurs amateurs) d'art.

Le Pont-Aven du XXIe siècle redevenant le :  "Village des amateurs d'art" des années antérieures à 1985.

Suite demain matin

----------------------------------------------------------------------

 

Commenter cet article