Pont-Aven : un feuilleton dans le style de "Plus belle la vie"

Publié le par chercheur d'histoires

J.M.  : Il n'y a tout de même pas que Rustéfan dans ta vie de maire spirituel ?

J.M. : Il n'y a tout de même pas que Rustéfan dans ta vie de maire spirituel ?

Pont-Aven : Un feuilleton dans le style de "Plus belle la vie" 

"Un vrai feuilleton de bande dessinée hilarante"

C'est ce que chaque jour, les pontavénounours peuvent suivre sur "l'écran noir" de leur triste vie.

"Quoi donc "de neuf et de noir"à voir aujourd'hui au programme du feuilleton?" me demande la  fouineuse CHARLiO'T
"Du neuf et du noir" à Pont-Aven ? : Ce ne peut être que le titre d'une séquence tournée au musée bien sûr.

En effet :

La moitié de la grande exposition estivale a fermé ses volets clos au début du mois de juin, mais ça vous le savez déjà. 

Ce que vous ne savez pas est qu'après son séjour à Pont-Aven, l'une des œuvres exposées est retournée dans ses meubles Morbihannais dans un sale état !

Et oui : la CLIM ultra-moderne du plus Grand musée au monde consacré à l'Ecole de Pont-Aven ne fonctionne toujours pas. Cela dure tout de même depuis l'ouverture de cet avaleur de toutous.

Ce sont les tableaux qui font les "frais" de la surchauffe des étages supérieurs ...

... pendant que le personnel d'accueil s'enrhume au rez-de-chaussée !

Souvenez-vous, il y a 6 mois, lorsque les élus de la Cc'ânerie avaient appris que l'entrée du musée de la honte devait être entièrement refaite en raison du dysfonctionnement de ces portes coulissantes, le plus braill'art d'entre-eux avait déclaré : "Il y en a marre de payer pour les reprises des travaux de ce musée. C'est la dernière fois que la CCA acceptera de les financer"  

 

Suite et fin demain matin

 

------------------------------------------------------------------

La photo du jour :

J.M.  : Il n'y a tout de même pas que Rustéfan dans ta vie de maire spirituel ?

Il y a aussi ton musée tout neuf qui a besoin de lourdes réparations mon vieux !

------------------------------------------------------------------

   

Commenter cet article