Elle a su "démocratiser l'art (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Bof ! : Ce n'est qu'un détail de notre Histoire : n'est pas J.M. ?

Bof ! : Ce n'est qu'un détail de notre Histoire : n'est pas J.M. ?

Elle a su "démocratiser" l'art (fin)

Le mot percutant qui fâche est lâché : "DEMOCRATIE"

J'ai beau chercher dans tous les plus grands dictionnaires au monde, je n'en trouve pas un seul d'entre eux notant que les expressions : "Ségrégations ou discriminations  sociales" seraient quelque part des synonymes du mot majusculissime  DEMOCRATIE.

.................................................................................................................................................................................................................

Comme le dit si justement la CHARLiO'T : "Parler de démocratie à Pont-Aven, c'est kif-kif bourricot à la bonne du curé catholique qui égrainerait son chapelet dans un minaret" 

................................................................................................................................................................................................................

Souvenez-vous de la pendaison de la crémaillère du musée de la CC'ânerie pontavéniais :

La discrimination sociale a sévi dans la Cité des anciens Peintres de talent comme jamais auparavant.  

- Une pré-pendaison fut réservée aux hauts dignitaires ayant mouillé leurs chemises ultra-blanches, ou leurs visons dorés, dans les magouilles du permis de construire de ce temple des malhonnêtetés.

- Puis ce fut au tour des honorables membres la tremblante et vieillotte secte du Christ Jaune d'avoir le respectueux honneur de participer - en privé - à cette pendaison publique !

- En fin des haricots, et au tout petit bout de la chaîne sociale, ce sont les pontavénounours de basses besognes, qui eurent le droit d'entrer gratuitement dans l'arène pour terminer les restes de la grande bouffe  ... pour la dernière fois de leur vie !

Madame l'acrobate démocrate aurait-elle déjà oublié que ces miséreux sont condamnés sans raison : et à vitam aeternam, à verser 3 euros à la CC'ânerie, pour chaque entrée payante enregistrée  dans son musée de la honte de la Démocratie Française ?   

Je me suis laissé dire que cette noble dame : toujours trop pressée d'aller travailler comme un esclave sans doute, oubliait systématiquement en entrant dans la bouche d'aspiration des toutous de son joujou, le petit et aimable bonjour à adresser au petit personnel lorsque l'on est poli !!!

Mais bien évidemment, je pense que ces "dits dires" ne sont que des malveillants ragots-volants planant comme des choucas de cheminée au-dessus du toit de son mortel établissement ultra-anti-démocratique !

 Comment voulez-vous qu'un sac de péchés d'orgueils, s'enfermant hermétiquement à double tour, dans une Tour "d'y voir rien", puisse participer à la démocratisation de l'ART ?

Dans ce coin des coins-coins coincés, il y a du beau monde qui se fout des sales gueules du coin : 

 ... Des sales "gueules cassées" sur la Place De Butte : vous ne trouvez-pas ?

..............................................................................................................................................................................................

La petite phrase de chute de l'article : 

... à faire tomber sur le cul toute personne allongée sur le sable chaud des plages du coin !

"... Au fil des mois, le succès public de ce nouveau musée, a balayé le scepticisme, voire la réticence, des pontavénistes"

Lorsque j'observe en grandeur réelle, la gueule d'outre-tombe que font tous les pontavénistes dès qu'ils osent parler du musée,

...  j'aimerais bien voir celle du balai de la conserv'actrice conserv'atroce ??? 

Ce balai qui a balayé la population locale sous le tapis !!!

 -----------------------------------------------------------------

 

Commenter cet article