Elle a su "démocratiser l'art" (page n° 3)

Publié le par chercheur d'histoires

Accès interdit ...

Accès interdit ...

Elle a su "démocratiser l'art" (page n° 3)

"Le musée des Beaux Arts de Pont-Aven"  :

A NON : Encore des tricheries inadmissibles.

Ce n'est plus un musée, mais une usine d'embobinage du peuple que la CC'â a offert généreusement aux pontavénounours ... en puisant sans retenue dans les finances municipales de Pont-Aven ! 

- - - Suite - - -

Des beaux arts, des beaux arts ? : Ne serait-ce pas plutôt un lézard de plus dans le déluge des propagandes mensongères de la CC'ânerie ?

Le musée ... de Pont-Aven ?

Madame la vedette des can'arts des coins-coins du coin, auriez-vous déjà oublié que ce Musée de Pont-Aven "bien de chez nous" a été anéantit par votre faute, il y a cinq ans ?

" Espèce de péchés d'orgueil  : Respectez au moins sa mémoire et celles de tous ceux qui ont su : bien mieux que vous, le faire éclore du néant puis le faire grandir" lui lance dans les gencives sensibles la gavroche CHARLiO'T

Depuis sa réouverture il s'impose dans le paysage culturel de la Bretagne. Ce succès est à mettre au crédit d'une équipe dirigée par ... ??? ...  Madame EGDBF
PDBDM : Putain De Bordel De Merde : Ne serait-ce pas de l'inadmissible orgueil très mal placé ça ?

J.M. le mini-ministre de la culture de la CC'ânerie : où es-tu, que fais-tu ...

...  tu cultives peut-être tes oignons ?

"Sûrement pas" lui reproche la CHARLiO'T : "Les intolérables errements de ta conserv'atroce ne seraient-ils pas des légumes pourris de son jardin Filiger dont tu devrais te préoccuper ?"

"La CHARLiO'T concluant sa tirade en ces termes autant polis que poilants : 

"Occupes donc toi de tes oignons mon bonhomme"

A suivre demain

____________________________________________

La photo du jour :

J.M. : Lorsque tu étais le simplet adjoint aux travaux de dame la soutane, un arrêté municipal avait interdit l'accès à ce tas de cailloux. (toujours en vigueur)

Tu dois faire + + + aujourd'hui, pour démonter que tu as plus plus plus  de couilles  de caractère que cette dame aujourd'hui défroquée.

Non seulement :

- Ton devoir t'appelle à interdire strictement l'accès à cet Monument Historique ultra-dangereux en raison d'un risque d'écroulement imminent,

- mais de surcroît : il exige que tu exiges que ses visiteurs portent le casque et le ciré jaune réglementaires ! ! ! ...

... comme tous les visiteurs et  employés qui traversent incessamment les chaussées de ta Place Julia.

---------------------------------------------------------------------

 

 

Commenter cet article