L'été des musées bretons (page 4)

Publié le par chercheur d'histoires

De la pierre, du lierre et du tronc : J.M. tu ne vois toujours pas où c'est ?

De la pierre, du lierre et du tronc : J.M. tu ne vois toujours pas où c'est ?

L'été des musées bretons (page 4)

Le 24ième jour du mois de juin 2017:

- Dans l'un des deux can'arts des coins-coins du coin : à la page 11 et sur trois colonnes, Edou'art LECLERC publiait sans emphase, le communiqué de presse de son exposition dédiée à PICASSO.

- Le même jour, dans le même can'art, à la page 14, dame la conserv'atroce faisait des siennes dans un article comportant évidemment quatre colonnes ! 

"Toujours une longueur d'avance sur les autres notre effrontée des musées de la CC'ânerie"  nous fait remarquer la CHARLiO'T

"Musée de Pont-Aven : les coulisses de la nouvelle exposition"

sous titre : "Minutie et discrétion"

Discrétion ? :

Envers les aveugles et ceux qui ne savent pas lire peut-être mais envers les autres c'est raté.

Où voyons-nous : nous les voyants, de la discrétion dans le déluge de propagandes autant burlesques et ridicules que folkloriques et poilantes, d'une belle en furie permanente qui ne sait pas se retenir ... quand elle se la pète haut et fort ?

Minutie ? : Ce n'est pas forcément ce que pensent tous les prêteurs d'œuvres au musée de la CC'ânerie lorsqu'ils récupèrent leurs biens. (j'y reviendrai sans tarder)

...........................................................

Pour se distinguer de ses concurrents Lilliputiens conservateurs Bretons, madame la conservatrice de faux Chefs d'Œuvre (en péril dans son musée ???), a décidé de chambouler les dates de ses sublimes expositions d'encadrements peints.

 

Suite et fin demain matin

-------------------------------------------------------------------

La photo du jour :

De la pierre, du lierre et du tronc : J.M. : tu ne vois toujours pas où c'est ?

Déconnes pas : C'est à peine à 600 mètres à vol d"oiseau à plume d'un bistrot de ta paroisse.

-------------------------------------------------------------------

 

Commenter cet article