La valorisation de la richesse du patrimoine de Pont-Aven (Volet n° 4)

Publié le par chercheur d'histoires

Non ce n'est pas le haut de la tour de Ba'Belle Angèle dans l'espace boisé de la Place Julia

Non ce n'est pas le haut de la tour de Ba'Belle Angèle dans l'espace boisé de la Place Julia

La valorisation de la richesse du patrimoine de Pont-Aven (Volet n° 4)

Il n'y a que dans la presse que quelques informations ont pu échapper à l'omerta.

- - -  Suite  - - -

Je n'ai décelé dans ces indiscrétions que ce que j'appelle " du projet type pour les nuls" proposé par les énarques du Ministère de l'Urbanisme.

C'est-à-dire, un document brut auquel il faut localement apporter du contenu, du sens, une vision globale  "réaliste et futuriste" d'une commune.

Le tout adapté à sa situation réelle, à ses besoins de développement si possible harmonieux dans tous les domaines de la vie, aux besoins et attentes d'une population pour vivre normalement.

A Pont-Aven, la municipalité ne connaissant rien du pays, de ses réelles forces, faiblesses, manques, et capacités, rien des besoins et attentes d'une population en souffrance qu'elle ignore, se complaît dans une posture de déni envers les douleurs du pays.

Les cervelets des élustupides ne convergent que vers la Placette d'un ultra-centre bourg  autant touristiqué que gauguinisé.

Supprimez Gauguin, et ce château de sable s'écroule ...

... comme Rustéfan !!!

Première conclusion à en déduire :

Pont-Aven court tout droit vers de nouvelles catastrophes économiques, patrimoniales, environnementales, démographiques et culturelles. 

Des catastrophes que 99% de la population va continuer à subir de plein fouet, sans que pour autant la décomposition du pays ne se résorbe.

C'est la merde partout chez les coincés du coin et pourtant : par manque de réalisme, de connaissances du pays et de volonté de la part des élustucrus du cru : On décide stupidement au travers d'un futur PLU sans âme ni esprit "bien de chez nous"  de tout bloquer dans son jus d'chaussettes  ...

... Chaussettes crassouillettes, trouées de partout et puantes !

Du jus uniquement juteux que pour 1% tout au plus de la population : Voilà le problème que  les 100% (ou presque) jemenfoutistes locaux ne veulent surtout pas voir. 

Dans ce délire urbanistique, pas la moindre trace d'un début de commencement d'allusion aux innombrables et lourds problèmes qui rongent le pays depuis des lustres.

A suivre

-------------------------------------------------------------------

Commenter cet article