Roger Lucien DUFOUR

Publié le par chercheur d'histoires

le Bordelais de Pont-Aven,

le Bordelais de Pont-Aven,

... qui imaginait la cité des Peintres devenant le Saint-Trop' Breton

... qui imaginait la cité des Peintres devenant le Saint-Trop' Breton

Roger Lucien DUFOUR

Le bordelais de Pont-Aven qui, dès son arrivée dans la cité en 1955, imaginait de transformer ce village grivois en un  Saint-Trop' breton.

C'est lui qui proposa à la faune locale " branchée peinture", de créer un musée des beaux- arts. Parallèlement, il contacta le maire afin de mettre à la disposition des peintres deux salles d'expositions sommairement aménagées dans la cantine de l'école publique située au rez-de-chaussée sur rue de l'Hôtel de Ville.
(Ex cuisine et Bar de l'Hôtel Julia)

Dès 1959, li exposera : comme notre Dédé, ses œuvres dans la salle des fêtes (Salons) du Rez-de-chaussée supérieur sur cour de la mairie.

(Ensuite, nous le retrouverons tous les ans durant quelques années, au rez-de-chaussée sur rue de cet espace culturel, avant qu'il décide de fuir - lui aussi - ce pays)

C'est également cette année-là que l'idée de la création de la "Société de Peinture de Pont-Aven" par quelques amateurs d'art éclairés fut abordée et immédiatement adoptée. 

(Contrairement à ce que certains crétins de la secte du christ jaune racontent à tout vent depuis des années)

---------------------------------------------------------------

 

Roger Lucien DUFOUR à l'œuvre.

Roger Lucien DUFOUR à l'œuvre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article