Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Objectif des élus :

Publié le par chercheur d'histoires

Objectif des élus :

J'observe que depuis cette année, les terrasses sont autorisées devant, non plus

exclusivement les bars et restaurants du centre ville, mais devant n'importe quelle

boutique touristique. C'est comme cela que le stationnement disparaît à vue d'œil.

Objectif des élus : terrasser les habitants jusqu'à leur disparition totale du centre

ville.

De deux solutions l'une.

- ou ne plus fréquenter les commerces de la ville.

- ou acquérir un car touristique, seul véhicule autorisé à stationner n'importe où,

n'importe comment et sans restriction de délai dans le centre ville. Un engin transparent pour les forces

de l'ordre apparemment.

--------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

motus et bouche cousue

Publié le par chercheur d'histoires

motus et bouche cousue

Tous les ans depuis plus d'un siècle, vous pouvez découvrir à Pont-Aven l'éclosion

de nouveaux styles picturaux révolutionnaires.

C'est bizarre, depuis que je suis né, et je suis né très jeune, tous les discours et

discussions dans la cité des peintres ne concernent que le style 1888.

Dressez attentivement l'oreille, jamais vous n'entenderez un mot

sur ces nouveaux styles révolutionnaires qui envahissent la ville tous les printemps.

C'est motus et bouche cousue dans tous les lieux publics.

C'est vrai que les grands collectionneurs de tableaux de Pont-Aven sont des gens

très discrèts mais tout de même, pourquoi ce silence si pesant ?

--------------------------------------------------------------------------------


Partager cet article

Repost 0

Une brève malicieuse

Publié le par chercheur d'histoires

Une brève malicieuse ...

... en dit parfois plus long qu'un grand discours.

La preuve :

Petite annonce sur Pont-Aven.

G.G.A.I.* recherche très bonne vendeuse.Expérience en supermarché

exigée.

* Grande Galerie Artistique Internationale

----------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

peindre sur le motif

Publié le par chercheur d'histoires

peindre sur le motif

A Pont-Aven, de nombreux artistes s'adonnent toujours à la peinture sur toile.

La mode immuable reste de peindre sur le motif des petites bretonnes près de leur

chaumière.

Il ne faut pas le dire aux touristes mais, ces motifs n'existent plus,

exception faite dans le film "les galettes de Pont-Aven"

----------------------------------------------------------

Depuis longtemps je cherche désespérément un tableau représentant Pont-Aven

aujourd'hui avec pour motif, la flore et la faune de son centre ville : ses potiches,

ses requins, ses vautours sans oublier ses redoutables renards argentés ...

Hélas je reste sur ma faim, allez savoir pourquoi.

-----------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Du chiffre, toujours du chiffre

Publié le par chercheur d'histoires

Du chiffre, toujours du chiffre.

Ils sont courageux les responsables du musée. La municipalité leur demande de faire

du chiffre, toujours plus de chiffre. C'est vrai que dans une commune sans industrie,

sans artisanat, sans véritable commerce créateur de richesses, sans emploi, il est difficile

pour les élus de financer un musée, certes de réputation internationale, mais un gouffre

pour les finances locales.

S'il faut perpétuellement augmenter le nombre d'entrées, il existe une solution très simple,

pour y parvenir : il faut vivre avec son temps.

Cette solution : créer l'événement estival en invitant les lauréats de la star académie

à s'exposer au musée. Une petite chansonnette devrait faire l'affaire.

Au pays de Botrel, la st'Art académania a toujours eu du succès.

------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

les voir en vrai

Publié le par chercheur d'histoires

les voir en vrai
J'ai des amis qui fréquentent beaucoup les musées. Lorsqu'ils voyagent
c'est la destination
première de leur visite d'un pays.
Ils veulent voir des tableaux " en vrai ". Le problème est que leur but est
de les voir en vrai et
c'est tout.

Ils en ont vu des tonnes en vrai et ils sont contants.
Dans le monde entier, les musées dépensent des sommes considérables pour
attirer le plus de touristes possible, en leur proposant de voir des tableaux
en vrai.
Une vraie connerie à vrai dire.
------------------------------------------------------------------------------------
 

Partager cet article

Repost 0

Elles aussi me font la gueule

Publié le par chercheur d'histoires

Elles aussi me font la gueule

Dès que je les regarde, elles me tournent le dos :

grues-du-port.jpg la preuve en photo

Et pourtant, j'ai tout fait pour rendre intéressant leur séjour

à Pont-Aven, non ?

Après quelques mois dans la cité elles ont adopté l'esprit des lieux,

et ne savent déja plus ce que c'est que la reconnaissance.

J'espère pour elles qu'elles déguerpiront le plus rapidement possible

avant de devenir totalement insupportables

pour les braves gens préoccupés par le massacre des sites et paysages

remarquables.

---------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Et si ...

Publié le par chercheur d'histoires

Et si ...

Et si l'on parlait un peu de Gauguin pour une fois.

- Qu'a t-il le plus détesté dans sa vie ?

1° l'Art officiel.

Un art avec lequel, lui et Emile Bernard, ont rompu en 1888 à Pont-Aven :

Un effet de contre-culture dont la cité des peintres a bénéficié, lui permettant ainsi de se désencombrer de cet art officiel qui avait envahi les lieux depuis les années 1860.

2° la bourgeoisie,  

dont il était pourtant issu, mais qu'il fini par détester viscéralement à la fin de sa vie.

- Quel est aujourd'hui l'impact du passage de Gauguin à Pont-Aven ?

1° la cité des peintres a replongé dans la culture officielle totalement fonctionnarisée.

2° Elle est dominée par la petite bourgeoisie locale qui n'a rien retenu de la leçon de 1888 à savoir :

La contre-culture est le terreau nourricier de la créativité culturelle :

terreau que les dominants ne supportent pas. 

Conclusion : Pont-Aven n'est plus que l'ombre de sa prestigieuse image culturelle

d'antan, une ville abandonnée aux banalités d'un piteux commerce touristique.

C'est pas grave, on a le musée. 

---------------------------------------------------------------------------------

 




Partager cet article

Repost 0

La ronde infernale

Publié le par chercheur d'histoires

La ronde infernale

La ronde infernale des cars touristiques sur la place est de retour.

Comme je l'ai déjà dit c'est la place de l'Hôtel de Ville transformée

illégalement en gare routière. Où sont les verbalisateurs ?

Je ne suis pas loin de la rebaptiser : " l'usine à gaz "

Les élus voudraient asphyxier les habitants, ils ne se prendraient pas autrement.

Pensez à Renée, la marchande de poisson qui, pour travailler, doit renifler ce gaz

hautement toxique en permanence. Et pourtant, il est interdit de fumer dans

ces engins polluants ! La santé du public avant tout !

J'ai une idée :

celle de raccorder les tuyaux d'échappements de gaz de ces cars

parasites à un flexible qui serait raccordé directement au bureau du maire.

Qui a dit qu'on a du gaz mais pas d'idée à Pont-Aven ?

---------------------------------------------------------------------------



Partager cet article

Repost 0

Elles sont rigolotes

Publié le par chercheur d'histoires

Elles sont rigolotes

les têtes en plastoc

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>