Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

réponses à ... page 1/4

Publié le par chercheur d'histoires

Réponses à ... page 1/4

Réponses à tous ceux qui pètent plus haut que leur cul et qui, par orgueil et cupidité,

ont décidé d'agrandir le petit musée de Pont-Aven jusqu'à la mortelle démesure.

Notre époque est celle de l'aire des bulles : Informatique, immobilière puis

la dernière, financière : salut les dégats. Et si la prochaine était culturelle ?

La bulle de la la culture touristique institutionnalisée.

Vous connaissez la fable de La Fontaine : "La grenouille et le bœuf"

Il serait utile d'y réfléchir avant que le musée de Pont-Aven n'explose par la faute

de folies de grandeurs.

Les prochains jours j'apporterai sur ce blog, en réponses aux décisions de la municipalité

sur ce sujet, de pertinentes réflexions d'éminents muséologues.

Raison ou Orgueil ? : c'est l'avenir du musée qui est en jeu,

Sauvons le petit musée de Pont-Aven

--------------------------------------------------------------------------------------------

" Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages : tout bourgeois veut bâtir comme

les grands seigneurs, tout petit prince a des ambassadeurs, tout marquis veut avoir des

pages "

--------------------------------------------------------------- A suivre ---


Partager cet article

Repost 0

Le mensonge d'or de la ville

Publié le par chercheur d'histoires

Le " mensonge d'or" de la ville

Vous avez certainement remarqué qu'autour de la gare routière du musée, on trouve

aujourd'hui des " fabriques " en tous genres.

La municipalité, en manque d'idée, pourrait peut-être organiser un concours :

Le concours de la pire " fabrique de mensonges " du centre ville.

Le lauréat recevant en cadeau le mensonge d'or de la ville de Pont-Aven.

Regardez, écoutez, et surtout participez à ce génial concours 2010.

-------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Des bisous, c'est mignon tout plein

Publié le par chercheur d'histoires

Des bisous, c'est mignon tout plein

On s'y attendait et voilà qu'enfin, elles affichent leur amour au grand jour.

Ce samedi on les a vues s'embrasser sur la bouche

La preuve en image.le-bisou.jpg

Partager cet article

Repost 0

Emile BERNARD, un an après sa 2ième mort.

Publié le par chercheur d'histoires

Emile BERNARD, un an après sa 2ème mort.

Rappel : voir sur ce blog, mon coup de gueule de l'année passée sur

" la paternité du cloisonnisme"

La Gazette Drouot consacre dans son numéro de la semaine, une page entière sur une

exposition présentée à la galerie Malingue à PARIS, sur le theme :

" Emile BERNARD, la modernité en marche "

Cette exposition est l'occasion pour le galeriste Daniel MALINGUE de se remémorer

ses débuts, lorsque son père, l'un des fondateurs du musée de Pont-Aven, participait à

l'organisation des premières expositions des lieux, en en particulier en 1960 :

" Hommage à Emile BERNARD "

Pont-Aven doit beaucoup à Maurice Malingue (père) qui restera dans l'histoire un fervent

défenseur du père du cloisonnisme que fut Emile BERNARD, et non Paul Gauguin comme

cela a été scandaleusement annoncé par le musée de Quimper l'année passée,

sans qu'à Pont-Aven, autre scandale, les membres de la secte du christ jaune

ne réagissent.

-----------------------------------------------------------------------------------





Partager cet article

Repost 0

Réponses à ... page 2/4

Publié le par chercheur d'histoires

Réponses à ... page 2/4

" Le succès d'un musée ne

se mesure pas au nombre de visiteurs qu'il reçoit, mais au nombre

de visiteurs auxquels il a enseigné quelque chose. Il ne se mesure pas à son étendue, mais à la

quantité d'espace que le public aura pu raisonnablement parcourir pour en tirer un véritable

profit "

signé : Georges-Henri Rivière - muséologue -

---------------------------------------------------------- A suivre ---


Partager cet article

Repost 0

L'école est finie

Publié le par chercheur d'histoires

L'école est finie

L' école de Pont-Aven, c'est fini,

et comme le dit la chanson :

" l'école est finie,

" les cahiers au feu,

" la mairesse au milieu

Excusez moi, j'ai osé O-T-le-T

----------------------------------------------------------------------------------


Partager cet article

Repost 0

Il y a 40 ans

Publié le par chercheur d'histoires

Il y a 40 ans

Il y a 40 ans, en 1970, les pouvoirs publics (Préfecture et Equipement) du VAR organisaient

à Draguignan,une vaste concertation entre tous les intervenants du Département

en matière d'aménagement (publics et privés) afin de réfléchir sur les dispositions à

mettre en œuvre pour éviter la catastrophe prévisible de la future pluie centennale dans

le Département. La rupture du barrage de Malpasset à Fréjus en 1959, suite à des pluies

torrentielles y était pour quelque chose)

Les effets catastrophiques sur le plan économique, et plus encore au niveau humain,

avaient été parfaitement cernés au cours des discussions. En illustration, Les images que

vous avez pu voir ces derniers jours à la télévision auraient idéalement fait l'affaire.

Des engagements fermes avaient été pris ( j'y assistait par curiosité professionnelle)

pour mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires pour sécuriser les berges des

torrents de la région.

A qui le tour ?

----------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Lu dans le journal

Publié le par chercheur d'histoires

Lu dans le journal

Les élèves des 6ème de l'école de Penanroz ont été invités à découvrir Pont-Aven.

Ils ont été reçus par Mme Le maire qui leur a fait un discours sur le thème :

tenez vous bien " L'habitant, un acteur de la commune "

Acteur peut-être, mais alors comme simple figurant passif assurément.

Ces 6 ème ont visité Trémalo, le musée, les moulins... Les pauvres, déjà traités comme

simples touristes. C'est vrai que dans un patelin sans emploi, leur devenir local

est tout trouvé dans ce rôle.

Autrefois, le premier contact avec le monde culturel des 6ème de Pont Aven et

de Nizon était la découverte de Rustéphan.

Rustephan : livre d'histoire, d'architecture, de poésie, de légendes

et j'en passe.

A cette époque, c'était également des 6 ème volontaires qui gardaient

les expositions du musée de Pont-Aven. De vrais acteurs culturels investis dans un rôle qui leur

permettait d'apprendre à écouter et discuter d'art avec le public ;

De s'initier à l'art dans la grande tradition de la commune.

Et oui, la culture était l'affaire des les habitants : des 6ème jusqu'aux 66ème

et plus.

---------------------------------------------------------------------------------



Partager cet article

Repost 0

Le vernissage : suite

Publié le par chercheur d'histoires

Le vernissage : suite

Je n'ai pas assisté (pour la première fois) au vernissage de musée, mais j'ai eu l'occasion

d'en discuter avec des personnes qui y participaient pour la première fois.

Leurs impressions ?

Ils se sont retrouvés dans une réunion de vieux !

Et oui, c'est devenu ça les vernissages du musée :

Des réunions de vieillar'ts

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Vers l'issue de la crise du bâtiment ?

Publié le par chercheur d'histoires

Vers l'issue de la crise du bâtiment ?

Face à la crise, les pouvoirs publics ont pris, très opportunément dans les derniers mois,

un ensemble de mesures tendant à favoriser un nouvel essor de la construction.

Extrait de la revue "L'ILLUSTRATION" du 20 mai 1939

Je continue :

La fin de la crise dépend moins de l'aide accordée aux propriétaires que du prix de revient

de la bâtisse, fonction lui-même de la façon dont le bâtiment sera conçu et exécuté.

Depuis les lois sociales de 1936, le coût de la construction a augmenté de 100% et l'on

constate une chute vertigineuse des demandes d'autorisations de construire. La solution au

problème doit être recherchée dans la diminution du prix de revient de l'édifice

l'une des solutions préconisée par le gouvernement :

L'utilisation de l'Amiante-Ciment, peu coûteux et qui répond le mieux aux qualités qu'on

est en droit d'exigerd'un materiau moderne de revêtement des toitures, des bardages

et des cloisons. ... etc :

Suit toute une propagande pour inciter les français à utiliser ce matériau

révolutionnaire.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Il subsiste à Pont-Aven, l'un de ces bâtiments, construit à l'économie "Amiante-Ciment"

qui a permis de sauver la France de la déroute financière des années 1936.

amiante-.jpg

Ce prestigieux témoignage commence à être connu. Des visiteurs

emportent des morceaux de plaques " souvenir ". Il serait plus

que temps de le classer "Monument Historique protégé" avant

qu'il ne subisse le triste sort du manoir de Rustéphan

----------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>