Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

la fête de la vieille Angèle

Publié le par chercheur d'histoires

la fête de la vieille Angèle

On me reproche déjà de ne pas avoir critiqué l'édition 2010.

J'y étais mais que voulez vous que j'en dise ?

Que les touristes ont pu déguster, comme d'habitude, de la chanson de marins : de la chanson de marins d'eau saumâtre de Pont-Aven évidemment.

Je peux aussi raconter une histoire vaseuse : celle des trois individus qui ont fait cette année, le grand plongeon dans la vase du port. 

Non, il n'y a pas eu de quoi faire un plat, les visiteurs se seront contentés, comme d'habitude, d'attendre leur tour dans l'interminable queue de poisson devant la baraque à moules frites.

A l'année prochaine qui j'espère sera plus savoureuse.

-----------------------------------------------------------------------------------



Partager cet article

Repost 0

Vieux c.. passéiste

Publié le par chercheur d'histoires

Vieux c.. passéiste
Ne cherchez pas, c'est moi qui est visé. Je l'assume.
Mais comme le dit le proverbe, un vieux C.. peut en cacher d'autres : Des faux Q qui rasent les murs.

A quand le concours de lancer de coups de pompes aux Q. des C. ?
-----------------------------------------------------------------------------------
 
 

Partager cet article

Repost 0

Les biscuiteries de la cité des peintres

Publié le par chercheur d'histoires

Les biscuiteries de la cité des peintres

J'ai eu l'occasion de raconter l'histoire des anciennes biscuiteries de Pont-Aven dans la revue Micheriou Coz n° 13 de l'été 2006.

Cette histoire fut à l'origine celle des boulangers fabricants du fameux gâteau breton local. Ce gâteau, impressionnant en volume, surnommé "roue de charette" était dans la tradition locale, le pain de l'offrande lors de la messe dominicale et le gâteau de toutes les fêtes et enterrements. Au début du XXe siècle, des pâtissiers et pâtissières mirent leurs mains à la pâte et créèrent à partir de la même recette de délicieux petits gâteaux ronds.

C’est ainsi que, du mariage entre une boulangère et un pâtissier ! (Huissier de son état) naquirent les deux futurs "biscuitiers" de Pont-Aven. Les petits biscuits deviendront grands et renommés : Gloire aux galettes et Traou Mad de Pont-Aven. Tout ira pour le mieux jusqu’à la succession des parents. Les deux enfants vont se partager l'héritage: l'un emportant les recettes, l'autre les marques déposées. Deux fabriques concurrentes vont ainsi cohabiter dans la douleur à Pont-Aven, chacune se réclamant des authentiques et véritables galettes locales, Chacun n’ayant qu’ à moitié raison.

 Pendant que ces protagonistes se battent en procès, un troisième larron s'installe en force dans la cité de la galette.

Il a compris que, pour le tourisme de masse qui encombre la ville, point besoin des authentiques recettes pour faire recette.

Que les galettes soient de véritables délices ou des biscuits ordinaires, c’est l’emballage qui compte, non ?

Tant pis pour l’authentique et véritable mémoire des anciens habitants le la cité dite du bon goût. (Les anciens n'ont plus leur mot à dire). 

Signé : le chercheur d'histoires

---------------------------------------------------------------------------------


Partager cet article

Repost 0

La fête de la vieille Angèle

Publié le par chercheur d'histoires

La fête de la vieille Angèle*

A ne pas rater ce samedi 28 août 2010

----------------------------------------------------------------------------------------------

* Angélique Cannevet, l'un des plus célèbres modèles de Gauguin, connu sous le nom de La Belle Angèle, est née à Pont-Aven il y a 142 ans.

----------------------------------------------------------------------------------------------

La fête de la Belle Angèle, nom du chasse marée, construit à Pont-Aven il y a 20 ans commence aussi à prendre de l'âge. Surtout que ce bateau ressemble de plus en plus à la "vieille coque" dont il est la copie.

Après l'immense succès de Carhaix, avec ses vieilles charrues, Pont-Aven pourrait peut-être s'y inspirer et retrouver ses fastes d'antan avec ses vieilles Angèle.

Les vieux anges et démons, sont très "tendance" dans la paroisse. Ne restons pas misogynes.

-----------------------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

dans la cité du jouir

Publié le par chercheur d'histoires

Dans la cité du jouir :

Annonce d'une exposition dédiée à Mary PIRIOU :

Mary Piriou bois d'amour Mary Piriou au Bois d'Amour

------------------------------------------------------------------------------------------

Elle sera présentée à la MAPA de Pont-Aven durant le mois de sept 2010, à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle aile de l’établissement.

Mary PIRIOU (1881-1956) artiste peintre, est née à Morlaix dans une famille pour laquelle l’Art : de la musique, de la photographie et de la peinture sera le grand destin. Au tournant du siècle, cette famille prend racine à Pont-Aven dans ce pays hors normes, aux habitants particulièrement joyeux, festifs et accueillants.

À cette époque, la ville reste encore « la cité du jouir »  tant dans le domaine du divertissement que de la culture. Mary Piriou y découvre les nouveaux peintres

des lieux. Pour cette génération d’artistes, le poids du passé est bien lourd, et il leur est difficile de se faire un nom. La plupart d’entre eux sont d’ailleurs totalement oubliés aujourd’hui, Pont-Aven ne retenant de cette époque, que les fastes de Théodore Botrel. Il est encore plus difficile lorsque l’on est femme de se faire une réputation dans ce milieu. Malgré tout, Mary Piriou réussira à s’imposer et vivre sa passion artistique. Élève de l’Académie Julian, de l’atelier Colarossi, de l’Académie de la Grande Chaumière, elle aura pour professeurs : Lucien Simon, Antoine Bourdelle … ; comme conseiller Victor Charreton.

Elle exposera un peu partout en Bretagne mais également dans les plus prestigieuses galeries de la capitale.

Elle sera remarquée par la critique artistique dans de nombreux articles signés Saint-Pol-Roux, Charles Chassé, Auguste Bergot, Camille Mauclair

En 1951, elle se fait construire une petite maison sur les flancs de la colline Saint Guénolé à Pont-Aven. Elle décède à Paris en 1956, lors d’une ultime exposition qu’elle présente à la Maison de Bretagne.

Les visiteurs de cette exposition pourront également voir, ou revoir en ce lieu, celle consacrée à la photographie ancienne regroupant un ensemble inédit et exceptionnel de précieux documents sur Pont-Aven et ses habitants.

Toutes deux sont proposées par Gérard BERTHELOM.

--------------------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

La cité du jouir

Publié le par chercheur d'histoires

La cité du jouir

Si je fais référence à Gauguin, c'est qu'il y a du vrai dans cette expression.
Dans les domaines du divertissement et de la culture, Pont-Aven restera dans la mémoire des lieux la cité du jouir " animée par des habitants joyeux, festifs et accueillants.

Que reste-il de ce paradis terrestre, à l'heure où la jouissance est considérée : péché mortel à Pont-Aven; où les habitants, vieillissants et repliés sur eux-mêmes, vivent dans la

dé-jouissance et la tristesse ?

-----------------------------------------------------------------------------------

   

 

Partager cet article

Repost 0

Une fuite gênante

Publié le par chercheur d'histoires

Une fuite gênante

Il y aurait une fuite d'informations concernant des problèmes : "classés top-secret par la municipalité", de fondations dans la construction de la nouvelle station d'épuration locale.

Nous avons pu lire dans un journal local,  en page NEVEZ que :

sic

"Tout va bien sauf les problèmes de fondations qu'auraient rencontré le chantier de la station d'épuration de Pont-Aven, un dossier qui reste actuellement très confidentiel"

-------------------------------------------- nous attendons la suite !!! ---


Partager cet article

Repost 0

La cité des sites remarquables

Publié le par chercheur d'histoires

La cité des sites remarquables

Grâce à l'action de la municipalité Pont-Aven se dote d'un nouveau site très remarquable.

Je parle de la zone de Saint Guénolé en cours de transformation que les pontavenounours découvrent petit à petit. ça surprend et ça fait causer dans le bourg, c'est le moins que l'on puisse dire. L'office du tourisme pourra  certainement bientôt ajouter le circuit de la colline de Saint Guénolé à son programme de visites de la ville.

Une photo valant mieux qu'un long discours, voilà l'aspect futur de la crête de la colline :


cheminées d'antan

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

A l'affiche également ce Week-End

Publié le par chercheur d'histoires

A l'affiche également ce Week-End dans le secteur :

Le championnat du monde du lancer de sardines "pourries" sur le port de Doélan.

A quand le championnat du monde du lancer de croûtes dans les poubelles à Pont-Aven ?

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

 


Partager cet article

Repost 0

sonnez les tocsines

Publié le par chercheur d'histoires

sonnez les tocsines

A l'affiche ce week-end :

Le championnat du monde du lancer de BOUTOU-COAT

devant la chapelle de Saint André à Nizon

-----------------------------------------------------------

Le premier saboteur qui dégommera le clocher de la chapelle d'un vigoureux coup de

boutou-coat recevra un sabot d'or.

Attention, il sera interdit de tricher en éternuant ou en pétant durant les épreuves

car un léger déplacement d'air pourrait mettre à bas, vu son triste état de délabrement, la bête qui sonne.

---------------------------------------------------------------------------------------------

Comme le dit la chanson des cloches et du clocher :

Sonnez les tocsines,

ce soir tu ne sera plus là,

nous n'irons plus sur toi,

lancer nos vieux sabots de bois.

---------------------------------------------------------------------------------

 


Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>