Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sornettes et gloriole p 5/7

Publié le par chercheur d'histoires

Sornettes et gloriole p 5/7

La preuve en quelques remarquables stupidités :

-  « Des retombées économiques » 

Pour l’instant, à ma connaissance, la météo n’annonce pas de retombées d’économies sur le pays mais bien le contraire : un ouragan de privations et d’impôts pour la population.

Quelles sont les retombées économiques de l'actuel musée ?

Retirez votre bandeau des yeux et observez autour de vous.

Toutes ses richesses économiques se sont volatilisées : Le pays est ruiné. 

 - « Avec au programme des expositions d’envergure nationale voire internationale » :

Et dire que personne n’y avait pensé auparavant.

Il était grand temps que la cité des barbouilleurs se dote d’une structure culturelle d'envergure internationale !

Heureusement, à Pont-Aven, la pêche aux vanités est un sport national.

 - « Il offrira la possibilité à tous les habitants, quel que soit leur âge, de se familiariser avec l’école de Pont-Aven »

Quelle veine  pour tous les : « zéro à 100 ans d’âge et des poussières ». Mais comment faire lorsque l’on sait que la municipalité vient de fermer brutalement l’école de Pont-Aven ?

J'aurais aimé me cultiver sur le sujet car je ne sais pas ce que signifie "l'école de Pont-Aven" à la mode de dame la soutane et ses disciples. 

-  « et de découvrir la richesse de leur patrimoine »

 J’en ai marre d’entendre toujours la même rengaine de la mère supérieure de la paroisse, ressassant son grand amour pour les ruines de Rustéphan. Vivement que ce tas de cailloux s’écroule une bonne fois pour toutes. 

 Sa conclusion est une merveille du genre ... ( à suivre demain)

--- A demain ----------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Sornettes et gloriole p 4/7

Publié le par chercheur d'histoires

Sornettes et gloriole p 4/7

Je poursuis : 

« Un musée plus grand, plus lisible, plus ouvert  … etc.»

Je ne vais pas reprendre ici en détail cette multitude de "plus" que j’ai déjà critiquée sévèrement et que vous connaissez tous pour l’avoir entendue ou lue à maintes reprises. Je me contenterai de poser quelques questions pertinentes sur les intentions des promoteurs du projet concernant toutes les activités : soi-disant nouvelles et inovantes, qui y sont énumérées.

- N’était-ce pas déjà le cas précédemment : le musée actuel serait-il nul ?

- Ce discours n’est-il pas scandaleusement outrageant pour tous les anciens dirigeants de l’établissement depuis sa création ?

- Moi qui suis attentivement l’évolution des activités du petit musée depuis 50 ans : me serais-je lourdement trompé sur la vivacité et la qualité de ses actions ?

- Ces promoteurs avaient-ils mis les pieds dans l'établissement avant d'en avoir la responsabilité ? : il faut croire que non.

Avant d'y répondre, je me dois de présenter l’encart du bulletin qui a été réservé à la vice-présidente aux affaires touristiques : La grande pontavénaine qui a « co-enfantée » son muséum, avant de l’abandonner à une communauté.

Son texte est une caverne d’Ali Baba de stupidités.

Je dirai même plus :

Son bébé n’est qu’un monstre qu’elle défend pathétiquement.

La preuve en quelques remarquables stupidités (à suivre demain)

--- A demain --------------------------------------------------------------- 


Partager cet article

Repost 0

Sornettes et gloriole : p 3/7

Publié le par chercheur d'histoires

Sornettes et gloriole : p 3/7

De l'ineptie ? : la preuve. 

Le musée en chiffres

« Environ 1300 œuvres et documents * » 

«70 000 à 1 00 000 visiteurs attendus à la réouverture en 2014** »

* J’ai déjà exprimé récemment sur ce blog mon sentiment sur ce fonds de 1300 œuvres de musée.

La majorité du lot est à comptabiliser dans une case des : « sans valeur » . L’amalgame n’est que tromperie lorsque l'on justifie la construction d'un nouveau Grand Musée à Pont-Aven par d'aussi minables fausses raisons de ce type.

Souvenez-vous lorsque Goarnic déclarait à la presse qu’il ouvrait à Pont-Aven une académie(nable) et un musée Paul Gauguin contenant 3000 œuvres et documents sur le Maître.

N’y aurait-il pas du rapprochement schizophrénique dans l’air du temps ?

Je pense qui si.

** Et puis : "de 70 000 à 100 000 visiteurs par an" ?

Rappelons le: ces chiffres correspondent à la capacité de l'actuel musée, qui n'en reçoit hélas ! (entrées gratuites comprises) qu'en moyenne 50 000.

La raison de cette limitation n'a pas pour origine un manque de capacité de ce musée.
La cause première est dû à son emplacement géographique :

au cœur d'une étroite et profonde vallée qui ne peut tout contenir et tout recevoir.

Observez ce centre :

Autour de son petit musée, il n'est déjà plus que le champ de ruines de son illustre passé.

Imaginez une maison raccordée au réseau d'eau potable par une très étroite canalisation. Vous accepteriez des robinets coulant au goutte-à-goutte ?

Sûrement pas : vous trouveriez ce logement invivable. 

Le musée de Pont-Aven est quelque part dans une situation similaire.

Et pourtant,  sa municipalité a décidé de créer en ce lieu un centre de colonie de vacances :

en chassant ses habitants et en agrandissant l'édifice de façon spectaculaire ...

en oubliant le problème majeur de la faiblesse du débit possible de son alimentation en toutous.

--- A demain --------------------------------------------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

Sornettes et gloriole : p 2/7

Publié le par chercheur d'histoires

Sornettes et gloriole : p 2/7

Je poursuis la lecture du magazine et j’apprends que la CCA deviendrait le :

«" premier pôle muséal de Bretagne "

Cette expression est à conserver précieusement dans les annales communautaires comme la toute première connerie formulée par ses représentants.

Je conseille à ces élus de visiter : au moins une fois  dans leur vie, les musées de Bretagne, en commençant par le proche : le pôle muséal quimpérois.

Le petit musée de Pont-Aven créé en 1964 par quelques amateurs d'art après 10 ans de réflexions, "avait du sens" : pour la commune, ses habitants et pour la préservation de son histoire picturale centenaire encore bien vivace dans les esprits.

Des manants viennent de couper la tête de ce petit musée.

Ce qu'ils proposent est aux antipodes de ses statuts d'origine.

N’est-il pas honteux que pour arriver à leurs fins, ils soient capables de raconter

de grotesques inepties ?

De l’ineptie : il y en a à revendre dans ce magazine. 

--- début de preuves demain ---------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Sornettes et gloriole : p 1/7

Publié le par chercheur d'histoires

Sornettes et gloriole : p 1/7

Nous venons de recevoir le magazine d’information de la nouvelle CCA

« PASSERELLE »

Cette édition apporte de l’eau : quoique peu fraîche, à mon moulin.

Je me tiendrai ici :  durant toute une semaine, à des remarques concernant son volet dit : "culturel"

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Son président : J.C. SACRE nous informe que cette nouvelle structure administrative

 « A pour mission d’améliorer notre qualité de vie et de faciliter le développement du territoire … par des actions culturelles renforcées »

 Je lui souhaite bon courage, en ce qui concerne la commune de la CCA en perdition : Pont-Aven, qui n’est plus que tristesse et désolation.

Un pays où la qualité de vie s’est évaporée, l’identité culturelle disloquée, et où le développement du territoire n’est plus qu‘un très lointain souvenir.

 M. le président se voit déjà à la tête de la tour de Ba’Belle Angèle.

Il s’est manifestement laissé gruger par les sornettes et la gloriole pontavénoise.

Il prend à son compte la panoplie de balivernes et d'idioties rabâchées par des élus : à la manière d'un moulin à prières, de la cité des anciens meuniers.

C’est avec ça que M. Le président propose sans doute de construire l’avenir de la plus misérable commune de son nouveau fief ?

--- A demain ----------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Un Rivet "souvenir" ça vous dit ?

Publié le par chercheur d'histoires

Un Rivet "souvenir" ça vous dit ?

Aujourd'hui je vais tenter de m'intéresser à autre chose que de Pont-Aven.

Je ne vous promets rien : je ne suis pas sûr d'y parvenir.


"Le rivet c'est fini :  il y a mieux"

Comme vous le savez :aujourd'hui l'ancestral rivet est remplacé par le boulon plus facile à manier.

C'est ainsi qu'un stock de 5000 rivets fabriqués pour la Tour Eiffel et non utilisé en raison de leurs remplacements par des boulons ont été mis en vente comme objets de souvenirs. (lu dans la presse spécialisée)

- Prix du rivet brut : 53 € HT

- Celui du rivet personnalisé : 73 € HT

Avis aux amateurs du genre.

En ce qui me concerne, la Tour Eiffel ne m'intéresse pas .... mais la future Tour de Ba'Belle Angèle : c'est autre chose !

Je pense qu'un jour viendra où ses oripeaux seront dispersés pour combler son trou ... financier.

Imaginez :

- La  petite culotte brute à 53 € HT

- La même personnalisée par la belle à 73 € HT

Ce seront des affaires à ne pas rater, non ?

---------------------------------------------------------------------------------




 

Partager cet article

Repost 0

Les verrières de Pont-Aven

Publié le par chercheur d'histoires

Les verrières de Pont-Aven

Les journaux en parlent beaucoup et cet affreux nom m'agace.

On me reproche sans arrêt de ne penser que "vers hier" ! : je ne suis pas le seul.

Pourquoi avoir affublé les baies vitrées des anciens ateliers d'artistes de l'hôtel Julia du saubriquet : verrières ? 

Je lisais récemment dans la presse "qu'elles étaient désormais connues au niveau national" et que ses responsables "en tiraient un bilan 2011 plutôt largement positif"

Il y a 132 ans que les baies vitrées de l'hôtel Julia sont connues au niveau international .

Ils  sortent d'où les tarrés qui racontent dans la presse de telles âneries ?

J'ai appris que le futur muséum de la CCA comporterait de grandes verrières surplombant un pot-âgé à la Filiger. 

Les comptes de ce projet ont aussi leurs verrières ...

... Des comptes aux vitres bien opaques.

Un peu de transparence S.V.P :

On ne voit que dalle dans vos bilans.

--------------------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

Le nouveau visage de Kerviguelen

Publié le par chercheur d'histoires

Le nouveau visage de Kerviguelen

Les travaux d'aménagement d'une clôture sont finis.

La beauté de la nature en a fait les frais.

Les pontavénounours en payeront le prix.

------------------------------------------------------

Du point de vue juridique : tout est parfait.

Du point de vue esthétique c'est désolant.

Ô ! beau pays de Pont-Aven, que t'arrive -il ?

-----------------------------------------------------

Kervi-5.jpg

L'imposante clôture de pénitencier initialement plantée a été allégée. 

Les horribles poteaux de torture - aussi pointus que des piquets d'empalement moyenâgeux - ont été sectionnés et "biseautés".

Le grillage s'est rétréci en hauteur.

Aussi : pourquoi donc continuer à s'insurger ?

S'insurger devant une inter-minable, et banale clôture métallique heurtant la sensiblilité du promeneur en ne se fondant point à la nature de cet antique espace boisé remarquable des bords de l'Aven.

Imaginez le Bois d'Amour traité de cette lamentable façon !

N'y avait-il pas plus intelligent à concevoir pour réaliser le clos de la propriété ?

Par exemple : planter une haie naturelle, composée de plantes piquantes, cueillies sur place (houx, aubépines etc.) couplée : là où nécessaire, à des tronçons de clôtures non végétales (talutages, muretins etc.), en composant avec les désordres et accidents du site.

La municipalité  vient d'ajouter une nouvelle affaire foireuse à son tableau de chasse.

Je suppose que cette proposition doit être des plus puériles dans l'esprit de décideurs qui côtoient du gauguin à longueur de temps.

--------------------------------------------------------------------------------- 





Partager cet article

Repost 0

Jean qui rit et Jean qui pleure

Publié le par chercheur d'histoires

Jean qui rit et Jean qui pleure

A Pont-Aven il y a des gens qui pleurent, mais le gendarme rit.
Ce veinard aura bientôt une caserne toute neuve à Kerentré.
Les travaux viennent de commencer.

Il y a quelques mois, j'avais osé classer ce projet dans les foireuses affaires immobilières  de la municipalité. 

Souvenez-vous des interminables palabres sur l'aménagement d'un rond-point d'accès à cette gendarmerie, lors des réunions du conseil municipal durant l'année 2011.

(Cette affaire de R.P. est-elle résolue ? : un doute m'habite. Quel en sera le coût "supplémentaire" pour la ville ? : nous ne le saurons sans doute jamais)

Et oui : comme d'habitude les élustucrus avaient cru bien faire en acquérant : sans réfléchir, un terrain pour construire cette caserne ...  en oubliant l'accès particulier nécessaire à sa destination.

Pont-Aven a une devise inébranlable : Un élu ne rompt point avec les fâcheuses habitudes du pays

---------------------------------------------------------------------------------



 

Partager cet article

Repost 0

La cité des dictons fantaisistes

Publié le par chercheur d'histoires

La cité des dictons fantaisistes 

Tout y est permis, n'est-ce pas ?

Allons-y gaiement :

Si le logo du futur muséum de la CCA devait être un animal :

Quel nom proposeriez-vous ?

J'ai une préférence : l'araignée

Pas l'araignée du soir : signe d'espoir,

mais l'araignée du matin : signe de chagrin.

Vous me direz :

Araignée ? quel drôle de nom :

pourquoi pas libellule ou papillon.

Certes, la question est pertinente, mais n'oubliez pas que :

Le petit musée pontavénain est mort,

et qu'un nouveau musée est appelé à régner.

-------------------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>