Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Je m'inscris en faux : p 3/4

Publié le par chercheur d'histoires

Je m'inscris en faux : p 3/4

" le projet retenu consiste à réhabiliter l'ancienne annexe de l'hôtel Julia "

Le Conseil Général valide ici l'exemple type de la propagande frelatée pontavéniaise que je critique sans modération depuis que j'ai ouvert ce blog.

Les sinistres fondateurs du futur muséum de l'inculture ne sont même pas capables d'assumer leur forfait.

Face aux lecteurs du bulletin du Conseil Général, ils masquent la réalité de la situation.

Le projet retenu ne consiste pas à réhabiliter l'ancienne annexe de l'hôtel Julia qui n'est plus qu'un lointain souvenir, mais l'actuel hôtel de ville : après avoir expulsé tout ce qu'il contient de vital pour les habitants de la commune.

 Lorsque l'on pense aux victimes,  la nuance est considérable : non ?

Imaginons le Président du Conseil Général : ancien maire de Brest, vidant son hôtel de ville en y expulsant tout ce qu'il contient pour y installer le petit musée de Brest !

J'entends d'ici les petits zefs crier leurs colères et indignations : pas vous ? 

--- A suivre demain --------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Je m'inscris en faux : p 2/4

Publié le par chercheur d'histoires

Je m'inscris en faux : p 2/4

J'invite gentiment ce grand monde politique à parcourir l'exposition que je viens de mettre en place à la MAPA  sous le titre :

"Qu'il était Grand notre petit musée"  : (1964-1984) ...

... et qui contredit ce que l'élite culturelle pontavenaise clame à tous vents depuis deux ans : "la création du musée en 1985". 

Cette posture de déni est inacceptable pour tous ceux qui ont des attaches avec le pays, ses habitants et son riche passé. 

Je n'aurai de cesse de le répéter : je m'inscris en faux contre les honteuses allégations que les grosses têtes vides de la commune nous bassinent depuis des mois. 

Pour le reste de l'article, qui ne fait que reprendre les âneries diffusées antérieurement, je n'aurai que peu de commentaires à ajouter :

" le musée devenu trop petit "

Auriez-vous remarqué qu'il se serait soudainement rétréci ? Moi pas.

Trop petit pour les vaniteuses et nauséabondes prétentions de ses nouveaux dirigeants certes, mais déjà en réalité : trop grand pour les capacités d'accueil d'un tourisme de masse, dans l'étroit centre ville de Pont-Aven.

--- A suivre demain -------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

je m'inscris en faux : p 1/4

Publié le par chercheur d'histoires

je m'inscris en faux : p 1/4

Une fois de plus, je m'inscris en faux.

Nous venons de recevoir le dernier magazine d'information du Conseil Général du Finistère.

Une page de ce bulletin est consacrée au futur muséum pontavéneunœux.

Après les responsables de la CCA, (voir précédemment sur ce blog) ce sont les dirigeants du Conseil Général qui se sont laissés berner par les sornettes et la gloriole pontavéniaises.

Il ne manque plus que les interventions du Conseil Régional et du Ministère de la Culture pour classer ces pontavéniaiseries dans la catégorie des Monuments Historiques de la Bretagne.

Je lis :

"Lieu de mémoire, l'établissement créé en 1985 ..."

L'outrage envers tous ceux qui ont œuvré depuis le milieu des années 1950, pour créer le musée de Pont-Aven est intolérable.

S'il est incontestable que le musée pontave'nain, créé officiellement en 1964, est reconnu comme un lieu de mémoire picturale, il est tout aussi incontestable que les dirigeants actuels et leurs acolytes de la municipalité sont tous de présomptueux amnésiques.

Leurs connaissances de cette mémoire restent très vagues. Ils n'ont : ni la volonté, ni le courage de se documenter ( en consultant par exemple le : devenu  poussiéreux, fonds de documentation de l'établissement), avant de se fourvoyer dans d'outrecuidances absurdités.  

N'est-il pas sidérant d'apprendre que ces "culturistes cérébraux" ont la prétention de préserver et de promouvoir un héritage culturel qu'ils ne connaissent pas ?

--- A suivre demain -------------------------------------------------------


 

Partager cet article

Repost 0

Les commentaires de l'actualité de la semaine (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Les commentaires de l'actualité de la semaine (suite)

Dans l'actualité, j'ai également retenu des concarnoiseries :

"Du Ramdam dans le chef-lieu de la CCA" 

De nombreux concarnois se sont bruyamment insurgés contre la décision de leur municipalité de vendre leur ancienne mairie désaffectée.

De quoi se plaignent-ils ces privilégiés ?

Ils bénéficient d'une splendide mairie toute neuve. Ils conservent en outre toutes leurs salles et installations communales d'intérêt public, leur riche collection de tableaux, leur précieux fonds de documentation culturelle ...

Il y a tout de même bien pire ailleurs dans la nouvelle Communauté d'Aglomérations .

Ce sont toujours les mieux lotis qui gueulent le plus.

...................................................................................................................................................................

Un groupe de concarnois viennent de décider d'organiser dans leur propre cité des peintres, des rencontres afin de discuter et de définir la notion de

" PATRIMOINE "

Hier, au cours de ma grande marche quotidienne, j'ai réfléchi à cette intéressante initiative. J'ai comme à mon habitude durant cette marche, griffonné des notes sur des bouts de papier. Je vais mettre de l'ordre dans ces gribouillis et je communiquerai  prochainement sur ce blog le compte-rendu de mes réflexions sur le sujet.

Il me semble évident que la CCA est une opportunité pour sa population de développer des actions positives dans les domaines du patrimoine et de la culture.

--------------------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

Quelques commentaires sur l'actualité de la semaine.

Publié le par chercheur d'histoires

Quelques commentaires sur l'actualité de la semaine.

Elle a commencé par une campagne de dépistage du RADON.

Bonne et utile initiative certes, mais pourquoi avoir attendu si longtemps pour la mettre en œuvre ?

Et puis : à Pont-Aven, il restera toujours des rats dont on ne parle jamais.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Elle s'est poursuivie par l'inauguration : en grande pompe, de la nouvelle station d'épuration.

Ce fut l'occasion pour les élus de s'exprimer Extraits choisis :

.............................................................................................................

- " Un projet mûrement réfléchi "

- Les eaux de sortie permettront d'arroser vos plantes, ce qui prouve la qualité     des eaux rejetée à la mer.

- Les dimensions de la station permettront de gérer les flux d'éventuelles             industries nouvelles "

.............................................................................................................

Est-ce bien rassurant tout cela ?

Je crains que non.

Ces propos me laissent penser que ces chers élustucrus ont consommé trop d'eau purifiée avant de discourir sur la santé des plantes pontavénoises et de s'étendre sur

le terrain glissant - et en eau trouble - de l'avenir industriel du pays.


Ont-ils oublié que la précédente station avait aussi été qualibrée pour accueillir des eaux sales industrielles ... que Pont-Aven attend toujours !


A mon avis, les discours avaient pour objectif de noyer un gros poisson.

Celui de l'augmentation faramineuse de la taxe d'assainissement (+ 43 %)

---A suivre demain ---------------------------------------------------------



Partager cet article

Repost 0

les images du jour :

Publié le par chercheur d'histoires

Les images du jour :

Pourquoi tous ces gros trous dans les toits de immeubles du centre historique de Pont-Aven ? ...

Toit-Herledan.jpg

... Sans doute encore une fresque peinte par Gauguin qui quitte son grenier !


Il serait urgent que le premier magistrat de la cité interdise de pratiquer des trous dans les toitures des antiques bicoques de la cité : vous ne trouvez-pas ?

Le-toit-Le-Beau.jpg
Sinon : que restera-il à découvrir pour les générations futures dans les combles des maisons de la cité des anciens peintres ?

Quelques banales zincographies du maître peut-être !

---------------------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

Le registre d’état civil des saubriquets pontavénins : p 4/4

Publié le par chercheur d'histoires

Le registre d’état civil des saubriquets pontavénins : p 4/4

Petit vicaire = Roger Puloch (maçon) +++ Jos carrière = Dédé Puloch +++ L’aigle de Barradoz = Henri Plouzennec (docker) +++ La magie = Jacques Plouzennec +++ Mickey = Michel Coadic +++ Chemise blanche = Ernest Goalabré +++  Petit canard = Henri Marrec +++ Bourvil ou garde-chiourm = Jean Goalec +++ Chameau ou Garde-chiourm = Francis Mestric (Nizon) +++ Pare choc = Marcel Péron  +++ Petit bruit ou Boit rouge = Alain Glémarrec (charpentier)  +++ Le moineau = Roger Philippe +++ Baramontès = Danielle Morvan (secrétaire chez Lomenec’h) +++ Traou le magnifique = J.M. Furic +++ le mousse =  Jean Yves Le Saux  +++  Cousin = Danielou (Nizon) +++ jésus = Alexis Sellin +++ Marie Bine = Marie Berthou +++ Marie pichou = ... ? famille Monfort (épicière) +++ La baronne = Mme Exelmans +++ La bêche = Jean Béchenec +++ La menue monnaie= Olivier +++ Le parisien de Querrien = Coustumer père (garagiste) +++ Le pâteux = Eugène Sellin +++ Jazz coco = Rouat (musicien et marchand d’huitres et moules) +++ Bras d’acier = Jos Naour (de Saint-Maudé) +++

Sourire éternel = Simone Berthou-Boulic (habillement) +++ Mousse à Bayou = Geffroy +++  Le merlan = Joseph Laurent (coiffeur) +++ Les chargeurs réunis = Kerfertz-Piriou–Le Gac : ou : Mestric-Jaffrézic-Portal ? +++ Le petit curé = Ernest Kerlann +++ Butagaz = Bertrand le Goc (restaurant) +++ Fangio = Guillaume Canevet (restaurant) +++ Azaya ou Azaïlla = Jean Lucas (responsable de l’usine électrique) +++ P’tit zef = Rémi Lozach’meur +++ Colazic = Portal (charcutier rue de la Gare) +++ Skipi= Bertrand Quéinec (professeur et directeur d'école) +++ Yann go = Jean Le Goff (professeur d'anglais)  +++ La plate = Jojo Guyader +++ torchon = Gaston Le Corronc +++ peau de veau = de la famille Le Bihan (venelle X. Grall) +++ P’tit lors = Lozach’meur +++ P’tit Dolf = Adolphe Landrein ( employé dans l’aviation) +++ P’tit Elliant = … , +++ Jeff coup = Cutullic +++ Fine marin = Finette Le breton +++ Yann populaire = … ? +++ Fine Lijour = Finette Lijour (café – épicerie au moulin Lijour) +++ Miss Paquy = ... ? famille Toquet ou Herlédan (café près du pont) +++ Tas flao = Fournier (poissonnier) +++ Papillon d'amour = Finette Cornou ou Brunou +++ Barbe rousse = Henri Canevet (famille du garagiste rue de la Gare) +++ Mamie Warning = Denise (hotelière aux Mumosas) +++ Chic et Chonc =

enfants de ... ?

 Une deuxième serie sera diffusée dans quelques jours. 

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Le registre d’état civil des saubriquets pontavénins : p 3/4

Publié le par chercheur d'histoires

Le registre d’état civil des saubriquets pontavénins : p 3/4

Fri Pic = Jean Kerfertz ( marchand de fruits et légumes) +++ Pepito = Guy Herledan (demeurait au Petit Quai) +++ la gazelle = fille Minguy, épouse Herledan +++ Jambe de Guigne = … ? (de la famille Minguy) +++ La banane = Raymond Postic +++ Banania = Jean Pierre Boulic +++  Nord-Sud = Maurice Ganter (bijoutier) +++ Ripolin = Jean Luc Lancien (peintre) +++ Passe-muraille = Charles Burel (boucher) +++ Yann Gamm = Yann Guirinec +++ Trompe la mort = Joseph Gouiffès et Homard le noir : Lili son frère (les frères Gouiffès : tailleurs) +++  Pignon fixe = Jean Le Bris (cycles route de Bannalec) +++ Jos cot’ = Joseph Cotonnec +++  Petit fût = Limbour +++ Tamp chic = Courant (marin) +++ Chie l’or = Moroge (artiste peintre) +++ Pousse du fond = Gourmelen (triporteur-poissonnier) +++ Dash = famille Cutulic (derniers locataires des chaumières Lollichon)  +++  Marie San-Pol = … ? (épouse d’une des « victimes oubliés » de l’Ile Saint-Paul : Kerguélen) +++ Graisse bonchon = Jean Gorret +++ Chie la graisse = Alex Limbour +++  Méri baou = Henri Guéguen, père (menuisier) +++ madame la puce = l’épouse de l’artiste peintre Brion +++ Le père Noël = Kermorgant ( le frère de Mme Kermorgant : épouse du Peintre et sous-préfet +++ Le ministre du temps libre = Jacques Le Meur +++ Topo = Henri Le Meur +++ La Doumergue = Marcel Huon +++ Maigret = Yann Noblet +++ OSS 117 = Hubert Berthou (de Kerrun à Nevez) +++ Sable chaud = Georges Le Dez (meubles) +++ Chef des longs couteaux = Tony Satre +++ Le pinçon ou Ben bornec = Charlot Gourlaouen +++ Le marquis = Guy Gourlaouen +++ 5/6 = Henri Gourlaouen (père) +++ La perruche = Henri Gourlaouen +++ +++ Taratata= Berthou +++ Capitaine du port ou Grand Gall = Jean Le Gall +++ Jean-Jean ou Chéri de mon cœur  = Jean Le Du (bedeau) +++ L’abbé Pierre = J. Calves +++ Le grand balthazar = Pierre Baltès (menuisier) +++ Tintin coup de tête = Etienne Lancien (charpentier de marine) +++ Menardeau = Daniel Toulgoat +++ Marie toise = Marie Berthou +++ Le goéland mazouté= Lili Huitric +++ Petit panier = Josiane Cado +++ Popeye = Louis Cado (père)  +++ Jean XXIII = Gloaguen ou Larzul (Chef de gendarmerie) +++ Kronnembourg = ... ? (gendarme) +++ Gauguin = Jean Yves le Dez ( peintre de la ville) +++ Philippe Laville = Philippe Gerbe (employé municipal) +++ 

--- A suivre demain -------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Le registre d’état civil des saubriquets pontavénins : p 2/4

Publié le par chercheur d'histoires

Le registre d’état civil des saubriquets pontavénins : p 2/4

Fine chapeau = Joséphine Malcoste +++ Kerlaret = Penven (marchand de sable, cafetier) +++ Darta blei =... ? (cocher, chauffeur de l'Hôtel Julia) +++ Mal de ventre = Barzic (patron du bateau l'Astafo : de l’Hôtel Julia) +++ Yann toul kaoc'h = Cutullic (marchand de sable) +++ Le blaireau = Gérard Joly (musicien) et : Bichette = son épouse +++ Canaro = ... ? ( le pianiste "aveugle" de l'orchestre de Gérard Joly) +++ Rocambeau = Louchouarn +++ Gwall daol = ... ? (poissonnier) +++ Vonn seiz = ... ? +++ Vonn miner = ... ? +++ Vonn goc'h = ... ? +++ Boët café = Yves Kervagoret +++ Marianne ty kohz = ... ?  (cafetière) +++ Pignon fixe = Jean Le Bris (réparateur de vélos) +++ Tête d'horloge = Satre (ancien horloger) +++ l'Empereur ou Pot crampouz = Morvan ou Marchand ? +++ L'ange blanc = Georges Civel (peintre) +++ Peau de veau = Baptiste Hemon : le frère de lait de Julia Guillou +++ Gâteau = Burel (boucher) +++ Tintin la joie = Francis Tanguy +++ La brunette = Marie Keraval (boulangère), et : La grande vadrouille = sa belle fille  (boulangère) +++ L'ambiance = Pierre  Gouiffès +++ Strombolite = Duvail (boucher, en bas de la rue de la gare)

Polom = Marrec  +++ Le fennec = Jean Louis Marchand +++Torrec Zouave = Victor Sellin +++ Le professeur = Yves Jaffrézic  +++ Petit Zef = Marcel Jaouen (garde maritime) +++ Le marquis = Gourlaouen père, et Le petit marquis : Guy son fils +++ Le baron = Jean Sellin (le baron est mort de Xavier Grall) +++ Le baron = Marcel Souffès +++ Youn Paradis  = le Gall (de Nizon) +++ Me Zo Eun Den = Henri Sinquin (maire) +++ Le Duc = Henri Sinquin (fils) +++ Mimi Badingue = … ? (épicière, rue du port : de la  famille Rouiller) +++ Marie chistr kohz = mère de Marie Badingue +++ Col de Cygne = Yves Marie Le Glouannec +++ Gégé trompette = Gérard Le Naour (trompétiste) +++ Dédé la coop (censuré) +++ Poc Mou = Lili Landrein  +++ Gnangnan = Malcoste, et : Louise tonton : … ? : sa belle sœur +++ Bébert Moigne = Le Moigne +++ Blanchette = … ? +++ Berthou patates = Berthou (marchand de graines) +++ Berthou quincaille = Armand Berthou  (quincaillier) +++ Berthou camionneur= Jean Berthou (camionneur) +++ La coterie = ... ? (employé de Berthou cammioneur) +++ Thomachir ou Thomatar = Thomas (fils du dernier meunier de la porte Neuve) +++

--- A suivre demain -------------------------------------------------------


Partager cet article

Repost 0

Le registre d’état civil des saubriquets pontavénins p 1/4

Publié le par chercheur d'histoires

Le registre d’état civil des saubriquets pontavénins : p 1/4

Première série :

En janvier dernier, j'avais publié une liste des saubriquets de Pont-Aven. Depuis, avec l'aide de nombreux pontavénins, cette liste s'est considérablement allongée.

Je reprends la diffusion de ce registre en vous proposant une première serie de quatre pages. Une deuxième est en préparation.

Avis à tous :Ce registre ne demande qu'à être corrigé et augmenté. 

__________________________________________________________________

Saint Raphaël = Suzanne Ansquer +++ Kroumir = Guillou (menuisier) +++
10 sous ou Ben louzouer = François Rigoussen (pharmacien) et Pic ou Graine de cimetière = Jean, son fils +++ Min-chin = Joseph Limbour +++ Courte bite = Georges Limbour +++ Nein zu = ... ? (crêpière) +++ Gégé la fouèr ou Gégé des pays chauds = Limbour (prêtre) +++ Pomme put = Jos Scaviner +++ Paou, gros malin = André Gourmelin (factotum communal) +++
Coat noz = Corler (poissonnier) +++ Culotte =  François Robin (peintre) +++ Le globe = de Courcelle (banquier) +++ Ragoût = Raymond Glouannec (usinier) +++ Louis XVI = Robert Glouannec (usinier) +++ Brein Poch = ... ? (charron) +++ La loterie = Yves ... ? +++ Pelote de laine = Berthou (ou Sellin ?) (mercière) +++ La mitraillette = Christine Cariou +++ Petit chou ou Pitchou = Marie Sellin (épicière) +++Potec mad = Jean Marie Glouanec (maçon)  +++ Mandalou ou Botez plat = Madeleine Courant, et son amie de misère : Marie poupon (marchande de poisson ambulante) : les deux  squatteuses de la cabane en bois du jardin public du port +++ Le préfet = Barrault (boucher) +++ Le petit préfet = J.P. Dréano ( huissier) +++ Napoléon = Le Dorze (entrepreneur) +++ 


La gazette = Madeleine Roudaut +++ Radar = Joseph Rannou +++ Radar = Furic (employé de la ville) +++ L'ingénieur = Jean Noblet +++
Poque mou ou Poch mou = Louis Landrein +++ Le pigeon ou Le ramier = André Jacq (coiffeur) +++ Le coucou = Henri Berthelom et Tape tout : Jeanne, sa mère (cafetière) +++ Paquet de sucre = Suzanne Le Corre +++ Ma commi ou Grand Ma commi = Malcoste  +++ Jean la bouillie = Jean Malcoste (peintre) +++ L'amiral = Bernard Malcoste +++ Le petit marquis = Guy Gourlaouen et Le marquis = son père +++ La marquise = ... ? +++ Le creusot = Jean Naviner (forgeron) +++La dépêche = Louise ... ? (télégraphiste) +++ L'esclave du bar ou L'homme bleu = François Cariou (cafetier sur le port) +++ Caifa ou Lapin russe, et son épouse : Porte bagage arrière = les Berthou (épiciers rue du Gac) +++ Tante jaune d'œuf = Mme Albert Guillou +++ Même chose = Santander (épicier) +++ Chie la pointe = Morange +++ Marie bec sucre = ... ? +++ Compagnon = Le Rest +++  Marie torch pillig = Morvan +++ Chagrin = Péron (articles de pêche) +++ Marie kergourlet = Marie Le Meur (cafetière sur la place) 

--- A suivre demain -------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>