Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mes dernières coupures (suite et fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Mes dernières coupures (suite et fin)

- Mercredi 28 :

Pont-Aven : "Le musée réunit les passionnés de restauration"

Serait-il question de restaurer les ruines majestueuses de Rustéphan ?

Vont-elles enfin pouvoir compter sur une bande de bras cassés, pour réparer les outrages commis par leurs voisins :  pilleurs de belles pierres ... et leur voisine : voleuse de terres abandonnées ? ?

Pont-Aven : "Rassemblement d'agriculteurs à l'espace Queïnec"

Sans doute celui d'artistes nizoniais : des "refusés" par les Beaux-Arts comme un certain "Groupe de Pont-Aven", il y a plus d'un siècle.

Pont-Aven : " Le groupement commercial s'accorde avec la municipalité "

Un titre pour dire que " la municipalité offre généreusement aux commerçants des branches d'arbre pour décorer leurs vitrines durant les fêtes de Noël " 

Je comprends maintenant le pourquoi de la formation des enfants à la           préparation des décors de Noël. (voir l'article précédent sur ce blog) 

 Gageons que les nécessiteux de la ville auront eux aussi le droit à autant de sollicitude de la part de la municipalité pour ces fêtes de faim d'année.

Ils attendent tous leur colis de Noël rempli de boules de pain rassis décorées par les élèves de l'Ecole de Pont-Aven.

C'est ce que l'autre quotidien a  appelé :

      " Les plus jeunes se mettent à la déco écolo " 

voulant certainement dire " la déconographie rigolote "

Une bonne nouvelle tout de même :

" Des toiles de C. TILLY  à la maison de retraite "

C'est tout de même mieux que des toiles d'araignées : n'est-ce pas ?


Et pour finir ; une véritable information du public (Ouf, il était temps)

" L'enquête publique du SCOT démarre bientôt "

Ce que l'article ne dit pas est que le commissaire enquêteur recevra les doléances des pontavénizoneux le 4 janvier 2013 de 9h à 12 h.

Seulement 3 heures ! Mais c'est à peine le temps pour moi de me mettre à table, avant de commencer à discuter sérieusement de ce SCoT que je conteste :

Voir cet été sur ce blog.

Je n'ai pas fini de hurler à la mort (de Pont-Aven) : croyez-moi.

--------------------------------------------------------------------------------- 


Partager cet article

Repost 0

Mes dernières coupures de presse

Publié le par chercheur d'histoires

Mes dernières coupures de presse ...

Voici les dernières coupures de presse qui vont rejoindre mon fonds de bibliothèque de la mémoire de Pont-Aven ... et de la CCa depuis qu'elle existe.


- Vendredi 23 novembre : 

Pont-Aven : " Vente du mobilier de l'ancienne mairie "

Pour attirer les foules, les organisateurs de cette vente auraient pu ajouter à leur annonce : " Y compris les tableaux qui ornaient les salles de l'Hôtel de Ville ". 

  A Pont- Aven, on n'est plus à un mensonge près.

Le même jour, c'est le Président du Conseil Général qui vendait aux enchères les meubles de son bureau.

La crise n'épargne plus personne.

- Samedi 24 :

Pont-Aven : "Joli succès pour le papotage organisé par le musée" 

Je dirais plutôt : joli pipotage

- Lundi 26 :

Pont-Aven + CCA : " Atelier de décorations de Noël pour les enfants "

Voir la suite plus en avant le mercredi 28 

- Mardi 27 :

Concarneau : "Au fil des toiles"

Une nouvelle fois, le service du patrimoine de la ville propose aux concarnois de découvrir le fonds de tableaux ... de son futur musée : " en création " 

Une affaire qui commence à prendre forme, n'en déplaise aux pontavén'arts.

 

Concarneau : "l'Art déraille" au Centre des Arts.

- A Pont-Aven, la municipalité promet que l'Art sera la future locomotive du pays.

- A Concarneau, l'art déraille.

Qui croire ?


Pont-Aven : "le dégradé à l'atelier d'art plastique"

Affirmer que Pont-Aven est dégradée, voilà au moins quelqu'un qui ne déraille pas.

- Mercredi 28 :

La suite sera pour demain ...

--------------------------------------------------------------------------------- 


Partager cet article

Repost 0

Dernière minute :

Publié le par chercheur d'histoires

Dernière minute : 

Les lasc'arts du Hang'art sont rentrés.

Leur croisade culturelle internationale s'achève dans l'allégresse.

Pour marquer l'événement pour l'éternité, je propose qu'une Croix de Mission  soit érigée en leur honneur.

Si votre chère Bis-Hautaine avait l'idée de demander mon avis, je lui proposerais le sommet de la Tour de Rustéphan après sa réfection prochaine prévue pour ...  la Saint Glinglin.

- Hélas, cette croix ne pourra être taillée dans l'un des fûts des grands chênes de Nizon : c'est trop tard pour y penser.

- Cependant, une autre opportunité se pointe à l'horizon. l'ancien arbre de la Liberté de la commune n'a plus que quelques semaines pour vivre heureux sur l'ancienne place de l'ancien hôtel de ville. Ce symbole de Liberté est devenu obsolète à Pont-Aven et le bourreau de service n'attend plus que le signal de son chef suprême pour trancher en rondelles ce vieux chêne républicain réformé.

Vous n'êtes pas de mon avis ? Pourtant, l'idée d'en faire une croix de mission n'est pas plus idiote que de transformer en sculpture de merde les vieux chênes de Nizon comme cela avait été décidé par la municipalité il y a deux ans.

---------------------------------------------------------------------------------



Partager cet article

Repost 0

Le Tic Tac des moulins

Publié le par chercheur d'histoires

Le Tic Tac des moulins

La musique adoucie les mœurs mais crève aussi parfois les tympans.

Ma bibliothèque est riche d’une dizaine d’ouvrages ou revues du XIXe siècle relatant

«  les tintamarres assourdissants du tic tac des moulins de Pont-Aven »

Tous ces ouvrages ont emprunté cette petite formule à un texte écrit par Jacques CAMBRY « Voyage dans le Finistère  en 1794 -1795 »

( Prochainement je vous proposerai de lire ici le paragraphe de ce bouquin consacré à Pont-Aven)

Dernièrement, le titre d’un article de presse a attiré mon attention et c’est pour moi l’occasion d’en faire ma quotidienne.

« Un trio a réchauffé le Moulin du Grand Poulguin » 

(Petite précision : Ce trio est celui de musiciens et non pas un tri aux déchets comme pourrait le faire croire la suite de cet article)

Un doute m’habite : que voulait dire notre chère correspondante de presse :

- Est-ce le trio qui a joué de la musique réchauffée comme du mauvaix café bouilli ?

- Ou est-ce le Moulin du Grand Poulguin qui sert du réchauffé à ses chers clients ?

Je compte sur vous pour me donner la (ou les) bonne réponse, mais pour l’instant je poursuis cette quotidienne dédiée à l’actualité musicale du pays.

Depuis deux semaines, cette actualité musicale est débordante comme seule l’Aven sait parfois orchestrer.

J’ai lu ça dans la presse, mais bizarrement (CAMBRY avait remarqué mille bizarreries au creux de la vallée profonde dans laquelle le bourg de Pontaven s’est blotti),

lorsque j’arpente les rues des bourgs de la commune, je n’entends que du tocsin  et son tintamarre assourdissant qui me crève : et le cœur et les tympans.

Conclusion :

La presse du pays des moulins a les oreilles fines (Lijour) pour du son (sorti du moulin) que je ne sais entendre …

… estompé par celui des cloches en deuil.

--------------------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

Des nouvelles fraîches

Publié le par chercheur d'histoires

Des nouvelles fraîches ... 

Des nouvelles fraîches ... comme des glaçons

L'un des lecteurs de ce blog m'a encore reproché d'être trop passéiste dans mes propos. J'ai compris la leçon, aujourd'hui je ne vous apporte que des nouvelles fraîches.

En épluchant la presse récente et des légumes pour faire une bonne soupe aux navets : je n'ai retenu pour une fois que des nouvelles aussi fraîches que mes légumes.

... " Les nouveaux habitants ont été accueillis par les élus "

Je vous ai promis de la soupe fraîche : comme vous pouvez le remarquer, chose promise chose due. 

En observant la photo d'illustration de l'article, j'ai eu l'impression d'avoir déjà vu la même dernièrement lorsque la municipalité a rendu visite à la doyenne de la MAPA pour ses 107 ans.

Mais non, je me trompe, sous la photo il est dit que :

" Ces nouveaux habitants sont presque tous nés à Pont-Aven, et : après avoir vécu leur vie professionnelle ailleurs, sont revenus au pays natal pour y vivre une retraite heureuse malheureuse " (j'ai rectifié une coquille)

... Ce n'est pas tout.

Un appel vient d'être lancé dans les médias du coin pour inviter les cinquantenaires de la commune à se réunir.

Je proteste : il est indécent de faire appel "aux cinquantenaires de la commune" ...

... lorsque l'on s'adresse aux jeunes du pays.

En tous les cas, pour sûr, j'ai compris la leçon : je n'oublierai plus que dans la cité tout le monde jêune le vendredi. De la jeunesse, il n'y a que ça de vrai.

Je suis d'accord : Il y en a marre des passéistes.

---------------------------------------------------------------------------------




Partager cet article

Repost 0

Que du bonheur (IV)

Publié le par chercheur d'histoires

Que du bonheur (IV)

- Motus et bouche cousue -

....................................................................................................................................................................

Je viens de prendre connaissance du permis de construire du futur musée délivré le 19 novembre au nouveau propriétaire (?) de l'ancien hôtel de ville.

J'y ai découvert qu'en matière de politique communale, il y a encore pire que le motus et bouche cousue présenté ci-dessous. La fin justifiant les moyens, la trahison est devenue une pratique courante à l'égard de la population depuis que le malheur d'un projet de musée est tombé sur notre petit village.

Ce permis est une bombe à retardement qui : si elle n'est pas désamorcée d'urgence, va exploser au milieu de ce frêle village.

................................................................................................................................................................;

Suite et fin  de l'article sur la semaine passée :

. Motus et bouche cousue sur le sort de la précieuse collection de costumes bretons anciens que l'association "Patrimoine et Culture" avaient récoltée il y a 25 ans,  auprès de généreuses familles de Pont-Aven pour être conservée dans le patrimoine commun des habitants : un petit trésor qui était conservée dans une pièce de l'ancien hôtel de ville.

.. Motus et bouche cousue sur les raisons du sabordage - resté top secret - de cette association. (et de l'association "sauvergarde de Pont-Aven")

... Motus et bouches cousues sur le devenir du bas de laine bien rempli de cette assos.

.... Motus et bouche cousue de la presse sur ces brûlants sujets.

Y aurait-il : l'air de rien,  un nouveau détournement occulte de patrimoine communal dans l'air ? 

- Vous avez dit "entourloupe" ?

- ça m'la tout l'air.

- Mais alors, c'est pas une gendarmerie qu'il faudrait construire dans le bled mais une prison ... au plus près d'une fidèle clientèle.

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Que du bonheur (III)

Publié le par chercheur d'histoires

Que du bonheur (III)

Que du bonheur : OUI, mais juste pour une semaine.

..................................................................................................................................................................

OUF ! Le musée est à nouveau au menu de nos journaux.

Une bonne nouvelle en amène une autre :

Il y a du musée au menu de la Pension Gloanec

C'est Gauguin qui va être content.

..................................................................................................................................................................

Que du bonheur : suite


Dès cette semaine, il faut déjà parler non plus de gratuité mais de cherté.

De la cherté des projets de la municipalité, et de ses conséquences : la "chair ôtée" sous les pieds de ses contribuables par exemples.

De la cherté des produits peints - ou préparés à la sciure de bois - vendus par les chers hôtes des boutiques du centre ville : autre exemple.

. passons sur la cherté des cercueils et du café-gâteau des : "après l'enterrement". 

Du bonheur à Pont-Aven ? il faut se lever de bonne heure pour en profiter.

Du malheur ? : Ne parlez pas de malheur mal'heureux :

Ne parlez surtout pas de l'omerta importée à Pont-Aven depuis un demi-siècle.  

- Motus et bouche cousue est la nouvelle devise du pays :

Vous ne le saviez pas ? ...


Attention à la chute ! ...  elle sera pour demain 

---------------------------------------------------------------------------------


Partager cet article

Repost 0

Rien que du bonheur (II)

Publié le par chercheur d'histoires

Rien que du bonheur (II)

......................................................

Ce matin, rien ne va plus :

La presse a oublié de nous informer sur les inactivités récréatives du musée en recréation.

Heureusement que tout le monde s'en fout.

.....................................................................................................................................................................

Rien que du bonheur : suite

-  D'autre part, les Nouilles-Yorkais nizoniais ont enfin pu quitter les Etats-Unis. Nous venons d'apprendre qu'ils ont décidé de faire une halte à Paris avant de rentrer à la niche :

Que du bonheur pour eux aussi

 Il reste à espérer que la Tour Eiffel tienne le coup durant leur visite de la Capitale, et que l'idée d'aller saluer De Gaulle à l'Elysée ne leur vienne pas à l'esprit. 

Pour eux : "l'amour de l'Art est sur les Champs"

Aussi : connaissant les lasc'arts, je pense qu'ils seraient cap d'y griller un cochon sous l'Arc-en-ciel de leur Triomphe.

+ + +

Que du bonheur, oui mais juste pour une semaine ...

C'est tout pour aujourd'hui : A demain

--------------------------------------------------------------------------------- 


Partager cet article

Repost 0

Rien que du bonheur (I)

Publié le par chercheur d'histoires

Rien que du bonheur (I)

..............................................................................................

Je commence par une nouvelle 'pensée du jour" sur l'actualité nationale :

Ils ont é'Copé tellement fort qu'ils ont mis le feu à l'arène. Les pauvres : depuis dimanche soir, ils n'ont plus d'eau pour éteindre l'incendie qui se propage dangereusement dans le désert d'intelligence politique de la Grande France.

L'art rend fou : la poli'tic auss, mais le pire est lorsque les deux s'associent : comme actuellement à Pont-Aven ...  pour mettre le feu au cul de la reine.

Par ailleurs, j'espère que vous n'avez pas oublié de lire le nouvel article de presse quotidien sur l'inactivité débordante du musée en récréation.

....................................................................................................................................................................

Revenons à nos dociles montons noirs pontavénins :

"Rien que du bonheur" 

Depuis une semaine les pontavén'arts vivent dans le bonheur.

Et oui, tout peut arriver pour ceux qui savent attendre ... jusqu'à la mort.

C'est mauvais pour ce blog qui ne sait se réjouir que du malheur des autres.

Cette semaine, je n'ai donc à me mettre sous la dent que des broutilles sans intérêt.

... La récréation n'est-elle pas déjà un moment de bonheur ? ... surtout lorqu'elle se prolonge durant des années sans incidence sur la solde des matelots !

... Jeudi dernier, lors de la réunion mensuelle du "café économique" il fut question de

"gratuité"

Que du bonheur en quelque sorte.

C'est normal pour une réunion autour d'un "café dit économique"

... Durant la semaine, le cercle cel'tic et le com'mité des fleurs d'ajonc ont déménagé leurs ricous mités stockés dans l'ancien hôtel de ville vers un nouveau local tout propre et repeint que la municipalité leur a octroyé dans l'enceinte de la nouvelle mairie provisoire :

Encore que du bonheur.

Encore que ?  ...

--- A demain ----------------------------------------------------------------


  


Partager cet article

Repost 0

Les arroseurs arrosés

Publié le par chercheur d'histoires

Les arroseurs arrosés

Ce week-end ils n'ont pas été à la fête.
Comme le disent les marins d'eau saumâtre pontavénins :

Ils ont é'COPÉ 

............................

Quoi d'autre ?

Les employés de la CCa ont démonté les volets bariolés comme nul autre pareil, de la future tour de Ba'belle Angèle.

Bon débarras pour l'image de Pont-Aven qui n'avait pas besoin qu'on en rajoute une couche de déjections.

Ils vont pouvoir y coller le permis de construire de cette "tour de con" qui vient d'être signé en toute discrétion pour ne pas alerter les opposants à cet "inutile projet" comme je dis ou "d'inintérêt public" comme il se chante bruyamment du côté de Nantes ces jours-ci.

Il y en a dans le coin qui en sont aussi contents que mon chien lorsqu'il remue la queue.

Mais : croyez-moi, il y a des queues qui vont bientôt finir entre les jambes  ... ou sous une soutane.

Ils ne seront pas loin des arroseurs arrosés : des "Héros" en quelque sorte.

---------------------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>