Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une chambre funéraire à votre service

Publié le par chercheur d'histoires

Une chambre funéraire à votre service

La municipalité pontavéniaise vient de décider d'autoriser la construction d'une chambre funéraire dans la zone artisanale de Cleuz Nizon.

Je reconnais que c'est une bonne décision sachant que dans la cité des fleurs d'ajonc fanées, les hospices (de luxe) poussent comme des chrlsanthèmes

Une chambre funéraire implantée dans une zone d'inactivité, je trouve étonnant que personne n'y ait pensé avant.

Vu la situation de la commune, je conseillerais bien déjà aux membres de la future municipalité de commencer à réfléchir sur l'idée de transformer cet espace désertique en future pépinière de chambres funéraires.

De surcroît, il pourrait judicieusement y être édifié le grand monument aux morts du

pays,

dédié par exemples : à son défunt petit musée, à son ex grand Hôtel de Ville et ses si indispensables toilettes publiques, à ses anciennes petites écoles, à ses bonnes galettes dorées et ses fines croûtes etc ...

à ses chemins creux et son chemin de fer ! ...

Sans oublier ses Bonnes Hôtesses et leurs bistrots rigolos ...

et un plus tard, à sa poste, sa perception et surtout : à feu Rustéphan la maudite.

Le tout se déclinant en un merveilleux circuit touristique pour cargaisons de vieillards.

Une activité en plein essor sur la commune.

--------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

A quand ?

Publié le par chercheur d'histoires

A quand ?

J'ai appris que les chefs cuisiniers étaient dorénavant autorisés à rouler leurs filets de poisson dans de la farine animale avant de les passer au grill.

A quand de la farine animale dans les galettes du coin ?

J'ai le chic de poser des questions pertinentes, vous ne trouvez pas ?

Il fut bien un temps où les galetteux de la cité des moulins à farine se procuraient du beurre à bon compte dans les énormes stocks européens de beurre réformé.

Lorsqu'il s'agit de se faire du blé, ce n'est pas les moyens mais la faim du peuple qui compte comme le dit le proverbe.

Mes propos sont d'autant plus pertinents que Pont-Aven n'a plus de poissons à nourrir depuis la fermeture de sa pisciculture.

Aussi, que faire des carcasses porcines Nizonaises : de l'ART  ou de l'argent ?

-----------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Y en a mare

Publié le par chercheur d'histoires

Y en a mare

J'ai trouvé dans mes lasagnes de cheval de la viande de bœuf.

Quel est le zèbre qui a bien pu se permettre cette entourloupe ? 

Je pensais que plus vicel'art que les pontavénimeux, ça n'existait pas.

Et bien si.

J'ai beau hurler comme un veau ... orphelin en raison de ces douloureuses circonstances,

personne ne m'écoute.

-----------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Le dessert que je vous ai promis

Publié le par chercheur d'histoires

Le dessert que je vous ai promis

Samedi dernier, les journaux locaux ont complaisanment commenté comme d'habitude cette première rencontre entre les animateurs du futur musée pontavéniais et la peau de chagrin de son Grand public.

J'ai reconnu sur la photo de presse les trois retraités curieux comme des fouines, ayant eu l'idée saugrenue de se déplacer : par habitude sans nul doute !

Pour tout dire je n'avais jusqu'à présent pas remarqué que ces trois pontavénounours manifestaient des signes de sénilité avancée.

Le prêche du commentateur a tourné en rond autour "des cinq séjours de Gauguin en Bretagne" : ça sent le moisi, vous ne trouvez pas ?

Il paraît pourtant que " les quelques amateurs présents ont apprécié cet éclairage"

La presse, très fidèle au service de communication de l'établissement, ne s'est pas privée pour annoncer une énième fois que :

" Le musée de Pont-Aven reste très actif et propose d'autres rendez-vous durant ces vacances scolaires "

Dans n'importe quelle autre activité humaine, un bide aussi désastreux aurait mené les initiateurs d'une : aussi coûteuse qu'inutile opération de séduction de cette envergure, à écourter leur programme.

Il n'y a plus que dans les GRANDES INSTITUTIONS CULTURELLES à la française que la gabegie foisonne encore malgré la crise de larmes et de sang que : nous les gueux, subissons un peu plus durement chaque jour.

---------------------------------------------------------------------------------.




 

Partager cet article

Repost 0

Les amis, la CCa nous gâte (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Les amis, la CCa nous gâte (fin)

LA SUITE DE VENDREDI

Il ne doit pas être trop difficile pour la conservatrice d'un musée de renommée internationale de trouver un remplaçant à ce maître usé jusqu'à la toile de ses tableaux.

Durant la première conférence de ce cycle : tout autant répétitif à l'infini qu'infernal, j'espère au moins que les membres de la secte du christ jaune auront enfin appris une bonne fois pour toutes que Gauguin n'est pas l'inventeur de la galette à Pont-Aven.

Des Gauguin ?, Pont-Aven fabrique des phénomènes de ce type par dizaines chaque année.

Grands Maîtres de la CULTURE pontavéniaise : Un petit effort SVP . Trouvez-nous un gauguiniste faiseur de JOLLY tableaux pour remplacer l'authentique mort-vivant.

Des remplaçants , ça marche dans les domaines du foot et des biscuits secs, alors pourquoi pas dans celui de la peinturlure ?

Il y aurait sans doute la solution de désigner l'un des artistes en réserve dans un hangar de Nizon, mais il paraît qu'ils ne sont : pour l'instant, pas assez mûrs.

Faute de poire mûre, je vous proposerai un autre dessert demain ...

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Vu d'ici, ça semble bizarre autant qu'étrange

Publié le par chercheur d'histoires

Vu d'ici, ça semble bizarre autant qu'étrange

En épluchant la presse du coin, je suis tombé sur le cul.

A SCAER, un élu vient de déclarer que " 50 familles s'étaient fixées sur la commune depuis 5 ans "

Durant tout ce temps, à Pont-Aven ont fixait des tableaux aux murs.

Bref comme on dit en matière de pépins, Pont-Aven est dans le pétrin de ses pâtes à croûtes depuis 5 fois 5 ans au moins.

-----------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Les amis, la CCa nous gâte

Publié le par chercheur d'histoires

Les amis, la CCa nous gâte

Avez-vous pris connaissance du dernier programme des animations

du Musée de Pont-Aven ?

Je vous l'offre :

.....................................................................................................................................................................

musee.jpg

....................................................................................................................................................................

Le menu est copieux à souhait.

Ils ont mangé du cheval ou quoi ?

En tous les cas, cette fois ils ont sorti l'artillerie lourde pour essayer d'attirer

les morts-vivants de la commune dans leurs filets de pêche au public.

La tête de l'Art est au programme. C'est vrai qu'il nous manquait douloureusement depuis plusieurs mois,

mais comme d'habitude, je ne suis pas content.

Les dirigeants de la CCâ pourraient tout de même laisser en paix ce viel'art.

Je trouve indécent d'exploiter jusqu'à l'épuisement la mémoire de ce cher Gauguin.

Même le Pape a eu le droit à une préretraite bien méritée. Alors, pourquoi pas lui ?

Il ne doit pas être trop difficile ...

La fin de l'article demain au déjeuner

---------------------------------------------------------------------------------




Partager cet article

Repost 0

Sans blague !

Publié le par chercheur d'histoires

Sans blague !

La municipalité vient de décider de donner un toit aux sans abris de la commune.

Un local les attend les bras ouverts : les portes bancales et les fenêtres branlantes, mais bien placé au bord de l'eau.

C'est vrai qu'il est un peu délabré, un peu trop isolé et particulièrement difficile d'accès,

mais les élus ne pouvaient tout de même pas apporter le même confort aux classes sociales inférieures de la commune qu'aux nantis en soif de culture fréquentant dignement les musées de France.

Et oui, après des années d'errance, les secouristes du coin ont enfin trouvé un toit ... ... percé : la maison de garde de l'ancienne pisci'culture.

Elle se situe en zone inondable ? peu importe, il y aura toujours dans le coin un secouriste pour faire du bouche à bouche aux miséreux bouseux en train de se noyer par désespoir dans l'Aven.

---------------------------------------------------------------------------------


Partager cet article

Repost 0

Le Conseil Communautaire de la CCa

Publié le par chercheur d'histoires

Le Conseil Communautaire de la CCa

Les conseillers de la communauté d'agglomération se sont réunis à Rosporden jeudi dernier.

Le Président a déclaré qu'il devenait nécessaire que la CCa contacte de lourds emprunts

pour faire face à leurs GROS projets.

Exemples "phares" :

- Celui de la construction d'un splendide hôtel communautaire à Concarneau (2,5 M €)

- Celui de la destructuration de l'ex hôtel de ville de Pont-Aven pour y construire un splendide Musée ( 8,2 M €)

Ouf pour nous : les générations futures règleront la facture.

bravo : Il fallait y penser.

Un peu plus de plus de dettes, cela ne changera pas grand chose pour eux  non ?

M. le président n'a pas pour autant oublié ces générations futures.
Pour leur assurer des emplois, la CCa va investir dans l'aménagement de pépinières d'entreprises écopôle sur le territoire de Concarneau ... et pour les amuser lorsqu'ils seront en chomage, une spendide piscine au Porzou à Concarneau (10,9 M €)

Les jeux sont faits,

et ? ...

... Les dés sont pipés pour la pourtant nécessaire revitalisation du trou du cul bordé de peinture pontavéniais.

Les craintes que j'esprime ici régulièrement depuis plus de trois ans se confirment un peu plus chaque jour.

J'ai aussi de + en + l'impression de pisser dans un violon ...  pendant que d'autres chient dans la colle.

Ah ! les colles de Pont-Aven : quelle belle trouvaille.

------------------------------------------------------------------------------ 

Partager cet article

Repost 0

Attention : bonnet d'âne !

Publié le par chercheur d'histoires

Attention : bonnet d'âne !

Tout récemment, la mairesse de  Pont-Aven a dépêché sur place les membres supérieurs de son Conseil Municipal lors de l'inauguration de la pose de panneaux rigolots comme eux, près le l'école primaire de Nizon.

Vous avez certainement vu leurs bouilles sur la photo jointe à l'article concernant ce grandiose événement dans les journaux du coin.

ecole.jpg

Ces panneaux sont rigol'arts comme tout

Observez bien sur la photo ci-dessus le second panneau situé juste derrière celui qui vient d'être posé :

 - Pour les automobilistes il signifie :

"Attention : bitume ondulé"

Pour les écoliers du primaire :

"Attention au bonnet d'âne ! " 

A mon avis, Celui là est mal implanté.

Je le verrais mieux à l'entrée de la mairie,

et en ce lieu, je ne dirais pas :

"Attention : passage piétons "

mais 

"Attention : pas sages les con'seillers"

---------------------------------------------------------------------------------


 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>