Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Séismique ! (page 2)

Publié le par chercheur d'histoires

SVP les élustucrus du cru : sauvez les meubles du patrimoine historique de la ville !

SVP les élustucrus du cru : sauvez les meubles du patrimoine historique de la ville !

Séismique ! (page 2)

Excellente initiative mon Saigneur tout puissant ! ...

... Sauf que l'on ne retrouve dans tes propos que le ratapla  bla-bla-bla habituel des blaireaux du coin. 

Que du bla-bla-bla aussi plat que mou, devenu rituel depuis le règne de Rivet.

La réalité est que depuis 50 ans, les pontavénounours : et plus particulièrement les jeunes du coin,  attendent en vain un geste des municipalités successives envers l'EMPLOI.

Tout le reste ne peut qu'être que d'illusoires fadaises pour l'avenir de la commune et de ses habitants.

 Comme le dit l'agaçante CHARLiO'T : "Pour être un tantinet crédible : mets-toi ça une bonne fois pour toute dans ta tête mon pauvre J.M."

..........................................................................

Cela dit : Quelles sont donc les bonnes nouvelles des actions municipales 2016 annoncées par M le maire dans son bulletin de désinformations municipales ? 

- La révision du PLU est en route : OK

Mais ne serait-ce pas : comme se demande de façon pertinente la  CHARLiO'T,  pour poursuivre la voie de la déroute de la commune ?

Pour moi, le chiant observateur, il ne peut y avoir le moindre doute sur la triste réalité des postures politiques locales depuis la fin du siècle dernier : 

Les passe-droits ont valeur de Loi, pour une certaine caste supérieure qui se croit tout permis dans le pays.

Pour les autres, la loi se décline à coup de triques.

 Aussi : pour un maire de Pont-Aven, osé aborder aujourd'hui la notion de Plan Local d'Urbanisme est une plaisanterie de très mauvais goût .

Tous ceux qui lisent régulièrement ce blog connaissent le génie et la dextérité des maires du coin dans leur talent de détourneur des règles d'urbanisme en vigueur lorsque bon leur semble.

N'est pas madame la soutanesse ?

Au fait J.M. : où en es-tu des discussions avec la CCa ? ... afin qu'elle aménage enfin les stationnements liés à son musée pontavéniais : comme l'exige le PLU en vigueur hors des espaces publics, et à proximité de l'édifice" 

Cet édifice servant d'appât à touristes ... sans orifice de sortie de secours vers l'extérieur va-t-il sans dire une nouvelle fois ici ! ! ! ?

Avant même de commencer une pré-étude de révision du PLU, il est indispensable que M le Président de la CC'ânerie réponde très sérieusement à cette question fondemmentale pour l'avenir de la commune de Pont-Aven et de ses 2800 habitants.

L'urbanisme est un domaine de compétence transféré à la  CCA, et ça change tout M le maire de Pont-Aven.
Jean-Marie, serais-tu capable de défendre les intérêts de tes citoyens et celui du devenir de ta paroisse, face à l'adversité apportée par le SCOT de la CCA ?

A suivre demain

-------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Séismique ! (page 1)

Publié le par chercheur d'histoires

SVP les élustucrus du cru : sauvez au moins les meubles du patrimoine historique de la ville !

SVP les élustucrus du cru : sauvez au moins les meubles du patrimoine historique de la ville !

Séismique ! (page 1)

J'ai dû, une nouvelle fois, me gratter la tête avec une épingle à cheveux pour décortiquer le contenu du dernier Bulletin d'Informations Municipales qui vient de sortir de la boîte de Pandore municipale.

Il faut reconnaître que dans son édito, en matière de stupidités, J.M. l'Edit toto,  rivalise d' hauts le cœur avec son prédécesseur : Ce qui : à priori, n'était pas évident.

Bravo M le maire : tu progresses à grands pas dans le vide.

Dans une inattendue envolée lyrique, tu oses même une petite touche de brexit : de breizxit.
"L'un des problèmes de notre société, c'est que les gens ne veulent pas être utile, mais importants" (Winston Churchill)

Haut le farceur ! : M le Ministre de la Kulture de la CC'ânerie vole à vau-l'eau.

Pour une fois je suis bien du même avis que M le maire, ....

... du moins si ce pamphlet s'adresse à la conserv'atroce du coin, et dans une moindre mesure :  à l'Adjoint à la gri(se)culture de la CC'ânerie.

................................................................................................................................

D'autre part, nous observeront dans ce bulletin-tintin, que J.M. tient à rappeler à ces admisinistrés que pour lui :

"La communication sur les actions municipales est importante, aussi souhaite-t-il informer les pontavénistes (Quel affreux nom) sur les sujets en cours et faire un point d'étape sur les réalisations de l'année 2016"

Excellente initiative mon Saigneur tout puissant !

A suivre demain

-------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Annonce d’une nouvelle projection de photographies

Publié le par chercheur d'histoires

Annonce d’une nouvelle projection de photographies

Annonce d’une nouvelle projection de photographies

La prochaine projection de photographies anciennes à la MAPA,

Organisée par mon asso : «Le carré Long»

Se déroulera mercredi prochain : le 31 août 2016 à partir de 16h30
Je présenterai cette fois des photographies de Laurent LECLAIRE.

Un bref commentaire sur le personnage :

Laurent LECLAIRE est né à Paris le 25 février 1868, fils du peintre sculpteur Edme Laurent LECLAIRE, un artiste bien connu des Salons des Beaux Arts parisiens de la fin du XIXe siècle.

Après une carrière dans les Chemins de Fer à Paris, il séjournera aux débuts des années 1900 dans la célèbre Villa Kersellec au Pouldu (Clohars Carnoët) ;
Le 03 avril 1907, il épousera Louise Chambert : une habitante de cette commune.

Des descendants de la famille Chambert se fixeront plus tard à Pont-Aven.

Ils se feront construire une demeure tout au bout du Petit Quai (Rue Brizeux)

En 1909, après de nombreuses randonnées photographiques en Bretagne, il s’installe photographe portraitiste professionnel à Pont-Aven :

Une profession qu’il poursuivra sur place jusqu’à son décès en 1929.

Il restera dans la mémoire de Pont-Aven, le premier photographe local du quotidien des habitants et des évènements locaux.

De nombreux peintres feront en particulier appel à lui pour photographier leurs œuvres.

Robert GRAVIER poursuivra cette fonction de 1929 à 1963,

lui-même suivi par Michel THERSIQUEL de 1967 à 1973.

-------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Plus un seul chef d'œuvre à Pont-Aven ?

Publié le par chercheur d'histoires

Plus un seul chef d'œuvre à Pont-Aven ?

Plus un seul chef d'œuvre à Pont-Aven ?

Mais où sont donc passés les 15 Chefs d'Œuvre de la CC'ânerie ?

15 Chefs d'œuvre dont des reproductions "grandeur nature" et produites "en haute définition", se sont baladées, durant les quatre interminables années de fermeture du musée :

- Baladés comme de miséreux nomades, de mairie en mairie dans toutes les communes de la CCâ et de la Cocopaq. 

- Séjournant parfois,  comme des misérables immigrés sans logis, dans les lumineuses vitrines des commerçants de la Cité des anciens Peintres de talent : ...

... Des commerçants se prenant sans doute pour de Grands Amateurs d'Art ?

...............................................................................................................................................................................................................................................................................

Mais où sont donc passés les 10 autres Chefs d'Œuvre qui furent les principaux sujets des papotages de l'Espace d'Information de la CC'ânerie, proposés aux badauds durant ces quatre tristounettes années sans musée pour s'amuser ?

...............................................................................................................................................................................................................................................................................

L'ouverture du croûteux musée de la CC'ânerie, n'était-elle pas l'occasion idéale de présenter ces chefs d'œuvre : pour la première fois visibles en chair et en os ???

Où sont donc passés tous ces fabuleux fumeux chefs d'œuvre madame la prestigitatrice ? ? ?

Les vieill'arts du coin comme moi voudraient bien les voir : au moins une fois avant de rendre l"âme.  

Madame la roublarde conserv'actrice, pourquoi êtes-vous si atroce envers les péquenauds du coin ?

Ces gens qui : il faut de dire, contribuent malgré eux  activement à l'évolution de votre fulgurante carrière !

La pensée du jour du Seigneur, proposée par la CHARLiO'T :

Au pays des moulins, il est dégueulasse de rouler les gens dans la farine ...

... avec uniquement des ... Roues'Art : 

Des œuvres certes, magnifiquement encadrés ...

... Oui mais encadrés par un personnel qui : lui au moins, est compétent dans sa fonction !

----------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Un jeu de grattage à 7 euros

Publié le par chercheur d'histoires

Toujours pas transféré au musée ?

Toujours pas transféré au musée ?

Un jeu de grattage à 7 euros

Pour la modique somme de 7 euros, vous pouvez participer au Grand jeu de grattage du siècle.

Il suffit d'être un peu demeuré : c'est tout.

"De quoi s'agit-il ?" me demande en ce grattant la tête la CHARLiO'T.

C'est simplet : Le premier visiteur qui réussira à découvrir un Chef d'Œuvre dans la collection de tableaux du musée de la CC'ânerie gagnera une botte de foins.

Attention : Tricher n'est pas jouer : il est interdit de gratter les beaux tableaux accrochés aux murs, pour espérer désespérément d'en trouver une trace.

Avec 70 000 visiteurs, qui l'ignore encore ? : Dans ce Plus Grand Musée de l'Univers consacré à la Sacrée Ecole de Pont-Aven,

il n'y a pas plus de Chef d'Œuvre sous les couches de peinture qu'en surface. 

Et puis : pour ceux qui aiment le foin, ... ils n'ont qu'à contempler ce blog. C'est gratuit.

--------------------------------------------------------------------------------

Les photos du jour :

Celle d'en haut :

Le "1% Culturel" des âneries de dame la soutane n'a toujours pas rejoint les salles des Chefs d'Œuvre du musée de la CC'ânerie comme vous pouvez le remarquer sur cette photographie.

Celle d'en bas :

Les glands de ce chef d'œuvre pontavéniais ont produit au moins deux P'tits admirables C. d'Œ.

Vous pouvez les découvrir en vous promenant le long des parterres du jardin Grall.

-------------------------------------------------------------------------------- 

 

 

Il a produit des p'tits comme celui-ci !

Il a produit des p'tits comme celui-ci !

Partager cet article

Repost 0

LE MANOIR DE RUSTEPHAN (Volet 4)

Publié le par chercheur d'histoires

Rustéphan : décors de légendes

Rustéphan : décors de légendes

LE MANOIR DE RUSTEPHAN (Volet 4)

Je remercie M Claude Fagnen, Directeur des publications  de la Société Finistérienne d'Histoire et d'Archéologie, de m'avoir apporté sa confiance en me proposant de préparer cette publication : sa maquette comprise.

Il m'avait assuré de son soutien au cas où une opération de sauvetage de l'édifice aurait été menée.

En outre, j'avais accepté le poste de délégué (bénévole) de la Fondation du Patrimoine du Finistère dans cette optique.

Etc, etc, sans résultat. 

Pourquoi autant de mépris envers ces majestueuses ruines de la part des élus du coin et des Grands Services Administratifs Départementaux, Régionaux et Nationaux  ?

Pour se mouiller dans les  gravissimes tricheries du permis de construire du musée de la CC'ânerie, ils n'ont eu aucune retenue par contre !

Ma conclusion du jour :

Ces ruines ont deux défauts :

- Elles n'ont pas le caractère sacré des architectures religieuses. 

Cela compte énormément à Pont-Aven : il faut le savoir.

- Gast-à-gast : Elles n'ont pas été peintes par Gauguin.

Ne cherchez pas trop autre chose.

------------------------------------------------------------------

Le dos de la plaquette

Le dos de la plaquette

Partager cet article

Repost 0

LE MANOIR DE RUSTEPHAN (Volet 3)

Publié le par chercheur d'histoires

Leçon d'architecture

Leçon d'architecture

LE MANOIR DE RUSTEPHAN (Volet 3)

Une leçon d'architecture donnée par des Constructeurs de Cathédrales de la fin du Moyen Age (1480), 

et concernant un édifice du pur style : "Renaissance naissante"

......................................................................................................................................

La leçon du jour de la CHARLiO'T :

On ne peut pas faire l'école buissonnière durant sa nécessaire sauvegarde : N'est pas J.M. ?

Si tu ne veux pas t'occuper d'un encombrant "tas de cailloux" comme le pense la majorité des élustucrus pontavéniais, change de métier mon vieux ! 

Pont-Aven vaut mieux que ces espèces de con'arts de pontavénains de jardin qui ruinent le pays depuis des lustres tout de même.

-------------------------------------------------------------------------------- 

Leçon d'architecture (suite)

Leçon d'architecture (suite)

Partager cet article

Repost 0

LE MANOIR DE RUSTEPHAN (Volet 2)

Publié le par chercheur d'histoires

Leçon de droit

Leçon de droit

LE MANOIR DE RUSTEPHAN (Volet 2)

Note de l'auteur :

"La notion de bien vacant et sans maître" introduite dans le Code Civil

Depuis 2004, la Loi différencie les biens vacants (assurances vie en déhérence par exemple) qui deviennent une fois reconnus, la propriété de l'Etat,

et les biens sans maître (les biens fonciers et immobiliers sans propriétaire avéré) qui sont directement alloués aux communes. (sauf refus des municipalités concernées)

Il y a environ 15 ans, j'avais découvert (c'était mon métier) que ces ruines n'avaient pas de propriétaire en titre : mais ça, dans le coin, personne ne voulait l'entendre :

Une fausse et tenace légende attribuant ce fonds aux riverains.

Durant plus de 10 ans, je n'ai eu de cesse d'interpeller les élus de Pont-Aven et les architectes des Bâtiments de France, afin que la commune diligente la procédure qui ne pouvait que mener  à la reconnaissance officielle de l'état de ce bien, fortement présumé pour moi, sans maître.

Durant tout ce temps, j'ai régulièrement lancé des alertes de dangerosité de ses ruines, en forçant ainsi la municipalité à réagir (Assez mal d'ailleurs à mon égard)

J'avais adressé au maire précédant un "Mémoire sur les aspects juridiques" de l'affaire afin de forcer le destin.

Aujourd'hui, ce trésor architectural appartient à la commune.
Pour autant, il risque toujours à tout moment de définitivement s'écrouler.

Il faut le dire, Rustéphan est certainement aujourd'hui le Monument Historique (Il est inscrit à l'inventaire supplémentaire des MH) le plus dangereux de France.
A suivre demain

------------------------------------------------------------------

 

 

Leçon de droit (suite)

Leçon de droit (suite)

Partager cet article

Repost 0

LE MANOIR DE RUSTEPHAN (volet 1)

Publié le par chercheur d'histoires

La page de couverture

La page de couverture

LE MANOIR DE RUSTEPHAN (Volet 1)

Depuis deux mois sur le net, de nombreuses personnes s'interrogent sur l'histoire et l'avenir des ruines du manoir de Rustéphan.

En 2007, j'avais préparé à l'attention de la Société Finistérienne d'Histoire et d'Archéologie, une plaquette sur le sujet (textes, maquette et mise à disposition des  documents en ma possession)

Je  propose à toutes ces personnes de prendre ici connaissance de ce document

comportant 8 feuillets.

Aujourd'hui : publication des pages 1 et 2.

Suite demain

--------------------------------------------------------------------

 

Leçon d'histoire

Leçon d'histoire

Partager cet article

Repost 0

La fête de la Belle Angèle 2016

Publié le par chercheur d'histoires

"C'est nous les gars de la marine"

"C'est nous les gars de la marine"

La fête de la Belle Angèle 2016

Angélique Cannevet peut en être fière.

En 2016, Sa fête a eu plus de succès que son portrait peint par Gauguin en 1889.

En ce 20 août 2016, Pont-Aven a subi un raz-de-marée ...

... de bagnoles stationnées par la force des choses n'importe où et n'importe comment.

Je n'ai pas trouvé de place pour stationner en respectant les règles du code de la route : c'est pour dire !

N'était-ce l'occasion rêvée pour la maréchaussée locale de faire son chiffre d'affaires annuel ?

J.M. : il faut que tu apprennes : comme les commerçants du pays, à profiter de la manne touristique apportée durant la période infernale, afin de compenser la longue période hivernale où le garde champêtre n'a que les gens du coin à se mettre sous la dent.

 

C'est raté.

J.M. : Où étais-tu durant ces traditionnelles festivités ... de chutes de barriques :

Tu écoutais les chants de marins, ...

... ou tu nageais comme un cormoran mazouté,

... entre deux eaux dans le port ?  

--------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>