Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2016 : La plus grande année au monde consacrée aux âneries du musée de la CCA

Publié le par chercheur d'histoires

Esprit des lieux, Kon fait-ils de toi : des Konfettis pour la défaite du pays ?

Esprit des lieux, Kon fait-ils de toi : des Konfettis pour la défaite du pays ?

2016 : La plus grande année au monde consacrée aux âneries du musée de la CCA

En cette fin d'année, nous avons encore dû nous coltiner des kilomètres d'articles de presse, qui : mis bout à bout durant toute l"année, auraient pu faire le tour du monde.

Vantardises, stupidités en tout genre, tromperies sur la marchandise, mystifications de banalités en matière d'art.

On se la pète en haut lieu, et au final : un petit trou de 630 000 € dans les caisses du musée. (petites tricheries non comprises)

Du jamais vu durant le demi-siècle de vie heureuse du petit musée pontavénin "bien de chez nous"

Ça dépasse l'entendement, c'est effarant, mais les minables péteux crétins de ce muséum de la bêtise humaine sont contents de leur performance.

Pour moi le chercheur d'histoires drôlesques : sans tricheries, la densité du désastre serait encore pire. 

En effet : et heureusement pour la furieuse Conserv'atroce du délirium le plus grandiose au monde, les misérables morveux pontavénounours ont dû : sous la contrainte, verser  320 000 € lourds dans la caisse  ...

... sans même bénéficier d'entrées gratuites comme auparavant ! 

Conclusions de l'année 2016 : 

... Sans ces 320 000 € - puisés directement dans les impôts des terreux habitants de la commune de Pont-Aven - le trou aurait atteint le million d'heureux euros : pourboires non compris !

Et oui :  Sans oublier de surcroît les très généreux pourboires versés par les gens du coin (expulsés de leur unique Place) pour saccager leur remarquable et intouchable antique Grand'Place de village.

Dans ce trou de peinture, tout devient de plus en plus minable : vous ne trouvez pas ? 

--------------------------------------------------------------------  

    

Partager cet article

Repost 0

Que de la pompe aspirante (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Welcome les petits

Welcome les petits

Que de la pompe aspirante (fin)

L'actualité de cette dernière semaine me porte à me questionner sur une autre ravageuse pompe aspirante.

--- suite et fin -----

Lu dans la presse :

Pont-Aven : Le président de la collecte de sang en colère. Après un nouveau bide lors de la dernière collecte, il craint de ne plus jamais être en mesure de renouveler l'opération sur la commune. 

Bannalec : La commune a accueilli 168 nouveaux habitants en 2016

Et oui : la pompe aspirante bannalaiteuse absorbe tout le sang neuf de Pont-Aven.

------------------------------------------------------

J.M. : Où es-tu encore passé ?

Encore au Bistrot de la Maire de la Place sans doute ???

-----------------------------------------------------

Quoi qu'il en soit, depuis que tu es le maire de la Cité des anciens Peintres de talent, tu ne te fais manifestement plus beaucoup ... de mauvais sang ... pour l'avenir de la population de ton bled en grande souffrance.

Ne pourrais-tu pas prendre une petite seconde sur ton temps au Ministère de la Culture de la CC'ânerie : qui ne sert strictement à rien !, pour appeler le SAMU afin d'arrêter les hémorragies de ta commune que tu n'es pas capable d'assurer ?

-----------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Que de la pompe aspirante

Publié le par chercheur d'histoires

Ce n'est plus qu'un souvenir  ...d'avant l'invasion du centre de la ville par la Cc'ânerie

Ce n'est plus qu'un souvenir ...d'avant l'invasion du centre de la ville par la Cc'ânerie

Que de la pompe aspirante

Les pontavénounours les moins cons ont fini par comprendre que le musée de la CCânerie n'était en réalité qu'une pompe aspirante de toutous, de subventions...

... et d'impôts locaux.

Un musée inspirant aspirant tellement les cervelles de ses visiteurs que ces toutous, une fois saturés de chefs d'œuvre après avoir déambulé dans les interminables escaliers du lieu, se dépêchent de fuir ce pays (comme Gauguin en son temps), en oubliant de consommer dans les boutiques du centre de la ville !
Des commerces présentés par M le maire comme "de proximité", mais qui en réalité sont presque tous aujourd'hui totalement réservés à la clientèle de passage éclair du musée le + grand au monde !

- Une pompe tellement aspirante qu'il n'y a plus la moindre subvention "culturelle ou autre" à se déverser - comme sur ce pompeux musée - sur le reste de la ville et ses  pauvres habitants.

Des habitants et leurs associations qui en auraient pourtant tant besoin pour subsister.

- Une pompe tellement aspirante que la municipalité vient encore de décider d'augmenter de 2 à 5 % de nombreuses taxes locales sans qu'une fois de plus, cela ne permette d'entretenir convenablement les espaces et immeubles publics de l'ensemble du territoire communal.

(Exceptions faites des édifices religieux ... et de la Place du musée)

Sans que ça n'apporte rien de neuf à la population :

Même pas d'emplois neufs comme le voudrait le bon sens d'une politique municipale intelligente.

.................

Cela dit, l'actualité de la semaine dernière me porte à me questionner sur une autre ravageuse pompe aspirante.

Lu dans la presse :

Vous le saurez demain matin

-----------------------------------------------------------------

 

 

Partager cet article

Repost 0

Encore un clone ?

Publié le par chercheur d'histoires

Voila enfin le vrai

Voila enfin le vrai

Encore un clone ?

Le quatrième posté sur ce blog depuis Noël.

Non mon cher. Cette fois c'est le vrai portrait de M le Maire de Pont-Aven en chair et en os à moelle. 

M LE MAIRE portant son beau costume de Chef d'Etat.

"De Chef ...

...  d'Etat lamentable de sa commune" dois-je ajouter pour être encore plus proche de la vérité.

Et comme le dit la CHARLiO'T :

"La France en miniature en quelque sorte "

En miniature ? mais voilà une très bonne idée de cadeau de fin d'année ...

... à revendre rapidement ...  

... avant qu'il ne soit aussi défoncé que les chaussées et les bâtiments communaux ! 

------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

En entendant rugir les 40 vœux de M le marrant marin maire du coin ...

Publié le par chercheur d'histoires

. Ou le Père Fouett'art  ?

. Ou le Père Fouett'art ?

En entendant rugir les 40 vœux de M le marrant marin maire du coin ...

... Ou ceux du père fouettard ?

................................................

Voulez-vous une dernière pour la route du père fêt'art ? 

Une dernière : toute fraîchement sortie de son pot de peinture, que la CHARLiO'T a reniflée  par le trou de la serrure. 

Le personnel du musée de la Cc'ânerie va devoir porter un uniforme.

C'est une décision du haut comité de sa direction.

"Oh gast ! : on se croirait dans un régime culturel digne d'un pays totalitaire" clame du haut de son poste d'observation la Mari'âne d'or. 

Cela dit : La Direction de cette crêche à Jesus peint en vert, ne va tout de même pas obliger les accueillantes bretonnes pontavénus-beautés à porter les fripes de leurs ancêtres ? 

Si j'avais la possibilité de donner mon avis d'expert en toile de jute à ce Haut comité, je lui proposerais d'adopter pour leurs saintes nitouches, une tenue adaptée à l'esprit de ce lieu saint :

Déguiser leurs fripounettes en Peggy le Cochonne

Et en caoutchouc si possible :  ce serait encore mieux ! ! !

En parfumant le tout avec la bonne odeur de camphre d'armoire bretonne :

comme le dit la cloch'art CHARLiO'T, cet épatant appât attirerait encore plus de touristes dans leur piège à cons .

-------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Le colis de Noël "minicipale" aux ancêtres du pays de la galette

Publié le par chercheur d'histoires

Le plus beau coquin sourire de Noël au monde, offert par M le maire de Pont-Aven à ses administrés

Le plus beau coquin sourire de Noël au monde, offert par M le maire de Pont-Aven à ses administrés

Le colis de Noël "minicipale" aux ancêtres du pays de la galette

C'est une tradition bien encrée ancrée au pays de la marine à voile en eaux saumâtres de l'Aven.

Cette année, les petits vieux du coin se sont d'ailleurs demandés si leur colis n'avait pas mis les voiles !

Gast-à-gastronomie : A Pont-Aven, ce colis se rétrécit ... au fur et à mesure que les chevilles des têtes  pensantes de son enflure de musée se dilatent. 

"Un effet de vases commu'niquants sans doute ? " se dit la physicienne  CHARLiO'T

Si ça continue comme ça : le colis devrait d'ici quelques années, être acheminé dans une simple enveloppe de vœux !

Que vœux-tu : c'est la crise mon vœux !

Cette année, c'est un colis à 15 millions d'euros bien gras qui a été offert gracieusement à la poignée de loueurs de Galerie à frites touristiques du pays ...

...  et une quinzaine de pincées d'arachides désalées, distribuées aux vieillards du coin. 

Gast-à-gestro ! même pas la traditionnelle boîte de galettes au beurre saumâtre, dans la hôte du Père Noël : Quelle misère ! 

La cerise sur la bûche de Noël :

Pour recevoir le paquet, il faut dorénavant être âgé d'au moins quatre-vingt ans

(75 auparavant) 

------------------------------------------------------------------- 

 

Partager cet article

Repost 0

En attendant le père Noël ...

Publié le par chercheur d'histoires

... Ou le Père Fêt'art ?

... Ou le Père Fêt'art ?

En attendant le père Noël ...

Ou le Père Fêt'art ?

--------------------

Et si l'on parlait du musée de la CCânerie pour rire un peu après la bûche.

Les informations sur le sujet restent manifestement  bloquées derrière le rideau de fer de son magnifique porche d'entrée, mais la perspicace CHARLiO'T a toujours une oreille collée au trou de la serrure de ce rideau.

Pour une fois : en guise de cadeau de Noël, elle a décidé de ne vous rapporter que de bonnes nouvelles de son musée.

En effet :
- Il y a des pontavénounours : ...

... déguisés en Père Noël pour déposer : dans les cheminées du musée de la CC'ânerie, des joujoux aux enfants de sa nounours'cerie, sans nul doute ! ...

...  qui se demandent pour quelle raison, la lumière reste allumée  H24 dans de nombreux espaces de ce lumineux temple.

Réponse du trou de la serrure :

"Personne ne sait comment éteindre ces lumières" ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

..............................................................................................................................................................................................................................

- Nous savons que l'entrée de ce musée va subir de gros et coûteux travaux de réaménagement en janvier prochain en raison de gigantesques fautes dans la conception de cet aspirateur à touristes.

Ce que nous ne savions pas, est que les portes coulissantes de cette entrée furent conçues pour fonctionner différemment l'été et l'hiver.

Le problème est que personne ne sait de quelle manière l'on passe-passe d'une position à l'autre ! ! ! 

La pauvre conserv'atrOce tartinée de dipÔmes en Sciences-Po, n'a vraiment pas de pot !

- Et la CLIM du MUSEE ?

Comme la climatisation ne marche toujours pas, il faut savoir que pas un souffre d'information ne s'échappe pour l'instant de la bavarde serrure de sa monumentale entrée.

Voulez-vous une dernière pour la route du Père Fêt'art ?  

Ce sera pour le lendemain de ce joyeux et pluvieux Noël 2016

Pour l'instant : Ayons une petite pensée amicale pour tous les pauvres et braves gens de cette notable Cité des anciens Peintres de talent : qui depuis des années, ne sont plus à la fête ...

... en raison des défaites systématiques des actions "à succès" des municipalités pontavéniaises : 

Des défaites qui se succèdent depuis l'ère (de repos) des deux précédents maires ! ! ! ! ! ! ! !  

--------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

Qu'est-ce qu'on nous raconte dans les journaux ?

Publié le par chercheur d'histoires

Qui a grimé de cette façon le saule pleureur de la banque ?

Qui a grimé de cette façon le saule pleureur de la banque ?

Qu'est-ce qu'on nous raconte dans les journaux ?

On se demande pourquoi des voyeurs se déplacent de loin pour admirer des illuminations pontavéniaises, alors qu'ils pourraient tout aussi bien les contempler dans les pages de leur can'art des coins-coins de leur coin presque tous les  matins soirs depuis 15 jours.

Et en plus : en se poilant en lisant le commentaire qui va avec !

"Pont-Aven, bleus, rouge, jaune, les arbres chers à Gauguin, Sérusier ou Emile Bernard ont des reflets magiques le long de la promenade Xavier Grall ..."

Voir de visu ces modestes et timides Performances Artistiques : c'est sûrement chouette pour les oiseaux de nuit, mais de les z'yeuter chez soi, bien au show, en se laissant de surcroît pénétrer par une petite touche de poésie qui déchire, c'est mieux  : NON ? 

S'il est vrai que les rares ancestraux incestueux Peintres de talent ayant séjourné dans la Cité aimaient les augustes saules de l'Aven "bien de chez nous" - presque autant que les petits garçons nus dans la rivière ! - aujourd'hui leurs descendants ne savent plus que pleurer ...

... pleurer des larmes de toutes les couleurs : ça va de soi en cette veille de Noël à Pont-Aven! !(Voir la photo de cette nuit)

----------------------------------------------------------------- 

 

Partager cet article

Repost 0

Qu'est-ce encore ? ? ?

Publié le par chercheur d'histoires

Gast-à-gast : De gros "verres luisants" dans les arbres de l'Aven ? ? ?

Gast-à-gast : De gros "verres luisants" dans les arbres de l'Aven ? ? ?

Qu'est-ce encore ? ? ?

Monsieur le maire : à l'occasion des fêtes de fin d'année 2017, pourquoi ne pas proposer aux habitants de Pont-Aven de s'amuser en nocturne en organisant - pour eux pour une fois -  de "Grandes Fêtes des vers luisants"

Ce serait plus reluisant, mais à condition d'éteindre le lumineux musée de la CC'ânerie : ces bestioles ne supportant pas la lumière artificielle.

- - -  Suite de l'article - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

- Cela ne coûterait pas un rond de bûche : ni à la commune, ni aux radins rondins commerçants du coin.

- Et puis, ce serait très écologique.

En effet, ces petites bêtes s'éclairent naturellement sans utiliser l'énergie produite par nos centrales nucléaires, ...

... comme c'est le cas par exemple : sans modération,  pour le musée de la CC'ânerie,

...  comme c'est également le cas pour les éclairages de ce pâlot Noël 2016, proposés aux nobles Fantômes ... de Rustéphan ! par les galeristes, leurs loueurs, et les marchands de pacotilles touristiques, dans ce devenu misérable pays.

En terminant ainsi sur une note écolo, je pensais en avoir fini avec ce merveilleux lumineux Noël pontavéniais : mais non,  ... ?

A demain ... avant le couché du soleil, bien entendu.

----------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Qu'est-ce encore ? ?

Publié le par chercheur d'histoires

On n'y voit que du feu : nom de dieu !

On n'y voit que du feu : nom de dieu !

Qu'est-ce encore ? ?

Tout ce qui compte pour ces marchants de soupe, c'est d'exposer dans les canards départementaux, les vieilles fesses : refaites à neuf pour Noël, du lamentable état dans lequel se retrouve aujourd'hui notre ancienne irrésistible rivière de Pont-Aven.

- - -  Suite de l'article  - - - - - - -

En effet : ces commerçants ont eu la bonne et généreuse idée d'illuminer eux-mêmes la rivière.

Quel spectacle pour les rarissimes visiteurs du soir : ...

Ceux qui osent venir stationner leur voiture sur le lugubre parking du cimetière ...

avant de descendre dans le coupe-gorge du trou de peinture ...

pour photographier ces caches misères de la rivière ...

avant de prendre la poudre d'escampette.

-----------------------------------------------
Placer de puissants phares aux bons endroits pour camoufler aux yeux de ces visiteurs, les ravages que subi depuis quelques décennies cette rivière autrefois magique, c'est une vieille astuce :

Celle de la poudre de perlimpinpin.
Une idée géniale sûrement pour attirer les badauds, mais reste-t-elle toujours aussi efficace de nos jours ?

J'en doute : surtout lorsque j'observe les effets ravageurs sur la commune du Musée-Phare de la CC'ânerie.

Et les gens du coin : qu'en pensent-ils ? D'ailleurs, où sont-ils passés ? 

Il faut vivre avec son temps dit-on : Dans une tristounette commune aussi fauchée que du blé noir, les nocturnes imposées sont manifestement insupportables pour ces couches tôt.

Il faut reconnaître que pour l'instant très peu de blaireaux sont sortis de leur trou pour admirer le subterfuge.

--------------------------------------------

La CHARLiO'T qui a pitié de tous ces malheureux, a une idée à proposer à J.M.

Monsieur le maire : à l'occasion des fêtes de fin d'année 2017, pourquoi ne pas proposer aux habitants de Pont-Aven de s'amuser en nocturne en organisant ...  

... pour eux pour une fois !  :

 Une "Grande Fête des vers luisants"

Ce serait plus reluisant, mais à condition d'éteindre le lumineux musée de la CC'ânerie : ces bestioles ne supportant pas la lumière artificielle.

A demain ... avant le couché du soleil, bien entendu.

----------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>