La 4ième Compagnie débarque (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

La 4ième Compagnie débarque (fin)

J'ai jeté un œil attentif sur les objectifs du programme que ce groupe a publié dans la presse.

Ouf ! : j'ai failli instantanément m'endormir aussi profondément qu'un pontavénounours éveillé.

- C'est du "kif-kif  bourricot" comparable aux autres programmes des paquets de nouilles cacahuettes se présentants à Pont-Aven.

- Ce n'est ni plus ni moins que de la formulation "stand'art" qui se débite au kilomètre lors de chaque campagne électorale.

- C'est à croire que les électrices pontavénizoneuses devront choisir entre ceux qui se targuent de l'avoir la plus longue ou la plus touffue, et ceux qui se vantent de l'avoir la plus grosse.

C'est toujours ça de gagné me direz-vous, ça va rajeunir ces anciennes pontavénus- beautés d'au moins un demi-siècle. 

Conclusions provisoires :

Pour l'instant, moi : la plaie de Pont-Aven comme il se dit, je ne crains rien en me présentant avec mes 22 play-mobils. 

Ma liste reste la meilleure. 

De plus, un play-mobil ça sait lever la main sans réfléchir lorsque l'on lui ordonne de le faire. Avec moi, la tradition pontavéniaise sera au moins préservée.

Braves nounours en peluche, mes chers amis, n'oubliez surtout pas au moment de voter en votre âme et inconscience, de penser à vos semblables : c'est-à-dire à la boîte de play-mobils que je vous offrirai si vous votez pour eux.

Qui dit mieux ?

--------------------------------------------------------------------------------------------------

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article