La baronne devient marquise

Publié le par chercheur d'histoires

La baronne devient marquise

Note préliminaire :

Aujourd'hui, il n'y a que ceux qui ont connu la cité des peintres dans sa vie antérieure au règne de Rivet, qui pourront immédiatement comprendre l'astuce du jour.

 Désolé pour les autres, ils n'avaient qu'à naître un peu plus tôt.

------------------------------------------------------------------------

Nous venons d'apprendre que la municipalité venait d'inaugurer l'aménagement d'un espace marquisien* dans un coin du jardin dit "Yvonne Excelmans".

(une référence aux Îles Marquises où vécu Gauguin après sa fuite de Pont-Aven)

Il faut savoir qu'Yvonne : ancienne et active conseillère municipale, fut connue en son temps sous le sobriquet "La Baronne".

Cela dit, je trouve cette idée de jardin exotique un peu trop : "au raz des pâquerettes" ...
... Comme d'ailleurs "le jardin Filiger" qui doit être aménagé dans la cour du futur musée de la honte ... 

... Comme le génial projet adopté il y a un an par les élustucrus, consistant à aménager un "jardin exotique" sur l'espace de l'ancienne usine See Deal :

Un espace de friches industrielles providentiel pour l'avenir de la ville et situé en lisière de la zone naturelle boisée et classée du Bois d'Amour et qui n'en demandait certainement pas plus pour être remarquable...

... Comme les 25 hectares d'espace naturel (aujourd'hui) déboisés, (aujourd'hui) déclassés de Kerlann sur lequel : grâce au maire Rivet, fleurissent tous les ans comme des cailloux, un millier de mobil-homes ... 

... Comme "la rose Gauguin" plantée il y a quelques années près du médaillon Brizeux sur le petit Quai ...

... etc.

Si ce n'était pas aussi grotesque, nous pourrions appeler ça de 

" l'art nature mortier : grandeur nature "  :

- de la nature aussi dénaturée qu'à Pont-Aven.

- de l'art aussi mort que les peintres de l'ancienne Cité des peintres.

Et oui, tout ça au raz des pâquerettes,

des pâquerettes de surcroît bien fanées comme on les aime dans ce fichu trou de peinture pontavéniais

-----------------------------------------------------------------------------------------------
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article