Oh ! Les long sanglots

Publié le par chercheur d'histoires

Oh ! Les longs sanglots
" Les sanglots longs
" des violons
" de l’automne,
" blessent mon cœur
" d’une langueur
" monotone ...
...............................
Il y a une semaine avait lieu l'assemblée générale du corpuscule groupement des commerçants du coin, en présence des trois têtes de nœuds en lice à cette époque : Daniel Doeuff, Jean-Marie Lebret et Joël Bossard,  
 
Serait-ce vraiment le groupement de tous les commerçants du coin comme ils se prétentent ? 
Je dirais pour être précis comme toujours ici : la demi-douzaine de zouaves pontificaux qui mènent la danse à mille temps de l'activité commerciale du trou de peinture pontavéniais.
Pourquoi à mille temps ? Comme vous le savez, ils ont constitué entre eux, un comité de pilotage des travaux du futur musée de la CCânerie : le PAN.
Drôle d'idée pour le comité de pilotage de travaux en panne !
Pour leur faire plaisir, la municipalité leur avait offert en 2011, le planning des travaux à réaliser, mais patatra, ce document contractuel vient de s'envoler avec la tempête et ça râle derrière les hauts-fourneaux des dirigeants de cette clique.
Ce planning 'serré" comme il est ditse transforme petit à petit en une danse à mille temps  ... que les futurs responsables de CCa vont devoir mener jusqu'à terme.
Voici donc venu les temps des longs sanglots des violons du microcosme groupemeent des commerçants du coin : principalement d'ailleurs de commerçants de  Bouffe.
C'est un comble tout de même : Ces faiseurs de grosses bouffes se sont laissés avoir comme des bleus des andouilles. 
Après la fête des volets fermés, voici venu le temps des longs sanglots de crocodiles déversés ce pluvieux lundi, sur les bonnets de bain des têtes de nœuds présents.
Ces commerçants si attentifs d'ordinaire à l'avenir de la cité et de ses habitants, n'ont-ils toujours pas compris que la direction de ce musée n'appartient plus à la municipalité de Pont-Aven mais à la concarnoise communauté de communes. 
Ces bourricots seraient-ils aussi crétins que ça ??? 
Cet établissement n'appartient plus à la commune parce que la municipalité sortante s'est déchargée de ses responsabilités envers l'ancien petit musée de Pont-Aven, en proposant à la CCa de les prendre en charge moyennant la modeste somme de
300 000 € /an.(à la charge des pauvres pontavénounours en peluche)
Une charge honorifique qu'un "malin de Trégunc" : Président de la CCa, a accepté promptement, pour se faire lui aussi :  plaisir une dernière fois avant de quitter son poste.
Je comprends mieux maintenant pourquoi les trégunois sont taxés de : 
"Malins de Trégunc"
Malin de Trégunc et crétins de Pont-Aven, ça valse à mille temps non ?
-------------------------------------------------------------------------------------------   
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
mal renseigné mon vieux ! pas possible d'être plus misanthrope ! t'as rien d'autre à faire ?
Répondre