Le programme estival des musées bretons 2014

Publié le par chercheur d'histoires

Le programme estival des musées bretons 2014

Cette année, les touristes vont pouvoir joyeusement s'emmerder dans nos musées.

Je viens de prendre connaissance des réjouissances proposées par ces établissements.

Ce n'est pas folichon. Les conservateurs ont été semble-t-il mis en conserve, en ne présentant rien de réellement excitant ou de nouveau.
C'est la crise : ou alors, certains d'entre eux attendent "patiemment" l'ouverture du futur musée pontavéniais pour dégainer leurs armes.

Cala dit, j'ai observé sans être surpris que la page de ce programme consacrée au musée de Pont-Aven est une nouvelle fois la plus remarquable de toutes.

Jetons-y un œil de Moscou.

De Moscou ? Oui, en référence à la culture étatique à la bolchevik toujours en vigueur à Pont-Aven; et cela depuis 1985. Une détestable posture vis-à-vis de la population locale qui a pris encore plus de vigueur depuis que la CCânerie existe.

"Inauguré en 1985, le musée conserve une collection d'environ 4500 pièces (peinture, arts graphiques, documents ...) consacrée aux artistes venus à Pont-Aven de 1860 à 1960. Les peintres de l'Ecole de Pont-Aven y sont largement représentés : Paul Gauguin, Emile Bernard, Paul Sérusier"

Cherchez le nombre de stupidités, de mensonges ou d'impostures que contient ce court paragraphe.

Allez-y des deux mains pour les compter sur vos doigts ... puis déchaussez-vous afin de vous permettre de les additionner jusqu'au dernier.
Presque toutes les réponses sont mentionnées dans les articles publiés sur ce blog depuis 2009.

"Durant les travaux d'aménagement du nouveau musée, découvrez de manière originale, les œuvres de la collection permanente. Une exposition itinérante de reproductions de chefs-d'œuvre de la collection. : le musée éphémère.
Des médiations régulières : le musée de Pont-aven en dix chefs-d'œuvre et le musée de Pont-Aven thématique.
- Des rencontres conviviales

- Des rendez-vous avec une pratique artistique

- Un cycle de conférences

- Des événements festifs
Plus gravement loufoque, et ce sont les sardines qui se mettrent à attaquer du Loup'phoque ... ou alors du foc'us de la CCânerie.

C'est à croire qu'à la CCa, il y en a qui fument de la toile de jute enrobée de peinture ... sans modération.

Je pense qu'il serait sûrement utile que la Cour des Comptes mettre le nez dans la ténébreuse, inutile, coûteuse et "festive" tribu culturelle concar'noyeuse de notre fric.

________________

Une lueur d'espoir dans ce marasme général ... ?

Fin de l'article demain matin

-------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

 

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
merci pour la présentation
Répondre