Une réunion du conseil municipal qui en dit gros (II)

Publié le par chercheur d'histoires

Une réunion du conseil municipal qui en dit gros (II)

j'ai deux remarques à présenter.

--- Suite ---

Je me suis retrouvé dans une fournaise.

Adieu les économies d'énergie.

La commune peut se targuer d'être dotée de la mairie la plus énergétivore de France. Une situation manifestement en continuité avec la précédente.

C'est ce qui s'appelle en bon français : 

Faire de l'écologie,

en mettant son bragou-bras à l'envers,

et en chiant dedans pour avoir plus chaud au cul. 

Ce bâtiment a plus d'un siècle (124 ans pour la partie la plus ancienne) et son isolation thermique laisse autant à désirer ... qu'un cul sortant de la Piscuiterie du Pont. 

Durant cette soirée, on a pourtant beaucoup parlé "d'économies" ! 

Ne cherchez pas de trace de cohérence sous les combles humides et froids de la nouvelle mairie : il n'y en a pas.

J'ai été impressionné par la médiocrité de la décoration de la Salle du Conseil.

J'ai connu l'ancienne Salle du Conseil de : feu Hôtel de Ville, ornée de nombreux tableaux peints par de tout-petits maîtres du coin : certes, mais sympathiquement représentatifs de la vitalité artistique de la cité des peintres du XXe siècle. (ceux d'avant 1985)

Où sont donc passées ces adorables œuvrettes du fonds communal ?

​. Pourquoi les avoir remplacé par trois minables encadrements de pacotille ?

​. Pour quelles raisons obscures, les nouveaux élustucru'dités qui se disent passionnés par l'aventure du futur musée, ne portent-ils aucun intérêt à la modeste "bonne" peinture du cru ?

Ne cherchez pas de trace de cohérence chez ces gens-là : il n'y en a pas.

A suivre demain

Le document du jour : Une trace de l'ancienne école de Pont-Aven ...

... et de l'une de ses maîtresses en tenue de travail

----------------------------------------------------------------------------------

Une réunion du conseil municipal qui en dit gros (II)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article