Une réunion du conseil municipal qui en dit gros (III)

Publié le par chercheur d'histoires

Une réunion du conseil municipal qui en dit gros (III)

Ne cherchez pas de trace de cohérence chez ces gens-là, il n'y en a pas.

--- Suite ---

Les petites choses de la vie culturelle, les petites émotions artistiques qui donnent du sens "au savoir-vivre à Pont-Aven" ne les touchent pas.

Il faut cependant reconnaître qu'en ce domaine, ils ne sont pas seuls, bien au contraire. Ils se fondent dans l'inculture picturale général qui se répand  comme de la pâte à galette dans le pays depuis 1985.

Leur faire remarquer que cette réalité est aussi gaie qu'un tableau de Cornélius ne servirait à rien, ils ne comprendraient pas le sens de la comparaison.

 Ces êtres (ou ne pas être) : ne fréquentent pas les musées bretons comme il se devrait lorsque l'on est un représentant de la célèbre Cité des anciens Peintres de talent.

- - - 

Que s'est-il passé durant cette ennuyeuse et insupportable soirée théâtrale ?

On a principalement dépensé les sous que la commune ne possède pas, pour des opérations qui sont pour moi inutiles et particulièrement dangereuses pour l'avenir des finances locales.

Des opérations de surcroît plus que contestables car elles n'apporteront aucun emploi nouveau sur la commune. 

Peut-on dire  : Rien donc de nouveau dans le coin ?

Hélas oui : on y va : les têtes baissées, droit dans le mur.

Ne comptez pas sur ces élustucru'dités.

- Pour essayer d imaginer et de concrétiser dans leurs petites têtes une exaltante vision d'ensemble du pays, absolument nécessaire pour assurer le futur de la commune aujourd'hui en perdition.

- Pour concevoir l'indispensable projet global prenant en compte tous les besoins d'intérêt général de la commune et de ses habitants.

Il ne leur viendrait même pas à l'idée d'éffectuer un état "lamentable" des lieux, et une étude sur l'état de" mauvaise" santé du pays.

Ne cherchez pas de trace de sérieux chez ces gens-là : il n'y en a pas.

On avance, et l'on avancera encore et encore comme toujours depuis 1985 à Pont-Aven,    

 - De façon opportuniste,

- De manière insensée et désordonnée, 

- Uniquement par tâtonnements aveugles.

Venons-en aux faits :

- I - Le presbytère de Nizon :

A suivre demain ...

La photo du jour : 

"Le royaume des cancres"

La cour de récréation du conseil municipal 

-----------------------------------------------------------------------------

 

Une réunion du conseil municipal qui en dit gros (III)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article