Sans blague à tabac : il y a de la douane dans l'air (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Le fameux portrait de Sléwinski peint par Gauguin exposé au musée de Pont-Aven en 1981

Le fameux portrait de Sléwinski peint par Gauguin exposé au musée de Pont-Aven en 1981

Sans blague à tabac : il y a de la douane dans l'air (suite)

Je ne voudrais pas vendre la mèche, mais y a un hic plus grave ...

... en raison de fraude fiscale en matière de TVA d'importation, 

 L'objet est bloqué en douane depuis 6 mois.

Pour tout dire, ce bout de papier à été chèrement acquis en Amérique par cette secte de notables du coin.

Avec près de 150 000 € dépensés, il y avait de quoi faire une bonne action patrimoniale et cultuelle d'intérêt général, en affectant ces fonds à la sauvegarde des majestueuses ruines de Rustéphan par exemple !

Evidemment, cela aurait été moins prestigieux pour les membres d'une secte de cette nature. 

Pour exister et se faire valoir à tout prix, il leur faut paraître au grand jour autant férus d'art que généreux.

En outre, il ne faudrait pas déconner : cela aurait été moins rentable pour les commerçants de pacotilles de l'hypercentre du patelin.

............................................

Cette affaire ne vous rappelle rien ?

Ceux qui connaissent l'histoire de l'ancien musée "bien de chez nous" se souviennent (depuis leur tombe) de la déconvenue de Gauguin lorsqu'en juin 1981, l'un de ses chefs d'œuvre : "le portrait de Sléwinski", que l'antique "Société de Peinture de Pont-Aven", (celle de 1960) devait présenter lors de sa monumentale Exposition estivale, resta bloqué en douane à Concarneau 

... en raison cette fois d'une connerie administrative !

Suite et fin demain matin

-------------------------------------------------------------------

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article